Abbott (Maude Babin)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)

Née Maude Babin, elle est adoptée par sa grand-mère maternelle (Abbott) après que son père, Jérémie Babin, accusé du meurtre de Marie-Aglaé Babin, eut abandonné sa famille avant sa naissance et que sa mère fut décédée de la tuberculose.
Études à la McGill University (baccalauréat ès arts et droit), au Bishop's College de Lennoxville, à Vienne (Autriche) et à Zurich (Suisse).
Refusée à l'École de médecine de la McGill University, elle est acceptée à l'École de médecine du Bishop's College de Lennoxville dont les cours se donnaient au Montreal General Hospital-MGH.
En obtenant son diplôme de médecine en 1894, elle devient la première femme diplômée d'une école de médecine au Québec.
En 1898, elle est nommée curatrice du Musée de médecine de la McGill University où elle commence à donner des cours de pathologie en 1901 en se servant des exhibits du musée comme outils d'enseignement.
Chercheuse, elle spécialise son champs de recherche aux maladie congénitales du coeur particulièrement chez les nouveaux nés.
Ouvre une clinique pour femmes et enfants à Montréal.
Chef du département de pathologie dans un collège médical pour femmes en Pennsylvanie, États-Unis (1923-1926).
Assistante professeure de pathologie à la McGill University (1926-1936).
Elle est reconnue universellement comme une autorité dans le domaine des maladies cardio-vasculaires congénitales, mais, parce qu'elle est femme, elle ne dépassera pas le niveau d'assistant professeur, le plus haut poste que pouvait alors détenir une femme à la faculté de médecine de la McGill University.
Fille de Jérémie Babin. Cousine de John Joseph Caldwell Abbott.
Décès en 1940 (2 septembre) à Montréal.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)