Édifice Sun Life

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Édifice Sun Life (édifice à bureau, 1914-1918) ; plans des architectes Darling, Pearson et Cleveland ; la structure d'acier de l'édifice est l'oeuvre de la Dominion Bridge Company de Lachine ; depuis 2003, à 17 h, chaque jour, pendant 20 minutes, son carillon de 671 barres de métal dont le tintement est amplifié par des hauts-parleurs placés au 5e, 6e et 11e étage, résonne de toutes ses cloches en jouant des airs populaires ou classiques ; ce carillon, commandé en 1964 par la Sun Life Insurance Company comme participation à l'Expo 67, était originellement installé dans une bâtisse de verre et de bois, près de la tour du fort de l'île Sainte-Hélène et présidait à l'ouverture des portes de l'Expo avec l'air officiel «Un jour, un jour» de Stéphane Venne ; l'édifice était la plus haute bâtisse de Montréal jusqu'à l'inauguration de celle de la Banque impériale de commerce à l'angle des rues Peel et René-Lévesque en 1962 ;

En 1931, l'édifice est agrandi.
En 2000, la Caisse de dépots et placements du Québec-CDPQ en devient propriétaire à 50 %.
Le siège social de la Sun Life était originellement situé au 260-266 de la rue Notre-Dame Ouest. Il avait été construit selon des plans des architectes J. W. et E. C. Hopkins et Robert Findlay.

  • Crédits -


Montréal, son histoire, son architecture (Guy Pinard, Éditions La Presse, 1987)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)