Émond (Marc)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 18 novembre 2003, vers 1 h 30, les cadavres criblés de balles de Michel Meunier, 46 ans, de Saint-Colomban, et de Marc Émond, 47 ans, de Aylmer, sont découverts sur la banquette avant d'une camionnette Chevrolet Silverado à double cabine dont les phares sont allumés et le moteur en marche dans un parc de stationnement du 527, chemin Larocque, à Salaberry-de-Valleyfield ; Meunier était un trafiquant de drogues qui avait été accusé de blanchiment d'argent en 1999 alors qu'un hôtel de Montebello inscrit à son nom et valant plus d'un million de dollars avait été saisi par La Gendarmerie royale du Canada ; il avait reconnu sa culpabilité à l'accusation de trafic de drogues et avait alors été condamné à 2 ans de prison et à une amende de 100 000 $ pour revenus non déclarés à l'Impôt ; au moment de son décès, Meunier devait comparaître à Saint-Jérôme en rapport avec de récentes accusations de trafic de drogues ; Émond avait récemment complété une peine de 3 ans de prison pour avoir fait feu avec son arme au cours d'un vol à main armée ; l'identité des victimes et les circonstance de leur assassinat, qui remonterait à 20 h le soir précédent, font croire à un règlement de comptes.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)