Alton (Étiennette)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Née en 1638 (13 novembre) dans la paroisse Saint-Thomas de La Flèche (Sarthe, Anjou, France).

Arrive en Nouvelle-France le 29 septembre 1659 lors de la Deuxième grande recrue de Maisonneuve.
S'établit à Ville-Marie (Montréal).
Mère de la lignée Hurtubise/Alton d'Amérique.
Épouse (premières noces) Marin Hurtubise à Ville-Marie (Montréal) en 1660 ; à Ville-Marie (Montréal) le 7 janvier 1660 ; de cette union sont issus
Pierre Hurtubise (marié à Marie-Geneviève Courault),
Étiennette Hurtubise (mariée à Jean Quenet),
Jean Hurtubise, Louis Hurtubise (marié à Jeanne Gateau),
Marie Hurtubise (mariée à Pierre Descaries) et
Marin Hurtubise.
Mère de la lignée Vinet/Alton d'Amérique.
Épouse (secondes noces) Barthélemi Vinet dit Larente à Ville-Marie (Montréal) en 1672 ; de cette union sont issus
Cunégonde Vinet (mariée à François Dubois),
Madeleine Vinet, Guillaume Vinet dit LaRente (marié à Marie Denis) et
François Vinet (marié à Marie-Angélique André).
Épouse (troisièmes noces) Claude Garigue à Ville-Marie (Montréal) ; cette union est sans postérité.
Décès en 1722 à Montréal.
En 1729, elle avait 129 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)
Pour le Christ et le Roi. La vie au temps des premiers Montréalais (Fondation Lionel-Groulx, sous la direction d'Yves Landry, Libre Expression, Art Global, 1992)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)