Armand dit Chartrand (Joseph)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de métier (maçon).

Accusé d'être à la tête d'une compagnie de volontaires chargée d'incendier les maisons des Patriotes, il est exécuté à Saint-Blaise le 27 novembre 1837 par les Patriotes Amable Daunais, Louis Monbleau dit Latulipe, Narcisse Monbleau dit Latulipe, Joseph Pinsonneau ou Pinsonneault, Gédéon Pinsonneau ou Pinsonneault dirigés par François-S. Nicolas. Ce serait Joseph Pinsonneau qui aurait tiré le coup de grâce mortel sur Chartrand.

Certains de ses bourreaux (dont Louis Monbleau dit Latulipe et Narcisse Monbleau dit Latulipe) sont arrêtés puis traduits en justice le 27 août 1838 ; il subissent leur procès à compter du 31 août 1838, puis sont acquittés le 7 septembre 1838, le jury (dont 4 jurés étaient des Frères chasseurs) ayant décidé que leur action constituait un acte de guerre.

Voir Québec (province). Crises. Émeutes de 1837 et de 1838.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)