Bombardier Aéronautique (entreprise industrielles)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1899 Fondation de la Electric Boat Company par Isaac Rice (cette entreprise sera le plus gros constructeur de sous-marins privés des États-Unis, elle construira également des vedettes lance-torpille et des chasseurs de sous-marins).
1901 Fondation d'une entreprise par les frères Short à Hove, Angleterre.
1903
(17 décembre 1903) Les frères Wilbur et Orville Wright font voler un aéronef motorisé plus lourd que l'air pesant 275 kg à Kitty Hawk (North Carolina) ; l'aéronef conduit par Orville accomplit 120 pieds en 12 secondes ; plus tard le même jour Wilbur franchit 852 pieds en 59 secondes.
1904
Les frères Short de Hove (Angleterre) construisent les 4 premiers avions des frères Wright.
1906
Les frères Wright obtiennent leur brevet d'invention du gouvernement américain.
1909
Fondation de la compagnie Short Brothers pour la conception et la fabrication d'aéronefs ; la compagnie reçoit la première commande de production d'avions de l'histoire.
1911
À la demande du gouvernement du Canada, le constructeur britannique de navires Vickers Sons and Maxim, incorpore la compagnie Canadian Vickers qui ouvre un chantier naval à Montréal (à l'angle des rues Viau et Notre-Dame Est) pour y construire des vaisseaux pour la Marine royale canadienne.
1912
Une terre de Cartierville appartenant à Gervais Cousineau est utilisée pour la première fois comme terrain d'aviation par le Montreal Polo Club.
1923 La Canadian Vickers de Montréal crée une division aéronautique à la suite de l'obtention d'un contrat, conjointement avec Laurentide Air Services, pour la fourniture à l'Aviation royale canadienne de 8 hydravions à coque Viking IV qui devront être construits au Canada.
1928
Constitution de la compagnie De Havilland à Downsview, Ontario, propriété de la compagnie britannique, Hawker Siddeley.
(23 juillet 1928) Vol inaugural du premier hydravion Viking construit au Canada.
1932
Fondation de la compagnie Beechcraft par Walter Beech et son épouse Olive Ann Mellor Beech.
1936
L'avionnerie Douglas Commercial met son appareil DC3 en service.
1937
Fondation de la Trans Canada Air Lines par le Canadien National, la compagnie de chemins de fer appartenant alors au gouvernement du Canada.
La compagnie Short Brothers (Shorts) installe une avionnerie à Belfast (Irlande du Nord).
1938
Trans Canada Air Lines assure le service des postes entre Montréal et Vancouver.
1942
(1er mai 1942) Début de la construction d'une avionnerie à Cartierville, propriété du gouvernement du Canada gérée par la Canadian Vickers, pour produire des avions amphibies de type PBY ou Canso.
1943
Les avionneries de Short Brothers (Shorts) en Irlande du Nord et en Angleterre sont nationalisées par le gouvernement britannique.
(13 septembre 1943) Le premier avion amphibie Canso produit à Cartierville sort de l'avionnerie de la Canadian Vickers (par la suite, en 18 mois, l'usine Vickers produit 340 avions Canso).
1944
(3 octobre 1944) Lorsque la Canadian Vickers décide de ne plus assumer la gérance de l'avionnerie, des membres de son personnel, dont Benjamin W. Franklin, fondent la compagnie Canadair Limited pour la remplacer ; le capital autorisé de la nouvelle compagnie est de 10 000 actions d'une valeur nominale de 1 $ chacune.
1946
(15 janvier 1946) Le conseil d'administration de Canadair Limited accepte la souscription de 9 000 actions (90%) au prix d'un dollar l'action payable comptant par Benjamin Franklin.
Le ministre des Finances du Canada, C.D. Howe charge Benjamin Franklin, président de Canadair Limited, de trouver une entreprise de bonne réputation pour acquérir et exploiter en permanence les installations de l'avionnerie de Cartierville.
(30 avril 1946) Electric Boat Company de Groton (Connecticut) convient d'acheter 1 000 actions, soit 10 % du capital action de Canadair Limited, au coût de 100 000 $ avec option d'achat de 6 500 actions, jusqu'au 1er décembre 1946, au coût de 400 000 $.
(15 septembre 1946) Le gouvernement du Canada signe un contrat de location de 15 ans avec option d'achat de l'usine avec les nouveaux dirigeants de Canadair Limited qui s'engagent à payer un loyer annuel de 200 000 $.
(19 novembre 1946) Livraison par Canadair Limited du premier avion quadrimoteur North Star (DC-4M1) à la Trans Canada Air Lines.
1947
Short Brothers (Shorts) ferme son avionnerie d'Angleterre.
(16 octobre 1947) Un DC4-M4 de la Trans Canada Air Lines réussit une envolée de 3 775 km , entre Vancouver et Montréal, en 6 heures et 52 minutes.
1950
(Août 1950) Un prototype des appareils de la série F86 qui seront construits pour l'Aviation royale du Canada est soumis à son premier vol.
(Septembre 1950) Canadair Limited livre le premier des 1 815 avions F-86 Sabre qu'elle produira.
1952
Electric Boat Company abandonne la raison sociale choisie par son fondateur ; son président, John J. Hopkins, choisit le nom de General Dynamics ; c'est ainsi que la compagnie Canadair Limited devient une filiale canadienne de la compagnie General Dynamics des États-Unis.
(1er avril 1952) Canadair Limited obtient un contrat de l'Aviation royale du Canada pour la construction d'avions T-33 ; elle en construira 656.
1954 Canadair Limited obtient un contrat pour la conception et la production de 13 avions de surveillance Argus (CL-28), à partir des plans de l'avion de ligne turbopropulsé Britannia de la compagnie Bristol d'Angleterre (Argus est le monstre aux cent yeux de la mythologie grecque). Le gouvernement mexicain crée la société Constructora National de Carros de Ferrocarril (Concarril) pour la fabrication de matériel roulant ferroviaire.
1957
(Janvier 1957) Canadair Limited obtient du gouvernement du Canada un contrat pour la production de 12 avions long-courrier Yukon (134 passagers, 9 membres d'équipage).
La Rockland Accessories adopte le nom de Les industries Rockland et devient une filiale à part entière de L'Auto-Neige Bombardier Limitée.
(4 février 1957) Le Cl-28 - Argus le plus gros avion jamais construit au Canada sort de l'usine de Canadair.
1959 (14 août) Canadair reçoit un contrat de 91 millions $ pour le programme de chasseurs aérien CF-111.
1960 La moyenne annuelle d'employés de Canadair Limited est de 10 500.
1961 Canadair obtient une commande de 190 avions d'entraînement Tutor de l'Aviation royale du Canada.
1962 Fondation de la Learjet Corporation à Wichita (Kansas, États-Unis) par William P. Lear, concepteur d'un avion à réaction de petite taille pour voyages d'affaires.
(Octobre 1962) Début de la production par Canadair Limited de 200 CF-104 pour l'Aviation royale du Canada ; elle produira également 140 appareils F-104 et 600 voilures, tronçons arrières de fuselage et empennages de F-104 pour le Danemark, la Norvège, l'Espagne, la Turquie, la Grèce et Taïwan.
1963 (7 octobre) Premier vol d'essai du Learjet à Wichita (Kansas).
L'appareil DC9 est mis en service par la compagnie Douglas
1965 La moyenne annuelle d'employés de Canadair Limited est de 5 100.
Fred Kearns devient président et chef de la direction de Canadair Limited.
Grève des 4 000 membres de l'Union internationale des machinistes (FTQ) employés par Canadair Limited.
1966 (Mars 1966) Tragédie mortelle ; accident aérien ; bilan : 1 mort, le pilote d'essai de Canadair, L.S. (Jack) Lumsdaine tué lorsque l'appareil CL-41 qu'il pilotait s'écrase près de Sainte-Lucie-des-Laurentides ; il est le premier pilote de Canadair à perdre la vie en service.
1967 (23 octobre 1967) Vol inaugural du premier avion à incendie CL-215 (le Canadair) ; les 15 premiers Canadairs sont vendus au gouvernement du Québec et les 4 suivants à la Défense civile française ; Canadair produit 92 CL-215 entre 1967 et 1986 dont 19 sont achetés par l'Espagne, 15 par la France, 15 par le Québec, 15 par la Grèce, 5 par l'Ontario, 5 par la Yougoslavie, 4 par l'Italie, 4 par le Manitoba, 2 par la Thaïlande, 2 par le Venezuela, 2 par l'Alberta, 2 par les Territoires du Nord-Ouest, et 1 par le Yukon.
1968 La compagnie Les Plastiques LaSalle devient une filiale de Bombardier. La moyenne annuelle d'employés de Canadair est de 9 500.
(28 août 1968) Vol inaugural du premier Freedom Fighter CF-5 de Canadair Limited ; entre 1968 et 1975 la compagnie fabriquera 135 CF-5 et 105 NF-5a (version modifiée du CF-5 pour la Hollande).
1973 Bombardier Limitée devient actionnaire à 60 % de la compagnie Héroux Limitée (usines de Longueuil et de Saint-Jean-sur-Richelieu) spécialisée dans la fabrication et l'entretien de trains d'atterrissage pour avions civils et militaires.
1974 Le gouvernement du Canada achète la compagnie De Havilland Canada de Toronto, jusque-là propriété de la compagnie britannique Hawker-Siddeley Aviation ; cette compagnie avait développé le DASH 7 à l'instigation et avec le soutien financier du gouvernement canadien.
1976 Bombardier Limitée acquiert la Montreal Locomotive Works et adopte le nom de Bombardier-MLW Ltée.
(5 janvier 1976) Le gouvernement du Canada achète l'avionnerie de Canadair Limited de la compagnie américaine General Dynamics au prix de 38,15 millions $.
(7 avril 1976) Début des travaux préliminaires de conception du LearStar 600 par Canadair Limited.
(29 octobre 1976) Le gouvernement du Canada autorise Canadair Limited à continuer les travaux de conception et la mise au point du LearStar 600 ; la compagnie Federal Express a donné une commande ferme de 28 appareils et une commande conditionnelle de 25 exemplaires du LearStar 600.
1977
(Mars 1977) Canadair Limited change le nom du LearStar 600 pour celui de Challenger.
1978
(8 novembre 1978) Premier vol d'essai (50 minutes) du Challenger (CL 1001) de Canadair Limited.
1980
(3 avril 1980) Tragédie mortelle ; accident aérien ; bilan : 1 mort, le pilote Norman Ronaasen ; le Challenger (CL 1001) de Canadair Limited s'écrase pendant l'étude des caractéristiques de décrochage.
(11 août 1980) Le Challenger de Canadair reçoit son homologation de type canadien.
(7 novembre 1980) Le Challenger de Canadair reçoit son homologation de type américain.
1982 Le programme de développement du Challenger de Canadair atteint le coût de 1,5 milliard $.
(Septembre 1982) Canadair met à pied 1 700 de ses 7 200 employés de Saint-Laurent.
(25 novembre 1982) Mise en tutelle de Canadair par le gouvernement du Canada qui charge sa Corporation de développement des investissements du Canada de trouver des acheteurs pour les compagnies Canadair dont il possède 48,2 % du capital-actions, de Havilland, Eldorado Nucléaire, Massey-Ferguson et Téléglobe ; vu le coût du programme Challenger (1,5 milliard $), la Corporation de développement des investissements du Canada convainc le conseil de Canadair de réduire la valeur comptable (255 millions $) de Canadair à -1,1 milliards $.
1983
(25 février 1983) Le Challenger CL-601 de Canadair reçoit son homologation américaine.
(13 avril 1983) L'émission Fifth Estate de CBC (Canadian Broadcasting Corporation) diffuse un reportage dévastateur sur l'expérience Challenger de Canadair.
(13 mai 1983) Fred Kearns, président de Canadair, annonce son départ pour le 10 juin suivant ; il sera remplacé par l'avocat torontois Gilbert S. Bennett.
(Décembre 1983) Le nombre d'employés de Canadair n'est plus que de 4 320.
1984 Bombardier Inc. vend la compagnie Héroux Limitée à deux de ses dirigeants.
(15 mars 1984) Livraison du 100e Challenger par Canadair.
(31 mars 1984) Le gouvernement du Canada crée une nouvelle compagnie, Canadair Limitée, à qui il laisse tous les biens de l'ancienne compagnie plus 350 millions $ en droit sur l'actif de cette dernière ; les dettes sont transférées à une société prête-nom, la Société financière Canadair.
1985
(26 décembre 1985) Gilbert S. Bennett quitte la présidence de Canadair Limitée et est remplacé par Pierre Desmarais II.
1986
Le gouvernement du Canada vend la compagnie de Havilland Canada à Boeing Aircraft de Seatle, Washington.
(18 août 1986) Barbara McDougall, ministre d'État à la Privatisation, au nom du gouvernement du Canada, et Laurent Beaudoin, au nom de Bombardier Inc., signent un protocole d'entente pour l'achat par cette dernière de la compagnie Canadair au coût de 120 millions $ et d'autres contreparties financières.
(31 octobre 1986) Canadair Limitée obtient le contrat de soutien technique intégré des avions de combat CF-18 des Forces armées canadiennes.
(23 décembre 1986) Bombardier Inc. prend possession de la compagnie Canadair Limitée ainsi que de la technologie du Challenger Jet, de l'avion amphibie CL-215 et des systèmes autonomes de surveillance aérienne CL-289 et CL-227.
1987
Acquisition de la compagnie Transit America Inc. de Philadelphie (États-Unis) par Bombardier Inc.
Bombardier Inc. divise son organisation en 2 groupes : le Groupe matériel de transport dont le président est Raymond Royer, et le Groupe aéronautique dont le président est Donald C. Lowe.
1988
L'Aérospatiale de France et la British Aerospace confient à Canadair Limitée la mise au point et la fabrication de composants de fuselage des avions Airbus A-330 et A-340.
(5 août) Canadair Limitée devient le Groupe Canadair de Bombardier Inc.
(Fin d'année) Le gouvernement britannique annonce son intention de privatiser l'avionnerie de Short Brothers de Belfast (Irlande du Nord).
1989 Acquisition de l'avionnerie Short Brothers (Irlande-du-Nord, 1901) par Bombardier Inc. au coût de 60 millions $ ; cette compagnie devient alors une filiale à part entière de Bombardier et la plus importante société industrielle privée d'Irlande du Nord.
(31 mars 1989) Lancement du programme de développement du Canadair Regional Jet (50 passagers) par Groupe Canadair de Bombardier Inc.
(31 décembre 1989) Fermeture du chantier naval de la Canadian Vickers dans le port de Montréal.
1990
Acquisition de la Learjet Corporation fondée en 1962 au Kansas (États-Unis) par Bombardier Inc. au coût de 75 millions $.
1991
(10 mai 1991) Vol inaugural du premier Canadair Regional Jet CRJ100 (le 7001).
1992
Les avionneries Groupe Canadair de Bombardier, Learjet et de Havilland deviennent le Groupe aéronautique, Amérique du Nord.
Mise en marché du Regional Jet 200ER et du Regional Jet 200LR (50 places).
(9 mars 1992) La compagnie Boeing Aircraft vend 51 % des actions de l'avionnerie ontarienne De Havilland (1928) à Bombardier Inc., et 49 % au gouvernement de l'Ontario ; cette avionnerie produit les avions turbopropulsés Dash 8.
(23 mars 1992) Annonce de la construction d'un nouveau siège social de Bombardier Inc. à Dorval au coût de 40 millions $.
(31 juillet 1992) Homologation du Canadair Regional Jet CRJ100 par le ministère des Transports du Canada.
(19 octobre 1992) Livraison du premier CRJ100 à la Lufthansa Cityline en Allemagne.
1993
(26 juillet 1993) Tragédie mortelle ; accident aérien ; un Regional Jet 700 s'écrase pendant une manoeuvre d'essai à Wichita (Kansas) ; bilan : 3 morts, le pilote, David Martin, le copilote, Robert Normand, et le mécanicien navigant, Roger Booth, tous employés de Bombardier.
(Septembre 1993) Association de Bombardier Inc. avec Mitsubishi pour la construction de l'appareil Global Express. (Décembre 1993) Mise en marché du Global Express.
1994
Mise en marché du CL415 dont un premier est livré au Gouvernement de Croatie.
1995
(13 novembre 1995) Vol inaugural du CRJ-200.
1996
Mise en marché du Challenger 604.
1997
Acquisition par Bombardier Inc. des actions de la compagnie De Havilland de Toronto détenues par le gouvernement ontarien (49%).
1998
(Juillet 1998) Homologation du Global Express (8 places) capable de voler à la vitesse Mach 0,8 de New York à Tokyo ou de Chicago à Dubai sans escale.
(8 septembre 1998) Présentation du BRJ-X, (100 à 115 places rangées de 5 sièges) ancêtre de la CSeries au salon de l'aéronautique de Farnborough.
(1er octobre 1998) Bombardier Aéronautique reçoit une commande de la compagnie Comair de Cincinnati, Ohio, États-Unis, filiale de la compagnie Delta Air Lines, pour la fabrication et la livraison de 50 Regional Jets de 70 siège et de 30 Regional Jets de 50 sièges à être livrés sur une période de 10 ans.

Au cours de l'année 1998, Bombardier Aéronautique a livré 227 appareils.

1999
Mise en marché du CRJ-700. Le ministère britannique de la Défense choisit Raytheon et le Global Express pour son système de surveillance ASTOR (Airborne Stand-Off Radar) ; la version militaire du Global express sera équipée de radômes, i.e. des dômes placés sur le fuselage pour protéger les détecteurs et des ailerons additionnels pour améliorer la stabilité.
(1er février 1999) Laurent Beaudoin devient président du conseil et du comité exécutif de Bombardier Inc., et Robert E. Brown le remplace comme président et chef de la direction.
(23 mai 1999) Vente de l'aéroport municipal de Belfast à Grupo Ferrovial, une entreprise qui gère des aéroports au Chili et au Mexique et qui est propriétaire de l'autoroute à péage 407 au nord de Toronto ; le coût de la transaction est de 77,7 millions $.
(10 juin 1999) Vente de la division d'entretien des avions militaires CF-18 à la compagnie Spar Aérospatiale, une filiale du fabricant britannique d'équipements militaires L-3 Communications Holdings au coût de 123 millions $.
(7 juillet 1999) La compagnie abolit 150 emplois à son avionnerie de Montréal.
(16 octobre 1999) Bombardier Aéronautique annonce la fermeture de son usine de finition de Learjets et l'abolition de 1 150 postes à Tucson (Texas).

Au cours de l'année 1999, Bombardier Aéronautique a livré 370 appareils dont 34 Global Express à 40 millions $ l'unité.

2000 La compagnie Bombardier Inc. est classée 3e au monde parmi les avionneurs civils, derrière Boeing Company de Seatle et le consortium européen Airbus Industrie.
(28 mai 2000) Vol inaugural du CRJ-700 (70 places).
(28 novembre 2000) Abandon du BRJ_X. la compagnie ne veut pas affronter directement Airbus et Boeing et décide plutôt d'allonger le biréacteur régional CRJ700.

Au cours de l'année 2000, Bombardier Aéronautique a livré 292 appareils.

2001
Mise en exploitation de l'usine de Bombardier Aéronautique à Mirabel ; on y construit des avions CRJ-100 de 70, 75 et 86 places.
(8 janvier 2001) Livraison du premier avion de ligne à turbopropulsé, le Q-400 (70 places), à la compagnie Horizon Air de Seattle.
(15 janvier 2001) Vente de 64 avions régionaux CRJ-200 à la compagnie SkyWest Airlines de l'Utah, États-Unis.
(31 janvier 2001) Livraison du premier CRJ-700 (70 places) au transporteur français Brit Air.
(18 février 2001) Mise en service du CRJ-700 de 70 places par la Brit Air, en France.
(21 février 2001) Premier vol d'essai d'un nouvel avion de ligne, le CRJ-900 (90 places), une version allongée du CRJ-700 (70 places).
(Juin 2001) Premier vol du Continental Jet (8 places).
(11 septembre 2001) Le World Trade Center de New York est détruit lorsque 2 avions remplis d'essence percutent ses deux tours à quelques secondes d'intervalle ; les avions avaient été saisis après leur départ de Boston par des pirates du mouvement islamiste extrémiste Al-Qa'Ida ; presque simultanément, un autre avion piraté s'écrase sur le Pentagon, siège administratif de l'Armée américaine ; au delà de 3 000 personnes perdent la vie à la suite de ces actes terroristes (tous les passagers des avions, des pompiers et des membres du personnel qui occupaient les bureaux des tours et la partie dévastée du Pentagon.
(26 septembre 2001) La crise suscitée dans le transport aérien par les événements du 11 septembre modifie sensiblement l'avenir immédiat des constructeurs d'avions ; Bombardier Inc. annonce la mise à pied de 3 800 de ses employés à travers le monde.
(Décembre 2001) Il y avait 225 avions Challenger 604 en service qui avaient accumulé entre eux 2 millions d'heures de vol.
2002
(4 janvier 2002) Tragédie mortelle ; un avion Challenger 604 construit en 1999 s'écrase au décollage à l'aéroport de Birmingham, Angleterre ; bilan : 8 morts, les 5 passagers et les 3 membres de l'équipage ; du givre accumulé sur les ailes aurait été la cause de l'accident.
(30 janvier 2002) Livraison du premier CRJ-900 à Mesa Air Group.
(5 février) La compagnie lance officiellement le développement et la fabrication du Global 5000, un avion biréacteur qui se situe entre les modèles Challenger et Global Express au point de vue capacité (8 passagers et équipage de 3 membres), rayon d'action (8 889 km sans escale) et coût unitaire (33 millions $) ; ses moteurs seront fabriqués par Rolls Royce Deutschland et ses ailes par Mitsubishi Heavy Industries au Japon, 2 entreprises impliquées dans le développement de l'avion ; le premier vol est prévu pour le premier trimestre de 2003, et sa certification au premier trimestre de 2004 par Transport Canada, la Federal Aviation Agency des États-Unis et la European Joint Aviation Authorities.
(Avril et mai) Importante grève de 3 semaines des 7 500 employés de Bombardier Aéronautique à Montréal et Mirabel.
(9 septembre) Le ministère des Transports du Canada accorde la certification au biréacteur régional CRJ-900 (86 places).
(27 septembre) Les effets des événements du 11 septembre 2001 se font encore sentir lorsque Bombardier Inc. annonce la mise à pied de 1 980 employés de sa division aéronautique.
(14 novembre) La Federal Aviation Administration de Washington accorde la certification au biréacteur régional CRJ-900 (86 places).
(22 décembre) L'Agence commune d'aviation d'Europe accorde la certification européenne au biréacteur régional CRJ-900 (86 places).

2003
(30 janvier 2003) Livraison du premier CRJ-900 à Mesa Air Group.
(5 mars 2003) Bombardier annonce que ses profits ne seront que la moitié de ce qu'elle avait prévu et annonce une réduction de son personnel aéronautique par la mise à pied de 3 000 de ses employés de Toronto, Montréal et Belfast (Irlande).
(Avril 2003) Bombardier Transport reçoit une commande de 5,3 milliards $US pour la livraison de 1 738 voitures de métro pour le Métro de Londres (Angleterre).
(3 avril 2003) Bombardier Inc. annonce la mise en vente de sa division Bombardier Produits Récréatifs (7 500 employés à travers le monde dont 3 600 au Québec ; revenus de 2,4 G $), sa division d'entretien des avions militaires CF-18 (1 250 employés) et l'aéroport municipal de Belfast (Irlande du Nord, 340 employés ; revenus annuels de 30 millions $) acquis en 1989 comme partie de la compagnie Short Brothers PLC.
(23 mai 2003) Vente de l'aéroport municipal de Belfast à Grupo Ferrovial, une entreprise qui gère des aéroports au Chili et au Mexique et qui est propriétaire de l'autoroute à péage 407 au nord de Toronto ; le coût de la transaction est de 77,7 millions $.
(10 juin 2003) Vente de la division d'entretien des avions militaires CF-18 à la compagnie Spar Aérospatiale, une filiale du fabricant britannique d'équipements militaires L-3 Communications Holdings au coût de 123 millions $.
(7 juillet 2003) La compagnie abolit 150 emplois à son usine d'avions de Montréal.
(16 octobre 2003) Bombardier Aéronautique annonce la fermeture de son usine de finition de Learjets et l'abolition de 1 150 postes à Tucson (Texas).

2004
(19 mars 2004) Le ministre de la Défense du Canada annonce que le contrat de formation des pilotes de CF-18 à été accordé à un consortium formé par la division formation à l'aviation militaire de Bombardier et la compagnie américaine L-3 Communications.
(27 mai 2004) Bombardier Aéronautique annonce une perte de 174 millions $ pour le premier trimestre de l'année et la suppression de 500 emplois à Montréal.
(19 Juillet 2004) Bombardier Aéronautique présente son prototype CSeries au Salon de Farnborough en banlieue de Londres, Angleterre.
(7 octobre 2004) Bombardier Aéronautique annonce la suppression de 2 000 emplois (460 à Dorval, 410 à Mirabel, 260 à Saint-Laurent (Mtl), 310 à Montréal et 540 à Belfast, Irlande.
(14 octobre 2004) Un avion Challenger de la compagnie Pinnacle Airlines voyageant de Little Rock, Arkansas à Minnéapolis, s'écrase à Jefferson City, Montana, tuant ses 2 seuls occupants ; en février 2009, le U.S. National Transportation Security Board rejette le blâme sur le comportement non professionnel des pilotes.
(Novembre 2004) Un avion Challenger quitte piste au décollage et s'écrase dans un champ, tuant ses 6 occupants ; l'enquête révèle que le givre accumulé sur les ailes aurait été la cause de l'accident. Un appareil CRJ200 de la compagnie China Yunnan Airlines s'écrase après le décollage et fait 55 victimes dont deux au sol ; les ailes n'avaient pas été déglacées après une nuit très froide.
(12 décembre 2004) Paul Tellier quitte la direction de la compagnie et est remplacé par Laurent Beaudoin.

2005
(15 mars 2005) Le conseil d'administration autorise le développement de l'avion dit CSeries et accorde la permission à l'entreprise de l'offrir en vente aux clients potentiels.
(12 juin 2005) Bombardier Aéronautique annonce que les moteurs de la CSeries seront fabriqués par Pratt & Whitney Canada et que l'assemblage final de ses avions CSeries sera fait à Mirabel.

Au cours de l'année 2005, Bombardier Aéronautique a livré 337 appareils dont 138 avions régionaux, 197 avions d'affaires et 2 Canadair contre les incendies.

2006
(31 janvier 2006) Considérant que les conditions du marché ne sont pas favorables et que les clients ne sont pas au rendez-vous, Bombardier Aéronautique annonce qu'elle suspend son programme de développement des avions de la C-Series de 110 et 130 passagers.
(Juin 2006) Bombardier Aéronautique vend 4 avions turbopropulsés Q-400 (74 places) à la compagnie Tassili Airlines, filiale algérienne du Sonatrach State Group au prix de 84 millions $US.
(27 août 2006) Tragédie mortelle ; un appareil Bombardier CRJ-100 de la compagnie Comair s'écrase au bout d'une piste de l'aéroport Blue Grass de Lexington, Kentucky, États-Unis ; bilan : 49 morts ; les pilotes n'avaient pas emprunté la bonne piste. (6 septembre 2006) Bombardier Aéronautique signe une commande de 10 appareils turbo-propulsés Q-400 (74 places) au prix de 257 millions $US pour la compagnie Frontier Airlines de Denver, Colorado (États-Unis) ; ces appareils, dotés de moteurs Pratt and Whitney Canada, sont construits à l'usine Downsview de Toronto.
(24 septembre 2006) Bombardier Aéronautique est choisie par la compagnie italienne MyAir Airlines pour fournir 19 avions CRJ-900 (90 sièges) au prix de 702 millions $US.
(5 octobre 2006) Bombardier Aéronautique est choisie par la Northwest Airlines pour fournir 36 CRJ-900 (86 sièges) au prix de 1,35 G $US ; ces appareils sont construits à Mirabel.
(15 octobre 2006) Le Challenger 605 reçoit sa certification du ministère des Transports du Canada.
(24 octobre 2006) Bombardier Aéronautique annonce la mise à pied de 1 330 de ses employés dont 485 dans la région de Montréal et 645 à Belfast, Irlande ; la production de CRJ-700 et CRJ-900 est réduite pour ne produire que 65 unités vendues en 2006 et seulement 50 unités livrables en 2007 ; ces avions sont fabriqués principalement à Mirabel et à Belfast ; par ailleurs, la compagnie annonce l'embauche de 800 personnes à son usine de Downsview en Ontario où l'on fabrique des jets d'affaires.
(2 novembre 2006) Bombardier Aéronautique vend 3 biturbopropulseurs Q-300 à Air New Zealand au prix de 48,6 M.

Au cours de l'année 2006, Bombardier Aéronautique a livré 326 appareils dont 112 avions régionaux, 212 avions d'affaires et 2 Canadair contre les incendies.

2007 La compagnie italienne MyAir transforme sa commande de 19 appareils CRJ900 en 15 CRJ1000 et 4 CRJ900.
(Février 2007) Bombardier Aéronautique vend 30 CRJ900 à la compagnie américaine Delta Airlines au prix de 1,1 milliard $US.
Un appareil Challenger 850 s'écrase au départ de l'aéroport de Moscou, Russie.
Bombardier Aéronautique vend 8 CRJ1000 à la filiale Brit Air du transporteur français Air France.
Bombardier Aéronautique vend 15 biréacteurs régionaux CRJ1000 à une compagnie de location qui désire conserver l'anonimat ; cette compagnie prend une option sur 15 autres CRJ1000 NextGen.
(6 février 2007) Bombardier Aéronautique obtient le contrat de fabrication de 15 avions turbopropulsés Q400 (74 passagers) de la part de la compagnie Pinnacle Airlines de Memphis (Tennessee, États-Unis).
(13 mars 2007) La flotte de 13 avions turbopropulsés Q400 (74 places) de la compagnie All Nippon Airways est temporairement maintenue au sol à la suite d'un atterrissage presque manqué de l'un d'eux à l'aéroport de Kochi au Japon ; le train d'atterrissage avant ne s'étant pas déployé, l'avion a atterri sur les deux roues centrales mais a piqué du nez une fois sur la piste ; aucune des 60 personnes à bord n'a été blessée au cours de cet incident.
(15 mars 2007) Bombardier Aéronautique annonce l'achat par la compagnie américaine Pinnacle Airlines Corp. de 15 avions turbopropulsés Q400 (74 places) au prix de 381 millions $US ; la commande comprend des options pour 10 autres Q400.
(20 mars 2007) Le train d'atterrissage d'un Q100 de la Amakusa Airlines ne se déployant pas automatiquement, les pilotes réussissent à le déployer manuellement et l'appareil peut atterrir sans dommage à l'aéroport de Kumamoto au Japon. Le train d'atterrissage principal d'un CRJ-100 d'Air Canada Jazz se brise peu après l'atterrissage sur la piste de l'aéroport de Toronto.(17 avril 2007) Le conseil d'administration de la compagnie allemande Lufthansa autorise l'acquisition de 15 avions CRJ900 au prix approximatif de 500 millions $US.
(20 avril 2007) Bombardier Aéronautique vend 4 avions turbopropulsés Q200 (35 places) à la compagnie Tassili Airlines, filiale algérienne du Sonatrach State Group au prix de 74 millions $US.
(23 avril 2007) Bombardier Aéronautique vend 15 avions turbopropulsés Q400 à Horizon Air de Seattle (États-Unis) au pris de 393 millions $US et cette compagnie prend des options sur 20 autres de ces avions.
(Mai 2007) Bombardier Aéronautique vend 2 biréacteur Learjet 40XR à la compagnie de location d'avions European Skytime. (8 mai 2007) Bombardier Aéronautique vend 15 appareils Q400 à la compagnie britannique Flybe au coût de 394 millions $US ; lorsque ces appareils auront été livrés, Flybe possèdera 60 appareils Q400.
(11 mai 2007) Bombardier Aéronautique vend 6 appareils CRJ900 à la compagnie Tatarstan Airlines de Kazan, république du Tatarstan (Russie) au prix de 217 millions $US ; ces appareils seront construits à Mirabel.
(15 mai 2007) Bombardier Aéronautique vend 15 CRJ900 à la compagnie Deutsche Luftansa au prix de 584 millions $US.
(24 mai 2007) Bombardier Aéronautique vend 14 appareils CRJ900 à la compagnie américaine Delta Airlines au prix de 511 millions $US ; le contrat comporte le rachat par Bombardier Aéronautique de 14 appareils CRJ100 de 50 places exploités par la compagnie Comair, la filiale régionale de Delta.
(Juin 2007) Bombardier Aéronautique annonce qu'elle a choisi Canadian Aviation Electronics CAE pour fournir l'entraînement des pilotes de ses avions Global Express, Global Express 5000 et Global Express XRS.
(4 juin 2007) Bombardier Aéronautique vend 4 Q400 (76 sièges) à Croatia Airlines de Zagreb au prix de 105 millions $US.
(12 juin 2007) Bombardier Aéronautique vend 3 appareils Q300 (50 siège) à la compagnie Air Philippines au prix de 56 millions $US.
(14 juin 2007) Bombardier Aéronautique vend 3 avions CRJ900 Nextgen à la Libyan Airlines et des options sur deux autres appareils.
(18 juin 2007) Bombardier annonce qu'elle a convenu d'une convention d'association avec la compagnie chinoise AVIC-I pour le développement du fuselage de la C-Series (110 à 130 places).
(20 juin 2007) Bombardier Aéronautique vend 1 biréacteur léger Learjet 40WR, 3 biréacteur légers supérieurs Learjet 45XR et 2 biréacteurs intermédiaire Learjet 60XR à la compagnie de location d'avions European Skytime. Bombardier Aéronautique signe une entente d'une durée de 20 ans avec la compagnie Canadian Aviation Electronics CAE qui nomme cette dernière le fournisseur autorisé de l'entraînement des pilotes des avions Global Express, Global 5000 et Challenger 300.
(3 juillet 2007) Bombardier aéromautique vend 10 CRJ700 NextGen (70 sièges) au prix de 334 millions $US à Mesa Air Group pour être exploités par United Airlines.
(9 juillet 2007) Bombardier Aéronautique vend 7 CRJ900 NextGen à la compagnie Pluna Lineas Aeras Uruguayas SA de Montevideo (Uruguay) au prix de 271 millions $ ; l'acheteur prend des options sur 8 autres appareils du même type.
(25 juillet 2007) Bombardier Aéronautique vend 4 Q400 turbo (72 places) à Arik Air du Nigeria au prix de 104 millions $ Arik Air exploite déjà 4 CRJ900 et 3 CRJ200.
(Août 2007) Un appareil Q400 glisse hors de la piste en Corée ; 6 personnes sont blessées au cours de cet incident.
(8 août 2007) Bombardier Aéronautique annonce la vente de 2 appareils CRJ900 au transporteur AeroLineasMesoAmericanas du Mexique au prix de 74,4 millions $US.
(12 août 2007) Un appareil Q400 atterrit en catastrophe à l'aéroport de Busan en Corée du Sud ; le train d'atterrissage gauche de l'appareil ne s'est pas déployé.
(5 septembre 2007) Bombardier Aéronautique reçoit une commande de la division Tyrolean Airways de l'Austrian Airlines pour la livraison de 4 appareils Q400 NextGen (78 sièges).
(9 septembre 2007) Un appareil Q400 de la Scandinavian Airlines System atterrit en catastrophe et prend feu à Aalborg (Danemark) ; son train d'atterrissage droit s'est affaissé en touchant la piste ; 5 des 73 personnes à bord sont légèrement blessées dans les glissades de sortie d'urgence.
(12 septembre 2007) Un appareil Q400 de la Scandinavian Airlines System atterrit en catastrophe à l'aéroport de Vilnius (Lituanie) avec 52 personnes à bord ; son train d'atterrissage droit ses affaissé en touchant la piste ; il n'y a aucun blessé, mais la compagnie cloue au sol les 33 appareils Bombardier qu'elle exploite. Bombardier Aéronautique recommande aux entreprises qui exploitent des appareils Q400 qui ont exécuté plus de 10 000 atterrissage et décollage de garder ces avions au sol pendant que le fournisseur de trains d'atterrissage, Goodrich Corp. enquête sur les raisons qui sont à la base des défectuosités qui ont entraîné ces incidents ; le bris du train d'atterrissage droit des appareils pourrait avoir été causé par la corrosion d'une partie de son système hydraulique de mouvement (85 des 166 Q400 en exploitation dans le monde sont ainsi cloués au sol ; de la corrosion dans le vérin de rentrée du piston de rétractation du train d'atterrissage est en effet découverte dans les systèmes de déploiement des trains d'atterrissage de 25 des 27 appareils de la Scandinavian Airlines System).
(21 septembre 2007) Lorsqu'il s'apprête à atterrir à Florence (Italie), le pilote d'un appareil Q400 de la Augsburg Airlines découvre que son train d'atterrissage avant ne se déploie pas ; il retourne à Munich d'où il était parti et son appareil atterrit sur le nez ; aucune des 68 personnes à bord n'est blessé au cours de l'incident.
(25 septembre 2007) Bombardier Aéronautique annonce la vente de 20 Challenger CJ300 à XOJET de California, États-Unis, au prix de 450 millions $ ; la commande est assortie d'options pour commandes additionnelles de 60 appareils semblables qui, si elles étaient exercées porteraient la valeur totale des livraisons à 1,9 G $. Bombardier Aéronautique et Canadian Aviation Electronics CAE annoncent qu'un simulateur Global Express sera envoyé au centre d'entraînement du Dubai dans les Émirats Arabes.
(3 octobre 2007) La compagnie Scandinavian Airlines réclame 77 millions $ à Bombardier Aéronautique pour les pertes qu'elle estime avoir subies lors de la mise hors service temporaire de ses Q400 à causes des accidents de septembre.
(10 octobre 2007) Un appareil Q400 de la Scandinavian Airlines qui avait décollé de l'aéroport de Copenhague doit faire demi-tour lorsque le pilote s'aperçoit que son train d'atterrissage refusait de se déployer.
(22 octobre 2007) Bombardier Aéronautique reçoit une commande de 355 millions $US pour 12 Q400 (72 sièges) pour le transporteur australien Qantas qui prend des options pour 24 autres appareils du même type.
(23 octobre 2007) Bombardier Aéronautique obtient une commande de 10 appareils Q400 de la part d'un transporteur européen qui prend des options sur 10 autres.
(27 octobre 2007) Un appareil Q400 de la Scandinavian Airlines (SAS) effectue un atterrissage en catastrophe lorsqu'il pique du nez lors de l'atterrisage à l'aéroport de Copenhague ; le train d'atterrissage droit ne s'est pas déployé complètement ; la corrosion qui avait été à l'origine des accidents précédents ne serait pas en cause dans celui-ci ; aucune des 44 personnes à bord n'est blessée gravement.
(28 octobre 2007) La Scandinavian Airlines annonce qu'elle retire définitivement et complètement de la circulation sa flotte de 27 appareils Q-400.
(30 octobre 2007) Des rapports préliminaires en provenance du Bureau d'enquête sur les accidents du Danemark indiquent que le dernier événement impliquant un Q400 de SAS serait dû à la présence d'un joint torique (O-ring) qui bloquait une valve dans le vérin de rétractation du système de déploiement du train d'atterrissage droit de l'appareil.
(4 novembre 2007) Un bimoteur Learjet 35 (capacité de 8 passagers construit par Bombardier) de la compagnie Reali Air Taxi s'écrase sur des maisons peu après son décollage de l'aéroport de Sao Paulo (Brésil) entraînant la mort d'au moins 8 personnes (les 2 pilotes de l'avion et au moins 6 personnes au sol).
(5 novembre 2007) Le Bureau d'enquêtes danois qui a analysé l'accident du 27 octobre précédent conclut que le blocage du train d'atterrissage relevait de la responsabilité du transporteur et non du constructeur du Q400.
(7 novembre 2007) L'Agence européenne de la sécurité aérienne indique que l'atterrissage raté du Q400 de la Scandinavian Airlines le 27 octobre précédent n'était pas lié à un problème de conception du train d'atterrissage, mais avait été causé par un joint torique (o-ring) mal placé par les travailleurs de maintenance de SAS.
(11 novembre 2007) Un avion Global 5000 ayant à son bord 10 personnes dont le cofondateur des restaurants Tim Hortons, propriétaire de l'avion, atterrit en catastrophe sur la piste d'atterrissage privée du Fox Harbour Resort au nord de la Nouvelle-Écosse ; il n'y a aucun décès.
(14 novembre 2007) Bombardier Aéronautique obtient une commande de 3 avions de la classe CRJ au prix de 122,7 millions $US.
(15 novembre 2007) Le Gouvernement de Croatie commande 2 avions amphibies CL-415 au prix de 62 millions $US comprenant des pièces, l'entraînement des pilotes et l'équipement qui permet de configurer les appareils pour assurer des évacuations médicales et des secours d'urgence ; ces deux appareils s'ajoutent à une flotte de 6 appareils CL-415 dont le premier a été livré en 1994 ; 41 avions CL-415 et 25 avions CL-215 sont en service dans la région de la Méditerranée.
(20 novembre 2007) Bombardier Aéronautique obtient une commande de 12 Q-400 de la compagnie australienne Qantas Airways (4 sont la conversion d'options antérieures en commandes fermes) au prix de 339 millions $US, et de 4 CRJ-700 NextGen de la compagnie GoJet Airlines du Missouri au prix de 137,7 millions $US ; Qantas Arways prend également des options et droits d'achat sur 24 autres Q400.
(26 novembre 2007) Bombardier Aéronautique obtient une commande de 4 avions CL-415 d'un acheteur dont le nom n'est pas divulgué ; le prix de la transaction est évalué à 118,2 millions $US.
(28 novembre 2007) Pierre Beaudoin remplace son père, Laurent Beaudoin, à la direction de Bombardier Inc. Laurent Beaudoin conserve la présidence du Conseil d'administration de l'entreprise.
(30 novembre 2007) La compagnie Sky West de St. George, Utah, États-Unis, achète 18 biréacteurs régionaux CRJ-700 (70 passagers) pour sa filliale SkyWest United Express et 4 CRJ-900 (76 passagers en 2 classes) pour sa filiale SkyWest Delta Connection ; SkyWest et ses filliales exploitent 363 appareils Bombardier.
(26 décembre 2007) Un Challenger 604 appartenant à la société allemande Business Flight s'écrase au décollage de l'aéroport d' Almati, Kazakhstan, tuant son seul passager et blessant les 3 membres de l'équipage ; en route entre la Allemagne et la Chine, l'avion venait de faire escale à cet endroit pour faire le plein d'essence ; au décollage, l'avion aurait quitté la piste, heurté un mur et pris feu ; en 27 ans, Bombardier a livré 750 appareil de la série 600 de Challengers.

Au cours de l'année 2007, Bombardier Aéronautique a livré 450 appareils dont 128 avions régionaux, 232 avions d'affaires.

2008
(3 janvier 2008) La Libyan Airlines exerce une des deux options sur des CRJ900 qu'elle avait prises le 14 juin 2007. Bombardier Aéronautique vend 4 avions pompiers amphibiens Canadair à l'Espagne.
(17 janvier 2008) Bombardier Aéronautique vend 4 appareils Global 5000 au Gouvernement allemand qui remplaceront ses Challengers 601 en 2011 ; ces appareils seront exploités par l'escadre des missions spéciales et de transport médical du ministère allemand de la Défense.
(14 février 2008) Un CRJ-100 de la Belavia Airlines en partance pour Minsk, Bielorussie, prend feu au décollage de l'aéroport Zvartnots d'Erevan, la capitale de l'Arménie ; les 21 occupants de l'appareil s'en tirent indemnes.
(22 février) Le conseil d'administration donne à l'entreprise la permission d'offrir la nouvelle CSeries aux clients potentiels.
(3 mars 2008) Bombardier Aéronautique vent 2 appareils Q400 à la compagnie américaine Porter Airlines portant ainsi sa flotte à 12 Q400.
(10 mars 2008) Bombardier Aéronautique et le transporteur aérien SAS (Scandinavian Airlines System) s'entendent sur la façon de régler le problème causé à SAS par le dysfonctionnement des trains d'atterrissage de 3 de ses 27 Q400 qui avaient entraîné le gel au sol des 27 avions de la flotte de SAS le 28 octobre 2007 ; pour couvrir le coût des dommages subis par le gel au sol de sa flotte, Bombardier et Goodrich Corp. débourseront 164 millions $ à SAS ; cette dernière achètera 13 avions de ligne CRJ900 NextGen ou prix de 455 millions $US et 14 avions Q400 NextGen au prix de 364 millions $US ; Bombardier s'engage de plus à remettre sur le marché les 27 Q400 que SAS avait gelés au sol.
(12 mars 2008) Bombardier Aéronautique vend 8 avions de ligne CRJ700 - 70 passagers à la compagnie Felix Airways du Yemen au prix de 385 millions $US.
(13 mars 2008) Bombardier Aéronautique vend 6 avions de ligne CRJ900 NextGen au prix de 239 milions $US au Gouvernement de l'Irak. Le 14 avril Bombardier Aéronautique vend 4 CRJ900 NextGen au Gouvernement de l'Irak au prix de liste de 159 millions $US. Le 29 août suivant, la compagnie Kuwait Airways obtient du juge Paul Chaput de la Cour supérieure du Québec la permission de saisir la part de la compagnie Iraki Airways et du gouvernement irakien dans 10 appareils CRJ900 en construction dans les usines de Bombardier qui devraient être livrés en septembre 2008 ; Kuwait Airways avait obtenu d'un tribunal britannique une compensation de 1,23 G $US de la part du Gouvernement irakien pour les pertes occasionnées par l'invasion du Koweït par l'Irak en 1990-1991 ; la valeur des avions visés est de 498 millions $US ; le 1 octobre 2008, le juge Chaput lève la saisie et le 10 octobre suivant, Bombardier livre un premier appareil à l'Irak. En avril 2009, la Cour d'appel du Québec maintient la décision du juge chaput de lever la saisie statuant ainsi que le gouvernement irakien bénéficiait d'une immunité dans cette affaire ; la Cour suprême du Canada a accepté de se pencher sur ce litige. En décembre 2009, un accord temporaire permet à Bombardier de livrer 3 autres appareils CRJ900.
(25 mars 2008) La porte d'un appareil Challenger 601-1A (10 passagers) de la compagnie WFP Investment se décroche peu après le décollage ; l'appareil atterrit à l'aéroport ; personne n'est blessé au cours de l'incident impliquant cet avion construit il y a plus de 20 ans.
(26 mars 2008) Bombardier Aéronautique obtient une commande de 10 appareils Q400 (76 places) de la compagnie allemande Air Berlin au prix de liste de 255 M.
(31 mars 2008) Bombardier Aéronautique obtient la commande de 4 Q400 (80 sièges) au prix de 113 millions $US de la compagnie portugaise Grupo SATA.
(10 avril 2008) Bombardier Aéronautique obtient une commande de 3 appareils Q300 et de six Q400 de la compagnie Philippine Airlines au prix de liste de 150 millions $US.
(14 avril 2008) Bombardier Aéronautique vend 4 CRJ900 NextGen au Gouvernement de l'Irak au prix de liste de 159 millions $US.
(18 avril 2008) Pierre Beaudoin devient président et chef de l'exploitation de Bombardier Inc. alors que Guy Hachey devient président de Bombardier Aéronautique.
(19 mai 2008) Bombardier Aéronautique vend 6 Learjet 85 (8 passagers) à la compagnie ExecuJet Aviation Group de Zurich.
(20 mai 2008) Bombardier Aéronautique vend à la compagnie suisse Vistajet Holding SA 11 Learjet 85 (8 passagers), 11 Challenger 605 et 13 Learjet 60 XR ; la compagnie annonce qu'elle cède à Vistajet sa division Bombardier Skyjet International qui opère à Farnborough, Dubai et Hong Kong.
(20 juin 2008) Bombardier Aéronautique annonce la vente de 25 Learjet 60 XR au prix de 340 millions $ ; le contrat est assorti d'options pour commandes additionnelles de 85 appareils semblables qui, si elles étaient exercées, porteraient la valeur des livraisons à 1,5 G $, la plus grosse commande de l'histoire du Learjet ; le nom de l'acheteur n'est pas divulgué.
(24 juin 2008) Bombardier Aéronautique annonce qu'elle a vendu 3 Q400 NextGen à la compagnie All Nippon Airways au prix de 80 millions $ ; elle annonce qu'un autre transporteur a commandé 4 CRJ&)) au prix 146 millions $.
(1 juillet 2008) Bombardier Inc. vend sa filiale Skyjet International à la compagnie suisse Vistajet Holding SA qui devient ainsi le deuxième plus important fournisseur de services de jet commerciaux en dehors de l'Amérique.

En juillet 2008, le Gouvernement du Canada fournit une aide financière sous forme de prêt de 350 millions $ à la compagnie en vertu de l'initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense et el Gouvernement du Québec prête 117 millions $ via sa corporation Investissement Québec ; les deux gouvernements offrent également de donner un coup de main financier aux clients de Bombardier par l'entremise de prêts et de garanties de prêts..
(=Le 4 juillet 2008, dans le cadre de son programme de production du Learjet 85, Bombardier Aéronautique annonce qu'elle a signé une convention en vertu de laquelle la filiale Messier Bugati de la compagnie française Groupe SAFRAN fournira les roues, les freins et les systèmes de contrôle de freins, des volants et d'extension et rétraction ; elle signe une autre convention en vertu de laquelle la filiale Aircelle du Groupe SAFRAN fournira les nacelles des moteurs et le système de renverse de poussée ; les compagnie canadiennes Pratt and Whitney fournit les moteurs, Héroux Devtek, les trains d'atterrissage et THALES le système de freinage aérien des Learjet 85.
(13 juillet 2008) À l'occasion du salon de l'aéronautique de Farnborough en banlieue de Londres (Angleterre) Bombardier Aéronautique annonce le lancement de la C-Series dont l'assemblage sera fait à Mirabel ; la compagnie Lufthansa est le client de lancement.
(15 juillet 2008) Bombardier Aéronautique et la compagnie chinoise AVIC I s'entendent pour que Shenyang Aircraft Corporation, une filiale d'AVIC fabriquera le fuselage central de la CSeries alors que Bombardier investit 100 millions $ dans le développement de l'ARJ21-900, un nouveau biréacteur régional de 105 places d'AVIC I.
Bombardier s'associe avec Bell Helicopter Textron Canada, l'Institut de recherche aérospatiale du Conseil national de recherche du Canada - CNRC et la compagnie Composites Atlantic pour lancer un projet de recherche de 40 millions $ sur des procédés de fabrication de pièces structurales.
(16 juillet 2008) Bombardier Aéronautique vend 4 appareils Q400 à Malev Airlines de Hongrie au prix de 113 millions $ US.
(29 juillet 2008) La compagnie London Air Service de Vancouver achète 5 Learjets 85 au prix de 86 millions $.
(15 août 2008) Bombardier Aéronautique vend un Learjet 85 à la compagnie Synergy Aerospace Corp. de Sao Paulo, Brésil ; c'est la première vente de Bombardier en Amérique du Sud.
(29 août 2008) La Kuwait Airways Corporation obtient un bref du juge Paul Chaput de la Cour supérieure du Québec lui permettant de saisir la part de la compagnie Iraqi Airways et du gouvernement irakien dans 10 appareils CRJ900 en construction dans les usines de Bombardier qui devraient être livrés en septembre 2008 ; Kuwait Airways avait obtenu d'un tribunal britannique une compensation de 1,23 G $US de la part du Gouvernement irakien pour les pertes occasionnées par l'invasion du Kowait par l'Iraq en 1990-1991 ; la valeur des avions visés est de 498 millions $US ; le 1 octobre 2008, le juge Chaput lève la saisie qu'il avait permise et, le 10 octobre suivant, Bombardier Aéronautique livre un premier appareil à l'Irak.
(5 septembre 2008) Bombardier Aéronautique reçoit une commande de la division Tyrolean Airways de l'Austrian Airlines pour la livraison de 4 appareils Q400 NextGen (78 sièges).
(19 septembre 2008) Bombardier Aéronautique reçoit une commande de la Croatia Airlines pour la livraison de 2 Q400 NextGen au coût de 54 millions $.
(7 octobre 2008) Bombardier Aéronautique vend 6 CRJ1000 à la filiale Brit Air du transporteur français Air France.
(10 octobre 2008) Un Bombardier DH-Twin Otter de la Yeti Airlines de Kathmandou s'écrase à l'atterrissage à l'aéroport Lukia au Népal ; 18 personnes perdent la vie, mais le pilote a la vie sauve ; l'appareil, propulsé par 2 moteurs Pratt and Whitney, avait été construit en 1980 et il avait été acquis par Yeti Airlines en 1998.
(4 novembre 2008) Un appareil Bombardier Lear Jet 45, s'écrase à Mexico entraînant dans la mort les 9 personnes à son bord, dont Juan Camilo Mourino, ministre de l'Intérieur du Mexique, et 7 personnes qui se trouvaient sur le lieu de l'écrasement.
(20 novembre 2008) Bombardier Aéronautique annonce qu'il a vendu 8 appareils Q400 (78 places) à Ethiopian Airlines au pris de 242 millions $US.
(5 décembre 2008) Des appareils Global Express faisant partie du système ASTOR et rebaptisés Sentinel RI de la Défense britannique sont déployés au-dessus de l'Afghanistan ; la Défense britannique avait commandé ces appareils en 1999 et devait les mettre en opération en 2006, mais le programme a été retardé de 2 ans.
(14 décembre 2008) Le train d'atterrissage gauche d'un appareil CRJ200 ne se déploie pas et l'appareil atterrit sur le train gauche et avant avant de pencher sur la gauche ; il n'y avait pas de passagers à bord de l'avion de la Wisconsin Airways et personne n'a été blessé.
(16 décembre 2008) Le train d'atterrissage gauche d'un CRJ700 cède après l'atterrissage à l'aéroport O'Hare de Chicago ; les 28 passagers et 4 membres de l'équipage de l'avion exploité par Mesa Air Group de Phoenix (Arizona) pour United Express n'ont pas subi de blessures.

Au cours de 2008, la compagnie a livré 349 appareils).

2009
(13 janvier 2009) La compagnie Mesa Air Group de Phoenix (Arizona, États-Unis) reporte la réception des 10 appareils régionaux CRJ700 qu'elle avait commandés à Bombardier Aéronautique en octobre 2008 ; cette décision n'aurait rien à voir avec l'accident du 16 décembre 2008, mais plutôt à la conjoncture économique défavorable qui prévaut dans le monde depuis le troisième trimestre de 2008.
(15 janvier 2009) La compagnie Colgan Air, un transporteur régional établi en Virginia, États-Unis, annonce qu'elle confirme ses commandes antérieures de 10 appareils Q400 NextGen et exerce ses options sur 5 Q400 prises en 2007 par sa compagnie mère, Pinnacle Airlines ; la valeur des 15 appareils est de 432 millions $US.
(27 janvier 2009) La compagnie Rizon Jet du Bahrein, Moyen-Orient, commande 4 appareils Learjet 85 qui seront construits au Mexique.
(5 février 2009) Bombardier Aéronautique annonce la mise à pied de 1 360 employés à Dorval (710), à Belfast, Irlande (300), et à Wichita, Kansas, (820) US ; la crise économique qui frappe le monde, oblige les acheteurs d'avions d'affaire à reporter la livraison ou à ne pas en commander ; les employés mis à pied étaient affectés à la construction de Learjets et de Challengers.
(12 février 2009) Un appareil Q400 de la compagnie Colgan Air, un affilié de Continental Air Lines, voyageant entre Newark New Jersey et Buffalo, s'écrase sur une maison de Clarence Center (New York) et explose au moment de l'impact ; les 49 occupants de l'avion ainsi qu'une personne dans la maison sont tués à cet occasion ; le National Transportation Board attribue l'accident à une série d'erreurs humaines.
(11 mars 2009) La compagnie allemande Deutch Lufthansa confirme l'achat de 30 appareils CS100 de 115 places et une option sur 30 autres appareils de même catégorie pour sa filiale Swiss International Air Lines ; la valeur du contrat est de 1,53 G $ US ; les 20 premiers appareils seront livrés en 2013.
(25 mars 2009) Un appareil Q400 de la Japan Air Commuter, filiale de la Japan Air Lines exécute un atterrissage forcé avec un seul des 2 moteurs en fonction à l'aéroport de Kagoshima, dans le sud du Japon ; le pilote avait détecté une baisse de pression d'huile dans un moteur et l'avait éteint ; les 42 passagers et membres de l'équipage n'ont subi aucun dommage.
(30 mars 2009) La Lease Corporation International de Dublin (Irlande) annonce l'achat de 20 appareils de la CSeries au prix de 1, 44 G US, et la prise d'options sur 20 autres appareils de ce type ; la Lease Corporation achète des avions et les loue aux transporteurs aériens à travers le monde, elle compte parmi ses clients Oman Air, Air France, British Airways, Iberia, Virgin Atlantic, Singapore Airlines, Hong Kong Express, Shentzhen Airlines et Hainan Airlines.
(2 avril 2009) À cause de la chute de la demande d'avions d'affaires et de l'annulation ou du report de certaines livraisons, Bombardier Aéronautique annonce la mise à pied de 3 000 employés dont 1 030 à Montréal, 475 à Toronto, 470 aux États-Unis, 50 au Mexique et 975 en Irlande.
(15 avril 2009) La Cour d'appel confirme que le Gouvernement irakien bénéficie d'une immunité de compétence au Canada et que Kuwait Airways ne peut pas mettre sous saisie les appareils achetés chez Bombardier.
(14 juin 2009) Bombardier Aéronautique reçoit une commande de 15 biréacteurs régionaux CRJ1000 au prix de 793 millions $ US de la compagnie Air Nostrum qui confirme ainsi l'option qu'elle avait prise en février 2007 lorsqu'elle achetait ses premiers CRJ1000.
(15 juin 2009) Bombardier Aéronautique obtient une commande ferme de 8 Q400 dnt 5 Q400 NextGen en plus d'une option sur 8 Q400 additionnels au prix de 224 millions $ pour la compagnie grecque MIG Aviation 3 Ltd, une filiale de Marfin Investment Group Holdings SA de Grèce.
(3 août 2009) Bombardier Aéronautique vend 5 appareils Q400 NextGen au prix total de 159 millions $ à un client anonyme qui prend également 5 options sur 5 autres appareils.
(11 août 2009) Bombardier Aéronautique annule la vente de 15 appareils CRJ1000 à la compagne italienne MyAir en difficulté financière et dont les opérations ont été suspendues par les autorités européennes tant qu'elle ne pourra démontrer qu'elle se conformee aux règles de l'Union européenne.
(20 août 2009) Bombardier Aéronautique déclare forfait sur une commande de 25 appareils Learjet 60XR de la compagnie européenne Jet Republic de Lisbonne, Portugal, qui a été déclarée insolvable ; cette commande avait été placée le 20 juin 2008 au prix de 300 M$ US, mais le nom de l'acheteur n'avait pas été divulgué ; Jet Republic avait également pris des options sur 85 appareils.
(17 septembre 2009) Bombardier Aéronautique obtient une commande pour 22 jets régionaux de la compagnie American Airlines au prix de 770 millions $ US.
(15 septembre 2009) Levée de la première pelletée de terre du complexe où seront construits les appareils de la CSeries.
(2 octobre 2009) Bombardier reçoit une commande de 2 Q400 (78 places) de la compagnie Air Niugini de Papua New Guinea.
(26 novembre 2009) Bombardier annonce la mise à pied de 715 personnes.

Au cours de 2009, la compagnie a livré 302 appareils.

2010 (25 février 2010) La compagnie annonce que Republic Airways Holdings d'Indianapolis, États-Unis (possède Chatauqua Airlines, Frontier Airlines, Lynx Aviation, Midwest Airlines, Republic Airlines, Shuttle America) a commandé 40 appareils CSeries et que ce transporteur américain a pris des options sur 40 autres appareils CSeries.
(30 mars 2010) La compagnie annonce qu'elle a conclu une mémoire d'entente avec CDB Leasing Co. un groupe chinois de location d'avions.
(15 avril 2010) La compagnie obtient une commande de 3 CRJ900 new-generation de la compagnie Pluna Lineas d'Uruguay au prix de 120 millions $ ; cet achat est accompagné d'une option d'achat de 6 autres CRJ900.
(30 avril 2010) La compagnie canadienne Jazz Air LP de Halifax annonce qu'elle acquiert 15 Q400 NextGen (74 sièges) au prix total de 454 millions US$ et qu'elle prend des options sur 15 autres appareils pour remplacer sa flotte 15 jets régionaux de 50 places.
(9 juin 2010) La compagnie achète le hangar de la compagnie en faillite ExelTech Canada qui y effectuait les réparations d'avions à Saint-Laurent ; le hangar sera utilisé pour la finition des appareils Global Express et Global 5000.
(2 juillet 2010) La compagnie allemande Lufthansa exerce ses options d'achat de 8 CRJ900 89 sièges au coût de 317 millions $ ; une fois remplie, cette commande portera à 109 le nombre de jets régionaux Bombardier dans la flotte de Luftansa.
(15 juillet 2010) La compagnie AVWest de Perth, Australie, passe une commande de 4 Global Express XRS au coût de 213 millions $US.
(19 juillet 2010) La compagnie annonce qu'elle a vendu 2 appareils Global Express 5000 XRS à la compagnie Qatar Airways.
(20 juillet 2010) La compagnie annonce qu'elle a vendu 4 appareils Global Express XRS ultra long range et 2 appareils Challenger 605s à la compagnie suisse VistaJet au prix de 277 millions $. La compagnie aurait aussi vendu 4 appareils Global Express WRS à un acheteur russe non identifié au pris de 213 millions $ US.
(Août 2010) Pratt & Whitney annonce qu'elle a achevé l'assemblage du premier moteur PW1524G qui propulsera les appareils de la CSeries de Bombardier.
(30 août 2010) La compagnie annonce la vente de 2 biturbopropulseurs Q400 NextGen à Smart Aviation Company d'Égypte au prix de 62 millions $ US.
(25 septembre 2010) Un appareil CRJ900 de la compagnie Atlantic Southeast Airlines se pose d'urgence à l'aéroport John F. Kennedy de New York à cause de problèmes à son train d'atterrissage (aucun blessé) ; le train d'atterrissage de l'appareil a été fabriqué par Messier-Dowty Inc.
(28 septembre 2010) Un appareil CRJ200 de la compagnie Skywest Airlines se pose d'urgence à l'aéroport international General Mitchell de Milwaukee à cause de problèmes à son train d'atterrissage (aucun blessé) ; le train d'atterrissage de l'appareil a été fabriqué par Messier-Dowty Inc.
(30 septembre 2010) Un appareil Dash-8 300 de 50 sièges de la compagnie Air Nelson se pose d'urgence à l'aéroport de Blenheim (New Zealand) à cause de problèmes à son train d'atterrissage avant (aucun blessé) ; le train d'atterrissage de l'appareil a été fabriqué par Goodrich Corp.
(5 octobre 2010) La compagnie annonce la vente de 3 CRJ900 NextGen à la Lybian Airlines au prix de 131,5 millions $ et la prise d'option sur 3 autres appareils par la même compagnie de Lybie.
(21 octobre 2010) Le ministère des Transports du Canada ordonne l'inspection des CRJ700, CRJ750 et CRJ900 pour donner suite aux incidents survenus les 25, 28 et 30 septembre 2010 ; la compagnie avait déjà donné l'ordre d'inspecter les trains d'atterrissage de ces appareils après 50 cycles (1 cycle représente un décollage et 1 atterrissage).
(21 octobre 2010) La Cour suprême du Canada renverse 2 jugements de tribunaux québécois qui avait accordé l'immunité au gouvernement de la République d'Iraq contre l'exécution au Canada d'un jugement du tribunal britannique qui avait ordonné à Iraq Airways de payer plus de 1 MG $ et au gouvernement de la République d'Iraq à payer 84 millions $ à la Kuwait Airways Corporation ; le Kuwait avait demandé la saisie de biens Iraquiens au Canada, mais les tribunaux.
(28 octobre 2010) La compagnie inaugure son usine de 185 000 pi2 (17 187 m2) dans le Queretaro Aerospace Park de Mexico ; cette usine a le mandat de fabriquer des parties et sous-systèmes de fuselage en matériau composite, l'assemblage des ailes et des stabilisateurs horizontaux et verticaux ; cette usine fabrique déjà des parties des structures des appareils Global, CRJ700/900/1000 et Challenger 605/850.
(2 novembre 2010) La compagnie SpiceJet de l'Inde approuve l'achat de 15 appareils turpo prop Q400 et la prise d'option sur 15 autres ; le prix de vente des 15 appareils se situe aux environs de 450 millions $ et, dans l'éventualité où SpiceJet exercerait ses options le prix total serait de 900 millions $.
(15 novembre 2010) La compagnie Donghai Jet Co de Shenzhen prend livraison d'un Challenger 605 et achète 5 Challenger 300 au prix de 121 millions $ US.
(8 décembre 2010) Le Tribunal des droits de la personne déclare la compagnie coupable de discrimination pour avoir refusé en 2004 de donner un cours de pilotage à Javed Latif, citoyen canadien d'origine pakistanaise, que les États-Unis avaient pendant un temps placé sur la liste des personnes présentant une menace à leur sécurité nationale ; la compagnie est condamnée à verser 319 000 $ à monsieur Latif ; le 18 février 2011, la Cour d'appel du Québec accepte d'entendre l'appel de la compagnie quant à la décision du Tribunal des droits de la personne. La compagnie allemande Jet Air Flug commande 5 Learjet 85 et 2 Challenger 605 au prix de 155 millions $. La compagnie Comlux The Aviation Group commande 2 Global 7000 avions d'affaires (10 passagers) au prix de 130 millions $ US.
(9 décembre 2010) La compagnie SpiceJet de l'Inde commande 15 Q400NextGen (capacité de 60 à 80 sièges) au prix de 446 millions $ US et prend des options sur 15 autres appareils.
(23 décembre 2010) La compagnie obtient une commande du premier Challenger 850 de la compagnie Gama Aviation, une entreprise exploitant une flotte de 75 appareils aux Émirats arabes unis.

Au cours de 2010, la compagnie a livré 256 appareils.

2011
(4 janvier 2011) La compagnie annonce la vente de 4 appareils CRJ700 à la compagnie SkyWest de l'Utah (États-Unis) au prix de 148 millions $ US.
(7 janvier 2011) La compagnie accepte d'annuler la commande de 10 biréacteurs régionaux faite par la compagnie aérienne Mesa Air Group qui découlait d'un contrat conclu en 2001.
(19 janvier 2011) Transport Canada ordonne l'inspection urgente de plus de 300 appareils Q400 en raison de problèmes décelés dans les dispositifs de sortie de secours des trains d'atterrissage principaux de deux appareils. La compagnie vend 2 appareils Challenger et 6 appareils Global au prix de 383 millions $ ; le nom des acheteurs n'est pas divulgué.
(9 février 2011) Un appareil Dash 8-300 de 50 sièges de la compagnie Air Nelson atterrit sur le nez à l'aéroport de Blenheim (Nouvelle-Zélande) parce que le train d'atterrissage avant ne s'est pas déployé ; il n'y a aucun blessé parmi les occupants de l'avion.
(1er mars 2011) La compagnie annonce qu'elle a obtenu un contrat pour la fabrication de 50 Global (5000, 6000, 7000 et 8000) au prix de 2,8 G $ US pour la compagnie NetJet, la plus importante compagnie à exploiter des avions au monde ; elle exploite 800 appareils de toutes sortes ; une option est également faite sur 70 autres appareils qui,, s'il était exercée porterait la valeur de la commande à 6,7 G $ US.
(2 mars 2011) Un appareil Q400 de la compagnie Flybe perd une roue au décollage et doit faire un atterrissage d'urgence à la Exeter International Airport en Angleterre.
(3 mars 2011) La compagnie signe une convention de financement avec ICBC Financial Leasing Co, Ltd, une compagnie chinoise en vertu de laquelle cette compagnie ouvre une marge de crédit de 8 G $ US pour le financement de l'achat des avions de Bombardier (Q-Series, CRJ Regional, Learjet, Challenger et Global).
(8 mars 2011) La compagnie ouvre un bureau à Beijing ; elle ouvre également un bureau régional à Hong Kong et y installe un dépôt de pièces de rechange et un atelier d'entretien ; les deux bureaux seront dirigés par un directeur du développement des affaires basé à Beijing.
(24 mars 2011) La compagnie signe une entente stratégique avec le géant chinois de l'aéronautique COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China) en vertu de laquelle la mise en marché et l'exploitation de l'appareil chinois C919 (168 à 190 places) et l'appareil canadien CSeries (110 à 130 places) pourront aller de pair comme complémentaire l'un de l'autre et non comme concurrent ; l'entente ouvre la voie au développement de nouveaux produits.
(28 mars 2011) La compagnie vend 4 appareils CL415 au prix total de 162 millions $US à un acheteur non identifié.
(5 avril 2011, peu après 13 h) Un biréacteur régional CRJ100 de Bombardier appartenant à la compagnie Airzena Georgian Airways et effectuant une liaison entreKisangani et Kinshasa en République démocratique du Congo, s'écrase à l'atterrissage à Kinshasa ; un seul passager sur les 33 personnes transportées échappe à la mort lors de cet incident ; l'appareil était nolisé par l'Organisation des Nations unies. La compagnie annonce la vente de 3 appareils Challenger et 3 Global Express au prix de 255 millions $ à un client non identifié.
(25 avril 2011) La compagnie vend 3 appareils CRJ900 NextGen à la compagnie Pluna Lineas Aereas Uruguayas au prix de 129 millions $ ; cette compagnie exploite déjà 10 appareils NextGen.
En juin 2011, la compagnie Bahreïn Gulf Air commande 10 appareils CS100.
(1er juin 2011) La compagnie Braathens Aviation de Suède passe une commande ferme pour 5 appareils CS100 et 5 appareils CS300 au prix de 665 millions $.
(21 juin 2011) Lors du salon de l'Aéronautique de Paris, la compagnie annonce la vente de 10 avions CS300 (130 sièges) propulsés par des moteurs PW1521G de Pratt & Witney plus 10 options d'achat et 10 droits d'achat d'appareils de la même série à la Korean Air Lines. La compagnie vend aussi 10 bi-réacteur Global 8000 à la société VistaJet spécialisée dans le charter haut de gamme pour gens d'affaires et 6 bi-réacteurs (4 long-courriers Global 7000 et 2 Global 8000 à la compagnie australienne AVWest, 10 avions CS100 (110 sièges) à un acheteur européen qui veut garder l'anonymat et 10 avions CS100 (110 sièges) à un acheteur qui veut garder l'anonymat.
(16 août 2011) La compagnie vend 4 appareils Q400NextGen à une société européenne qui prend des options sur 4 autres appareils. (Jusqu'à cette date la compagnie avait vendu 412 avions Q400 dont 357 avaient été livrés).
(1er octobre 2011) Le directeur de la division des avions commerciaux de la compagnie, Gary Scott prend sa retraite.
(26 octobre 2011) La compagnie vend 6 biréacteur régionaux CRJ900 au prix de 264 millions $ accompagnés de options sur 5 autres appareils à un transporteur chinois non identifié qui mèeneront à un coôt total de 491 millions $ si elles sont exercées.
(15 novembre 2011) La compagnie vend 10 biréacteurs CS300 au prix courant de 776 millions $US et 5 options d'achat de ces appareils à la compagnie Atlasjet Havacilik A.S. de Turquie ; si les 5 options étaient exercées, la valeur du contrat serait de 1,18 G $US.
(29 décembre 2011) La compagnie annonce la vente de 5 appareils Challenger 850 à un acheteur dont elle ne révèle pas le nom.

Au cours de 2011, la compagnie a livré 245 appareils.

2012
(9 janvier 2012) La compagnie reçoit des octrois de la part de la municipalité de Wichita (Texas) qui veut l'inciter à construire son nouveau jet d'affaires dans cette ville qui vient de voir partir la compagnie Boeing.
(14 janvier 2012) Michele Arcamone prend la direction de la division des avions commerciaux de la compagnie. M. Arcamone était jusque-là Président de General Motors Corée.
(19 janvier 2012) La compagnie annonce la vente de 5 CS100 et la prise d'option de 5 autres CS100 à la compagnie PrivatAir spécialisée dans le nolisement d'avions d'affaires et d'avions de ligne configuré en classe affaires auprès des grands transporteurs aériens.
(10 février 2012) La compagnie annonce qu'elle a vendu 6 CRJ1000 (96 sièges) à Garuda Airlines d'Indonésie et des options sur 18 autres appareils. La valeur du contrat est de 297 millions $ et de 1,32 G $ si Garuda exerce ses options.
(13 février 2012) La compagnie annonce la vente de 5 avions de ligne Q400 NextGen à un acheteur qui désire conserver l'anonymat ; la valeur de la transaction est de 160 millions $.
(14 février 2012) L'acheteur non identifié de la veille se révèle être le transporteur indonésien Garuda qui annonce au salon de l'aéronautique de Singapour qu'elle prendra livraison de 5 appareils d'ici la fin de l'année et de 12 appareils en 2013 qu'elle louera à l'entreprise Nordic Aviation.
(10 mars 2012) La compagnie vend 8 appareils turbopropulsés Q400 NextGen à la compagnie Eurolot de Pologne ; la vente est assortie d'd'options sur 12 appareils supplémntaires pour un coût total de 625 millions $ US.
(19 mars 2012) La compagnie vend 2 appareils CRJ900 (75 passagers) à RwandAir, la compagnie d'aviation nationale du Rwanda au pris de liste de 89 millions $ wt une option sur deux autres appareils semblables
(21 mars 2012) La compagnie signe une entente avec le constructeur chinois COMAC sur le scommunautés des programmes d'vion C919 et CSeries. plus particulièrement sur 4 programmes portent sur les communautés des interfaces humain-machine du poete de pilotage, le circuit électrique., le développement des normes et spécifications des aliages aluminium-lithium et les volets du service à la clientèle touchant les publications techniques et la colocalisation des équipes.
(17 avril 2012) La compagnie inaugureofficiellement un bureau d'ingénierie à Bangalore (Inde) ; le bureau avait été ouvert en décembre 2011.La compagnie prévoit livrer environ 1330 jets d'affaires en Inde au cours des 20 prochaines années.
(1er mai 2012) La compagnie Westjet achète 20 avions Q400 NextGen et prend des options sur 25 autres; le prix aux livres de la transaction est de 615 millions $ et si les options sont exercées la transaction atteindra 1,38 G$.
(11 juin 2012) La compagnie NetJets commande 100 appareils Challenger au prix de 2,6 G$ et des options sur 125 autres.
(18 juin 2012) La compagnie annonce qu'elle construira une usine de fabrication de pièces dans une zone franche de Nouaceur à Casablanca (Maroc) près de l'aéroport de Mohammed V (le taux d'imposition est 0% pendant les 5 premières annnées de production et de 8,75 % pour les 20 années suivantes.
(20 juin 2012) La compagnie annonce la vente de 12 jets CRJ1000 NextGen à une filiale du géant danois du crédit-bail d'avions Nordic Aviation Capital qui les louera au transporteur indonésien Garuda ; la valeur de la transaction est de 595 millions $.
(8 juillet 2012) La compagnie vend 5 appareils CS100 et 10 appareils CS300 à un acheteur non identifié ; selon les prix de liste la valeur totale de cette vente est de 1,02 G$
(10 juillet 2012) La compagnie annonce la vente ferme de 10 CS300 (130 sièges) et l'acquisition d'options sur 10 autres CS300 par la compagnie Air Baltic de Riga, Lituanie ; selon les prix de liste, la valeur de cette commande si elle est portée à terme atteint 2,57 Milliard de dollars ; Air Baltic est le 23e client connu pour ce genre d'appareils.
(12 juillet 2012) La compagnie annonce la vente de 6 appareils Q400 à la compagnie Jazz Aviation, la vente de 6 appareils CRJ900 à China Express Airlines.
(27 août 2012) La Compagnie annonce qu'elle a vendu 10 appareils Q-300 et 4appareils Q-400 à la Yakuta Airlines de Sibérie à être livrés en 2016.
(4 septembre 2012) La Compagnie annonce la vente ferme de 6 avions Q400 NextGen au transporteur polonais Eurolot de Varsovie.
(26 septembre 2012) La Compagnie annonce qu'elle commencera l'assemblage primaire de parties de ses avions au Maroc.
(12 octobre) La compagnie annonce qu'elle a confié à son partenaire Air Works à l'aéroport Indira-Ghandi International Airport Mumbay, Inde, l'entretien des appareils Challenger 604, Challenger 605, Global Express et Global Express XRS ; Air Works exploite 14 centres d'entretien d'avions en Inde.
(19 octobre 2012) La Presse rapporte qu'l'un des concurrents de Bombardier Avions d'affaires, Hawker Beechcraft, un avionneur de Wichita, Kansas, s'est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers (faillite) et pourra fermer sa division de biréacteurs d'affaires s'il ne trouve pas un acheteur pour cette division.
(30 octobre 2012) La compagnie Hawker Beechcraft de Wichita, Kansas, États-Unis, annonce qu'elle abandonne le marché des avions d'affaires et qu'elle concentrera ses activités dans les plus petits appareils turbopropulsés ou propulsés par moteur à pistons.
(5 novembre 2012) La compagnie annonce qu'elle construira une usine de production provisoire en banlieu de Casablanca au Maroc où les coûts de main-d'oeuvre sont moins élevés de même que les coûts de transport et sa proximité des pays européens.
(7 novembre 2012) Le président de Bombardier annonce qu'il envisage que le premier vol de la CSeries sera effectué au mois de juin 2013 au lieu de décembre 2012 comme prévu originellement ; la compagnie a été obligée de rapatrier à Mirabel la finition de la partie du fuselage qui avait été confiée aux Chinois dont les retards rendaient impossible la finition de l'appareil en 2012. L'appareil devrait entrer en service en 2014.
(13 novembre 2012) Bombardier Inc. renforce son entente avec la compagnie chinoise COMAC pour la mise en marché en commun de leurs avions CSeries (Bombardier) et C919 (COMAC).
(28 novembre 2012) La Presse rapporte que la compagnie a obtenu un contrat pour la vente de 56 appareils Global et des options sur 86 appareils Global à la compagnie de location d'avions VistaJet ; la flotte d'avions de cette compagnie sera dorénavant ne sera composée que d'appareils Bombardier.avions Bombardier.
(6 décembre 2012) La compagnie américaine Delta Airlines achète 40 appareils bi-réacteurs régionaux CRJ900 (90 passagers) et prend des options sur 20 autres de ces appareils.
(19 décembre 2012) La compagnie met à pied près de 100 employés à Montréal, Toronto, Wichita, Kansas, États-Unis, et Belfast en Irlande dans le cadre de son programme de réduction de dépenses ; pour la même raison, 130 consultants en technologies de l'information de la région de Montréal sont remerciés. La compagnie annonce la signature d'une lettre d'entente pour la livraison de jusqu'à 30 appareils CSeries à un transporteur des Amériques non identifié.
20 décembre 2012) La compagnie lettone Air Baltic passe une commande de 10 appareils CSeries assortie de droits d'achat de 10 appareils supplémentaires.
(21 décembre 2012) Un client anonyme a commandé 5 avions d'affaires Global 6000. Il sera révélé plus tard que l'acheteur est Odyssey Airlines.
(27 décembre 2012) La compagnie reçoit une commande pour 6 appareils d'affaires Learjet 75 d'un client qui désire rester anonyme

En 2012, la compagnie a livré 229 appareils dont 39 Learjets, 86 Challenger 54 Global, 14 Regional Jets et 36 Q-400.

2013
(Février 2013) La compagnie a une installation temporaire à un jet de pierre de l'aéroport de Casablanca dans un bâtiment abandonné par une entreprise américaine d'électronique ; les plans sont terminés pour une usine permanente dans la zone franche Midpark près de l'Aéropôle de Casablanca dans laquelle elle espère aménager au début de 2014.
La compagnie Pratt & Whitney obtient la certification de Transports Canada pour son moteur développé pour les C-Series de Bombardier Aéronautique.
(20 février 2013) La compagnie annonce l'obtention d'un contrat de 2,56 G $ pour la fourniture de 32 appareils CSeries ou CS300 équippés de moteurs PW1500G à la Illiushin Finance Corp, société de crédit bail russe ; ce contrat vient formaliser une entente faite en 2011 et est assortie d'options sur 10 appareils additionnels.
La compagnie s'associe avec l'École polytechnique de Montréal, le Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale du Québec-Criaq, Le Conseil national de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada-CRSNG et à deux partenaires européens pour lancer le projet de recherche pour concevoir des appareils plus aérodynamiques.
(26 février 2013) La Presse révèle que, selon le site d'information Algériel qui s'appuyerait sur des sources sûres, les autorités algériennes s'interrogent sur les conditions dans lesquelles la firme montréalaise a remporté en 2006 et 2007 2 contrats de vente de 4 avions Dash-Q400 puis de 4 Dash Q-200 à la société Tassili Air Lines, filiale à 100 % de Sotranach, la société d'état responsable de la gestion des hydrocarbures en Algérie ; Farid Boudjaoui aurait servi d'intermédiaire ; Bombardier dit ne pas connaître Boudjaoui et affirme avoir transiger sans intermédiaire avec Tassili Air Lines.
(7 mars 2013) La compagnie dévoile son premier appareil CS 100 équipé de moteurs Pratt & Withney et maintient que le vol inaugural de la CSeries aura lieu au mois de juin 2013.
(3 avril 2013) Le Gouvernement du Québec annonce qu'il viendra en aide aux clients de la CSeries et qu'il a débloqué une marge de crédit de un milliarde $ pour favoriser la vente d'appareils de 110 et 135 places) de la CSeries ; il se joint ainsi à Exportation et développement Canada qui offrira aux clients un financement équivalent à 75 % de la valeur de l'appareil dont le prix unitaire est établi à 68 millions $ ; les appareils resteront en garantie pour le cas où le client ferait défaut de payer.
(9 mai 2013) La compagnie annonce qu'elle a retiré du carnet de commandes 3 appareils de la CSeries ; le nom du client n'est pas public car il avait conservé son anonymat au moment de la commande.
(4 juin 2013) La compagnie reçoit une commande ferme par Ilyushin Finance Co de Russie pour 32 appareil CS300 et des options pour 10 appareils additionnels.
(11 juin 2013) La compagnie annonce qu'elle a vendu son 500e Canadair regional Jet (CRJ) en production depuis 1991.
(17 juin 2013) La compagnie annonce la construction d'une usine dans laquelle elle construira les appareils de la CSeries à Mirabel.
(26 juin 2013) La compagnie annonce que le vol inaugural de la CSeries est reporté à la fin de juillet 2013.
(30 août 2013) Le ministère des Transports du Canada octroie le permis à Bonbardier de procéder à l'essai en vol du premier appareil de la CSeries ; Bombardier annonce que ce sera le 17 septembre 2013.
(6 septembre 2013) Le quotidien The Gazette révèle que la compagnie a vendu sa division Flexjet de partage de l'utilisation à un groupe dirigé par Directional Aviation Capital de Cleveland au prix de 185 milllions $US. L'acheteur a commandé 85 avions d'affaires (25 Learjets 75s, 30 Learjets 85s, 20 Challenger 359s et 10 Challenger 605s d'une valeur de 1,8 milliard $US. Simultanément, Directional a pris des options sur 160 autres appareils Bonbardier.
(16 septembre 2013) Vol inaugural de l'appareil CS100 piloté par le capitaine Chuck Ellis à partir de Mirabel. Le vol dure 2 h 30 ; le décollage et l'atterrissage sont en douceur. L'appareil devra compléter 2 400 heures de vols au cours desquels plusieurs tests seront faits avant que le départ du premier vol commercial.
(18 octobre 2013) La compagnie annonce la signature d'une entente avec CDB Leasing Co. Ltd de Chine pour la livraison de 15 nouveaux appareils CSeries (5 CS100 et 10 CS300) et des options sur 15 appareils. ; la valeur du contrat ferme est de 1.02 Mmillions $US selon les prix de liste et, si toutes les options sont réalisées la valeur atteindra 2,07 millions $US. Le nombre d'appareils cpmmandés à la compagnie pase de 177 à 192.
Le 21 octobre 2013, la compagnie annonce que la compagnie Flexjet a décidé exercer ses options sur 30 appareils Learjets 85 augmentant ainsi sa commande ferme à 60 de ces appareils. (La Presse, 22 octobre 2013, page B2).
Le 23 octobre 2013, The Gazette rapporte que le gouvernement d'Iraq serait en train de finaliser l'acquisition de cinq appareils CS300 par Iraqi Airways.
Le 4 novembre 2013, la compagnie annonce la vente d'un avion-citerne 415 à la société Tenax Aerospace de Ridgeland, Mississipi, États-Unis ; le service forestier des États-Unis utilisera cet appareil en vertu d'un contrat de location à long terme avec Tenax. Les États-Unis utilisent déjà 5 appareils CL 215, les prédécesseurs du 415 en vertu de contrats de 90 jours. (Source La Presse affaires, 5 novembre 2013, page 8) ; le prix d'un 415 est de 34,5 millions $.
Le 18 novembre 2013, La compagni Boeing choisit l'avion Challenger 605 de Bombardier pour le transformer en avion de surveillance dans le cadre du son nouveau programme Maritime Surveillance Aircraft
Le 19 novembre 2013, la compagnie confirme la vente de 5 CS300 à Iraqi Airways. La compagnie annonce qu'elle a vendu 2 Q400 à Nok Air de Thaïlande.
Le 6 décembre 2013, la compagnie annonce qu'elle a vendu 30 appareils Q400 à la China Nantong Tonhzou Bay Aviation Industry Co. Ltd. ; la compagnie chinoise se propose de fonder une ligne commerciale qui devrait entrer en service en 2014.
Le 12 décembre 2013, la compagnie vend 30 biréacteurs régionaux CRJ900 NextGen (76 passagers) et des options pour 40 appareils supplémentaires à American Airlines qui vient de terminer sa fusion avec US Airways ; la commande ferme vaut 1,42 milliard $.
Le 24 décembre 2013, la Compagnie annonce la vente de 5 appareils Challenger 300 et de 5 appareils Challenger 605
Le 30 décembre 2013, la compagnie vend 10 appareils Challenger 350 à un acheteur qui désire conserver son anonymat ; la valeur de la vente est de 259 millions $US.

En 2013, la compagnie a livré 29 Learjets, 89 Challenger, 62 Global, 26 Regional Jets, 29 Q-400 et 3 CL-415

En 2013, il y avait 4 000 jets d'affaire et 2 700 appareils régionaux Bombardier en opération dans le monde. (Source The Gazette, 5 novembre 2013, page B3).

2014
Le 6 janvier 2014, la compagnie met à pied 300 de ses 3 000 employés à son usine de Wichita, Kansas ; ces employés travaillaient sur le programme des avions d'affaires Learjet 70 et Learjet 75.
Le 21 janvier 2014, la compagnie annonce la mise à pied de 1 700 employés à Saint-Laurent (île de Montréal), Dorval et Mirabel.
Le 10 février 2014, au Salon de l'aéronautique de Singapour, la compagnie vend 3 CS300 au prix de 228 millions $ à un client qui préfère garder l'anonimat et 2 Q400 au prix de 61 millions $ à la société Falcon Aviation Service d'Abou Dhabi.
Le 11 février 2014, la compagnie annonce la vente de 12 jets régionaux CRJ900 NestGen à un client qui ne souhaite pas être identifié.
Le 3 mars 2014, un troisième avion d'essai Cseries-100 fait son premier vol.
Le 27 mars 2014, la compagnie annonce la vente de 8 appareils Q400 Next Gen au transporteur Westjet.
Le 31 mars 2014, la compagnie annonce que la China Express Airlines convertit en commandes fermes de 3 appareils CRJ900 Next Gen qui avaient fait des offres conditionnelles le 2 décembre 2013. Il en va de même d'options convertie par Nok Air de Thaïlande en commande fermes pour 3 appareils Q400 Next Gen ; Island Air d'Hawaï passe une commande ferme de deux appareils Q400.
Le 9 avril 2014, le prototype du Bombardier Learjet 85 effectue son vol inaugural (de 8 h 19 à 10 h 38) à Wichita, Kansas, États-Unis ; ce vol s'est effectué un an plus tard que prévu ; le Learjet 85 est construit en matériaux composite (fibres de carbone et autres nouveaux matériaux) plus légers que l'aluminium ; la couverture des ailes est exécutée à Belfast, Irlande ; la structure de la carlingue de l'avion est assemblée à Queretaro, Mexique, puis envoyée à Wichita où les ailes sont ajoutées.
La compagnie inaugure un centre de service complet à l'aéroport Seletar de Singapour.
La compagnie annonce la signature d'une lettre d'intention pour établir un centre d'entraînement des pilotes de Q400 NextGen en Chine ; la compagnie procurera le soutien pour les activités d'entraînement de la Flight International qui exploitera un simulateur de vol complet ; ce centre d'entraînement sera établi avec le soutien de Nantong Tongzou Bay Aviation dans la province du Jangsu en Chine.
Le 1er mai 2014) la compagnie annonce qu'elle a entrepris des discussions avec la Chine au sujet de l'assemblage de l'appareil turbo propulsé Q400 en Chine. des discussions du même ordre sont en cours avec la société d'État russe Rostec pour le marché domestique russe ; la CSeries ne fait pas partie des discussions. La situation en Ukraine pourrait avoir une incidence importante sur les discussions avec la Russie dont les troupes sont massées à la frontière de l'Ukraine où une révolution de pro-russes a cours depuis le milieu du mois d'avril 2014.
Le 16 mai 2014) Vladimir Yakunin et Sergei Chemenov figurent parmi les ressortissants russes visés par les sanctions contre la Russie imposées par les États-Unis à la suite de la présence armée des soldats de cette dernière à la frontière de l'Ukraine. ; leurs relations avec la compagnie semblent leur avoir évité d'être sur la liste du Gouvernement du Canada à cause des intérêts commerciaux de Bombardier en Russie ; Yakunin, qui serait un proche du président russe, Vladimir Putin, est le directeur de la compagnie de chemins de fer dont le gouvernement russe est propriétaire ; Bombardier a des relations d'affaires avec la compagnie de chemins de fer russe dans le domaine des équipements de signalisation ; Chemezov, un autre proche de Putin, dirige la compagnie Rostec, une compagnie de l'État Russe ; Bombardier et Rostec ont formé une entreprise conjointe pour la conception et la production de petits avions de transport de passagers pour le marché russe ; cette entreprise pourrait valoir 3,7 milliards $ pour Bombardier.
(21 mai 2014) Le président directeur général de la compagnie Republic Airways annonce que la décision finale d'acheter 40 appareils CS300 de la CSeries est reportée ; le premier CS300 devait être livré durant la deuxième moitié de 2016.
Le 29 mai 2014) Explosion de l'un des moteurs P & W en cours d'essais en sol du CS100. Le fuselage de l'avion a été endommagé (La Presse, 7 juin 2014, cahier Affaires, page 8). La compagnie Braathens Aviation de Suède décide de laisser sa place comme premier acheteur d'appareils de la CSeries (Le Devoir, 21 décembre 2014, page C3)
Le 15 Juillet 2014) Au salon de l'aéronautique de Farnborough, la compagnie lance sa nouvelle version de l'appareil cargo-passagers Q400 NextGen turbo-prop. La compagnie Horizon Air Industries qui exploite la plus importante flotte de Q400 commande une autre Q400 au prix de liste de 32,6 millions $ en plus des options déjà prises pour 7 appareils Q400. La compagnie Falcon Aviation Services d'Abu Dhabi signe une lettre d'intention pour l'achat de 4 Q400 pour une valeur de 160 millions $ au prix de liste.
Le 24 juillet 2014) La Compagnie annonce l'abolition de 1 800 fonctions indirectes en finances et ressources humaines. Les 1 800 fonctions abolies représentent 4,8 % de l'ensemble des emplois de la compagnie qui en compte plus de 37 000.
Le président de Bombardier aéronautique, Guy Hachey prend sa retraite après 6 années en poste ; en conséquence, les directeurs de toutes les sections (Lutz Bertling, aux Transports, Eric Martel aux avions d'affaires, Mike Arcamone aux avions commerciaux) se rapporteront directement à Pierre Beaudoin.
Le 11 août 2014) L'Ordre des ingénieurs du Québec accuse 24 employés de Bombardier d'avoir posé des actes réservés aux ingénieurs membres de l'Ordre alors qu'ils ne l'étaient pas ; 3 des accusés auraient usurpé le titre d'ingénieur.
L'Ordre accuse Bombardier d'avoir encouragé ces actes posés sur les appareils Global 7000, Global 8000 et CSeries.
La compagnie Braathens Aviation déclare qu'elle ne sera pas le premier acheteur d'appareils de la CSeries.
Le 18 septembre 2014) Le transporteur américain Republic Airways annonce son intention de sous-louer à la compagnie Flybe 24 de ses appareils Bombardier Q400 dont elle n'aura plus besoin parce qu'elle a commandé 50 jets régionaux E-175 nouveaux jets régionaux (76 places) de l'avionneur brésilien Embraer.
Le 27 septembre 2014) La Presse Affaire révèle que la compagnie a vendu 40 appareils CS300 (135 places) à la société de location Macquarie AirFinance et des options sur 10 autres appareils semblables.
En octobre 2014) Le carnet de commandes de la compagnie est de 63 CS100 de 180 CS300 et de 25 Challenger 650.
En décembre 2014) La compagnie annonce qu'elle a trouvé un nouveau client pour la livraison de son premier appareil CSeries ; le client ne désire pas que son nom soit rendu public.
Le 30 décembre 2014) La compagnie annonce la vente de 24 CRJ900 NextGen Regional Jets à un acheteur qui ne désire pas que son nom soit rendu public ; selon la liste des prix, la valeur totale de cette vente serait de 1,14 milliard $ US. et la vente de 6 avions d'affaires Learjet aau prix total de 83 millions t selon la liste de prix de 2014 à un acheteur qui ne désire pas que son nom soit rendu public.
Jusqu'à la fin de 2014, la compagnie avait vendu 1858 appareils dont 384 CRJ900 et CRJ900 Nextgen.

2015
(14 janvier 2015) Essai sur la résistance au froid du CS100
(15 janvier 2015) La compagnie annonce l'abandon du programme Learjet 85 et l'abolition de 1 000 postes et la mise à pied de 1 000 travailleurs à ses usines de Quérétaro, Mexique et Wichita, Kansas ; ceci entraînera la radiation de 1,4 milliard US$ et une révision à la baisse de ses prévisions financières.
Le 23 janvier 2015) Essai du démarrage des moteurs du CS300
Le 26 janvier 2015) La compagnie vend son unité d'entraînement militaire à la compagnie CAE Inc. Cette division de Bombardier aéronautique est un contracteur principal pour le NATO Flying Training in Canada, ou NFTC, un programme exploité par Bombardier Aéronautique à la base des Forces canadiennes de Moose Jaw Saskatchewan et à la Canadian Forces Base de Cold Lake, Alberta.
Le 28 janvier 2015) Essai de vibration à la vitesse Mach 0,91
Le 5 février 2015) La compagnie vend 7 appareils CRJ900 (76 sièges) pour 320 millions $US selon le prix de liste, à Mesa Airlines qui les exploitera pour un transporteur américain qui garde l'anonymat ; cette commande portera à 64 le nombre de CRJ900 exploités par Mesa dans sa flotte de 115 avions.
Le 27 février 2015) Vol inaugural du CS300
Au deuxième semestre 2015) Certification et entrée en service du CS100.
Le 12 mars 2015) Deutsche Lufthansa AG choisit d'acquérir 17 appareils Embraer 195 pour remplacer ses appareils Focker de sa filliale autrichienne préférant les appareils brésiliens aux appareils CSeries canadiens.
Le 18 mars 2015) La compagnie annonce une entente avec le transporteur malaysien Flymojo pour la livraison de 20 appareils CS100 de la CSeries au prix total de 1,47 milliards $US ; Flymojo prend également des options pour 20 autres appareils semblables.
Le 9 avril 2015, la compagnie annonce que Fred Cramer sera le nouveau président de Bombardier Avions commerciaux ; Cramer a été président de de la compagnie américaine de location d'avion International Lease Finance Corporation. Il a aussi occupé des postes de direction chez Express Jet, Continental Aitlines et Northwest Airlines.
Le 14 mai 2015, la compagnie annonce la fermeture de 1 760 postes et la mise à pied progressive de 1 000 employés à Montréal et Dorval, 480 à Toronto et 280 à Belfast ; ces employés étaient affectés à la construction d'avions d'affaires Global 5000 et Global 6000.
Le coût de développement de la CSeries est établi à 5,4 milliards $, c'est 60 % de plus que les prévisions de 2008.
Le 15 octobre 2015, la compagnie annonce la fermeture de son usine de North Bay dans laquelle elle complète la finition de ses avions pompiers amphibie CL 415.
Le 28 octobre 2015, le Gouvernement du Québec annonce qu'il a investi 1,3 milliard $ (49,5 %) et Bombardier Inc (50,5 %) dans le capital d'une nouvelle société en commandite comprenant les actifs, les passifs et les obligations de l'avion commercial de Bombardier Aéronautique spécifiquement pour aider l'entreprise à finaliser la C-Series.
Le 5 novembre 2015, The Gazette rapporte que le gouvernement de Lettonie laisse savoir qu'il tentera de sauver la compagnie Air Baltic à qui la compagnie a vendu 13 appareils CSeries ; le gouvernement letton investira 80 millions t alors que le groupe allemand Ralf-Dieter Montag-Girmes investira 52 millions t. Air Baltic sera la première entreprise aérienne à exploiter un CS300 à compter de 2016.
Le 18 décembre 2015, Transports Canada annonce que le ministère a octroyé l'homologation des appareils CSeries CS100 (110 à 125 sièges) après un programme d'essai de plus de 3 000 heures de vol ; Cette homologation signifie que d'autres marchés dont les États-Unis et l'Europe pourront procéder à leur propre homologation, que l'appareil pourra voler avec de véritables passagers et que l'assemblage pourra débuter. (Journal de Montréal, 19 décembre 2015, page 53).
À ce jour la compagnie a reçu 243 commandes fermes pour le CS100 et des options d'achat sur 405 appareils.
En 2015, la compagnie a livré 44 appareils CRJ
2016
En février 2016, la compagnie annonce son intention d'abolir 7 000 postes à ses usines exploitées à travers le monde.
Le 25 février 2016, La compagnie Republic Airways se place sous la protection de la Loi sur les faillites ; ce qui compromet la vente des appareils CSeries qu'elle avait commandés.
Le 12 avril 2016, la compagnie Air Baltic transforme ses 7 options d'achat en achat de 7 appareils CS300 qui (au prix courant, la commande est évaluée à 506 millions $.
Le 26 avril 2016, la compagnie annonce la vente de 5 appareils régionaux CRJ900 au transporteur Chorus Aviation de Halifax au prix de 229 milions $US; l'achat est accompagné de 5 options d'achat ; ces appareils devraient entrer en service au début de 2017.
Le 28 avril 2016, la compagnie Delta Airlines confirme l'achat de 75 appareils CS100 (100 à 150 sièges) au prix de 5.6 milliards $US.
Le 20 mai 2016, The Gazette rapporte que la compagnie a enlevé la commande de Republic Airways de son calendrier de production.
Le 1er juin 2016, La compagnie WestJet achète 9 appareils Q400 ; Westjet exploite déjà 45 appareils Q400
Le 21 juin 2016, Le Journal de Montréal rapporte que la compagnie a vendu sa division (biens et expertise) des appareils amphibies (CL-215, CL-215T et Bombardier 415) à la compagnie Viking Air Limited basée en Colombie britannique.
Le journal rapporte également que la compagnie a vendu 10 appareils regional Jet CRJ900 à un acheteur non identifié publiquement.
Le 23 juin 2016, la Compagnie conclue une entente avec le Gouvernement du Québec pour l'investissement de un milliard $ dans la société en commandite CSeries.
Le 28 juin 2016, Air Canada confirme l'achat de 45 appareils CSeries CS300 ; au prix courant, la valeur de la transaction serait de 3,8 milliards $.
Le 30 juin 2016, la compagnie livre le premier d'une commande de 30 appareils CS100 commandés par la compagnie Swiss International Air Lines.
En juillet 2016, le prototype de l'appareil CS300 reçoit sa certification de Transports Canada.
Le 12 août 2016, Le Journal de Montréal rapporte que la compagnie vendrait sa division Learjet d'avions de luxe.
Vers le milieu du mois d'août 2016, la compagnie avise ses employés que la production des appareils Challenger 350 et Challenger 650 sera suspendue pendant 4 semaines à l'automne 2016.
Le 2 septembre 2016, la compagnie reçoit les derniers versements du Gouvernement du Québec pour l'achat de 49,5 % d'une société en commandite appelée Avions CSeries.
Le 26 août 2016, la compagnie annonce qu'elle diminuera sa production des appareils Global 5000 et Global 6000 de 80 à 50 par année et qu'elle réduira son personnel par 7 000 postes au cours des deux prochaines années.
Le 6 septembre 2016, la compagnie annonce qu'elle ne pourra livrer que 7 appareils au lieu de 15 comme précédemment planifié ; la raison en est que Pratt & Whitney a de la difficulté à livrer les moteurs à Bombardier ; Cette dernière maintient son objectif de livrer de 90 à 120 avions CSeries par année d'ici à 2020.
Le 26 septembre 2016, les appareils CS100 deviennent les premiers avions à recevoir l'Environmental Product Declaration-EPD ; cette déclaration résulte d'analyse indépendante de l'impact environnemental complet de la conception et fabrication jusqu'à la fin de vie de l'appareil. Bombardier est le premier constructeur d'avions à recevoir cette déclaration.
Le 4 novembre 2016, Vol inaugural de l'appareil Global 7000, biréacteur d'affaires qui devrait entrer en service en 2018.
Le 28 novembre 2016, la compagnie livre son premier appareil CS300 à Mirabel à la compagnie Air Baltic, le transporteur national de la Lettonie ; l'avion partira ensuite pour Riga où il sera l'objet d'une seconde cérémonie inaugurale.
Le 3 décembre 2016, Le Journal de Montréal rapporte que la compagnie a vendu 2 biréacteur de ligne CS3000 et 1 Q400 à la Tanzanie ; la transaction est évaluée à 200 millions $.
Le 8 décembre 2016, la compagnie annonce qu'elle a conclu une commande ferme estimée à 218,7 millions $ avec la Philippine Airlines pour 5 appareils Q400 et pour des droits d'achat pour 7 autres appareils.

En 2016, 170 appareils amphibies Canadair CL-215, CL-215T et Bombardier CL-415) sont en service dans 11 pays différents.

2017
2017 La compagnie Boeing loge une plainte auprès de la Commission du Commerce international des États-Unis pour concurrence déloyale de la part de Bombardier qui aurait vendu des appareils à Delta Airlines au prix coûtant ; ce que nie Bombardier. Le président des États-Unis, Donald Trump impose une taxe équivalente à 300 % de la valeur de chacun des appareils CSeries vendu aux États-Unis en invoquant que Bombardier jouit de subventions de la part des gouvernements du Canada et du Québec. Le hic, c'est que Boeing ne produit pas encore des appareils comparables à ceux de la CSeries. Bombardier loge un appel de cette décision. La compagnie européenne AirBus prend une participation majoritaire dans le programme de la CSeries.
(11 juin 2017) À la suite de plaintes formulées par l'Union Européenne-UE, on rapporte que l'Organisation mondiale du commerce décrète qu'une exemption fiscale des États-Unis en faveur de Boeing constitue un versement illégal ; pourtant les États-Unis avaient affirmé en septembre 2012 qu'ils avaient supprimé toutes leurs subventions à Boeing ; c'est en voulant vérifier la véracité de cette affirmation que le pot aux roses a été découvert ; les États-Unis investissent des milliards $US via des programmes de recherche et développement de la NASA et du secrétariat américain de la Défense.
En juin 2017, au Paris International Air Show, la compagnie expose le CS300 qu'elle a livré à la Lettonie.
Le 19 juin 2017 au Salon international de l'aéronautique du Bourget, France, la compagnie annonce que la Philippines Air Lines a commandé 7 autres appareils Q400 en plus des 5 appareils qu'elle avait commandés en décembre 2016.
Le 20 juin 2017, la compagnie conclue la vente de 50 appareils Q400 au transporteur indien SpiceJet ; en fait il s'agit de l'achat de 25 Q400 turbopropulsés et des droits d'achat de 25 autres appareils ; la livraison devrait commencer dés le début de 2018.
La transaction est évaluée à 2,7 milliard $ selon la liste des prix, mais la valeur totale devrait être inférieure à ce chiffre.
Le 3 juillet 2017, un tribunal du Texas condamne la compagnie à verser 8,2 millions $US à deux hommes d'affaires, James R. Crane et Neil Kelly, à qui la compagnie avait vendu un appareil Challenger 300 comme neuf alors que l'un des deux moteurs était un moteur usagé qui avait été utilisé sur deux autres appareils avant ce dernier ; il a été établi que des employés de Bombardier savaient que l'un des deux moteurs était usagé et qu'il était considéré comme un citron par la compagnie Honeywell, son fabricant; en fait, le moteur avait subi d'importants dommages lors de son transport en 2008, mais ce n'est que 2,5 ans plus tard, après avoir été placé sur deux différents avions et avoir connu une série de problèmes qu'il avait été posé sur l'appareil de Messieurs Crane et Kenney.
L'un des deux acheteurs, James R. Crane, était le propriétaire du club des Astros de Houston.
En octobre 2017, Boeing dépose une plainte à Washington affirmant que Bombardier a bénéficié d'avantages injustes pour vendre ses appareils CSeries aus États-Unis.
Le 16 octobre 2017, un partenariat est annoncé entre les entreprises Bombardier et Airbus. Sans verser un sou, Airbus devient partenaire à 50,1 % de la CSeries.
Le 6 décembre 2017, le ministre de la Défense du Canada, Harjit Singh Sajjan songe à annuler l'achat de 18 avions de chasse Super Hornet de la compagnie Boeing pour remplacer ses vétustes appareils CF-18. Cette décision s'inscrit dans le contexte de la plainte de Boeing contre Bombardier Aéronautique. Le gouvernement canadien s'apprêterait à acheter de l'Australie des vieux avions F-18.

Au cours de 2017, la compagnie a livré 138 des 677 avions d'affaire

Le 26 janvier 2018, la Commission du Commerce international des États-Unis-USITC (United States International Trade Commission) rejette la plainte de Boeing (2017) et annule les droits compensateur et antidumping de 292,21 % imposés par le président des États-Unis, Donald Trump sur la vente des CSeries à Delta Air Lines. Boeing réitère qu'elle convoite l'achat des appareils Embraer dont la gamme d'appareils E-Jet serait mieux outillée pour rivaliser avec les appareils CSeries.
Le 15 février 2018, Bombardier Aéronautique annonce que des appareils CSeries vendus à Delta Airlines seront construits à Mirabel ; d'autres seront construits dans la nouvelle usine construite en Alabama.
Le 11 mars 2018, un appareil Challenger 604 appartenant à une entreprise privée turque et parti des Émirats Arabes s'écrase dans les montagnes du sud-ouest de l'Iran ; l'appareil transportait 8 jeunes femmes revenant d'un enterrement de vie de jeune fille. bilan : 11 morts.
Le 12 mars 2018, un appareil Bombardier Dash-8 Q400, Turboprop de la compagnie Bangladaise US-Bangla Airlines vol BS211 parti de Dacca avec 67 passagers et 4 membres d'équipage à bord s'écrase à Katmandou, la capitale du Népal ; bilan 49 des 71 occupants de l'appareil sont décédés et 22 autres sont gravement blessés.
Parce que le pilote ne semblait pas suivre les instructions de la tour de contrôle pour l'atterrissage alors qu'il s'approchait de la piste par la mauvaise direction, les préposés aux communications de l'aéroport avec les appareils ont demandé à plusieurs reprises au pilote s'il était correct ; le contrôleur aurait crié au pilote de tourner, mais celui-ci n'aurait pas obéi. Selon la tour de contrôle, l'appareil n'était pas aligné avec la piste. Au contact avec le sol dans le champ voisin de la piste, deux explosions successives ont brisé l'appareil en plusieurs grosses sections. Au début de l'enquête sur cet incident, les communications entre les pilotes et la tour de contrôle semblent être en cause ; un enregistrement de la conversation entre les pilotes et la tour de contrôle semble indiquer une confusion quant à la voie d'approche que devait emprunter l'avion pour atterrir sur l'unique piste de l'aéroport.
En mai 2018, la compagnie donne un appareil CS100 à l'École nationale d'aérotechnique affiliée au Cégep Édouard-Montpetit ; ce don permettra aux étudiants d'utiliser la technologie la plus avancée sur un avion commercial.
Le 29 mai 2018, Le Journal de Montréal rapporte que la compagnie a vendu 30 appareils CS300 à la compagnie Air Baltic. au prix de 2,9 milliards $US. et des options d'achat sur 30 autres appareils du même type.
Le 8 juin 2018, la Compagnie confirme la cession du programme C Series à la compagnie européenne Airbus à compter du 1er juillet 2018. La chaîne de montage principale de ce programme sera à Mirabel (Québec, Canada). N.B. La compagnie a injecté 9 milliards $ dans ce projet. Airbus obtient une participation de 50,1 % dans la CSeries sans débourser un sou ; de plus, Bombardier, qui conservera sa part de 33,76 %, devra débourser 1,2 milliards $ dans le programme d'ici la fin de 2021, notamment pour construire une nouvelle ligne d'assemblage pour la C Series dans une usine d'Airbus en Alabama, États-Unis ; l'arrivée d'Airbus et l'apport en capital de Bombardier, la participation du Gouvernement du Québec passe de 49,5 % à 16,24 % ; il faut rappeler que le gouvernement du Québec avait versé 2,3 milliard $ pour aider Bombardier à financer l'entrée en service de la CSeries et éponger les pertes liées au lancement de la production, Bombardier frôlait alors la faillite.
Le 10 juillet 2018, les noms CSeries sont remplacés par les noms A220-100 et A-220-300 ; Airbus construit déjà des A320 et A321
10 juillet 2018. Le transporteur JetBlue commande 60 appareils A220-300 pour livraison en 2020 et 60 appareils additionnels à être livrés à partir de 2025 ; ces A220-300 remplaceront les Embraer 190 de JetBlue ; ces nouveaux appareils seront assemblés à Mobile Alabama ; au prix de catalogue, la commande a une valeur de 5,4 milliards $US ; la flotte de JetBlue deviendra tout Airbus. Egypt Air commande 24 appareils.
Le 23 octobre 2018, The Gazette rapporte que d'anciens employés de la compagnie passés au service de la branche amricaine de Mitsubishi sont l'objets de plaintes alléguant que ces ex employés de la compagnie auraient donné à Mitsubishi des documents contenant des secrets d'affaires. La compagnie a soumis un document de 92 pages à un tribunal de Seattle, États-Unis contre ces ex employés et contre la compagnie Aerospace Testing Engineering & Certification-Aérotec qui assiste la multinationale japonaise dans le développement de sa MRJ airline. La compagnie allègue que Mitsubishi aurait spécifiquement recruté du pessonnel ayant de l'expérience avec la procédure de certification et aurait ainsi enfreint la loi lorsqu'elle a utilisé ces documents confidentiels obtenus des ex employés afin d'accélérer les délais pour la certification de ses propres MRJ airline (The Gazette, 23 octobre 2018, cahier FP, Montreal, page 1).
Le 26 octobre 2018, des officiels de Delta Air Lines viennent à Mirabel prendre livraison de leur premier appareil A220 Delta doit prendre livraison de 4 appareils A220 d'ici à la fin de 2018 et d'une vingtaine en 2019.
En novembre 2018, la compagnie annonce la mise à pied de 5 000 employés.
Le 20 décembre 2018, la compagnie livre son premier appareil Global 7500, un jet privé dont le prix de vente est d'environ 100 millions $Can. C'est l'avion le plus haut de gamme de sa catégorie. Le carnet de commandes pour ces appareils est complètement chargé jusqu'en 2022. La fabrication de ces appareils nécessitera l'emploi de 6 500 travailleurs (5 400 directement chez Bombardier Aéronautique et 1 500 dans la chaîne d'approvisionnement de la compagnie).

Produits de Bombardier Aéronautique :

Appareils CL-215 : avions amphibies (aussi appelés Canadair) mus par des moteurs à pistons et utilisés depuis les années 1970 pour combattre les incendies.

Appareils CL-415 : avions amphibies (aussi appelés Canadair) ont succédé aux appareils CL-215 utilisés principalement pour combattre les incendies ; ils sont assemblés au Québec.

Appareils CRJ100, CRJ200, CRJ700, CRJ900, CRJ1000 : avions biréacteurs régionaux ; leurs trains d'atterrissage sont fabriqués par Messier-Dowty ; ils sont assemblés à Saint-Laurent, Montréal.

Appareils Challenger 605 ou 650 ; appareil d'affaires long parcours (5 passagers) rayon d'action : 5 200 miles nautiques ; en 2014, cet appareil est modifié et devient le Challenger 650 ; Berkshire Hataway qui avait commandé 25 Challenger 605 change sa commande pour 25 Challenger 650.

Appareils Challenger 850 : appareil d'affaires de luxe développé à partir du CRJ200 (50 sièges) ; certifié dans 62 pays.

Appareils CSeries :

Appareils Global 5000 : appareil d'affaires ;

8 passagers
aire d'autonomie de 9 630 km
longueur de 29,5 M
envergure de 28,6 M
prix au détail 48,6 millions $US
(a Presse, 28 novembre 2012)

Global 6000 : appareil d'affaires

8 passagers
aire d'autonomie de 11 112 km
longueur de 30,3 m m;
envergure de 28,7 m
prix au détail 58,5 millions $US
(La Presse, 28 novembre 2012)

Global 7000 : appareil d'affaires

Global 7500 : appareil d'affaires
aire d'autonomie New York Hong Kong sans escale.
Équipage : 2
capacité : 17 passagers

  • Longueur : 33,9 m

Envergure : 31,7 m

  • Hauteur : 8,2 m


Global 8000 : appareil d'affaires

8 passagers
aire d'autonomie de 14 631 km
longueur de 30,97 m
envergure de 31,79 m
prix au détail 66,3 millions $US
moteurs General Electric
(La Presse, 28 novembre 2012)

Appareils Learjet 85 : avions d'affaires (prix : 18 millions $) : long parcours mus par des moteurs P&W fabriqués par Pratt and Whitney Canada de Longueuil ; conception de l'appareil à Saint-Laurent (Montréal), fabrication des ailes à Belfast (Irlande), fabrication des pièces de structure à Querétaro (Mexique), assemblage à Wichita (Kansas, États-Unis) ; entrée en service en 2014.

Appareil Learjet 75 : version plus petite du Learjet 85 : rayon d'action de 3 700 km.

Appareils Q100 ; 37 à 40 pssagers ; premier vol 20 juin 1983.
Q200 ; appareils Q100 équipés de moteurs Pratt & Whitney Canada PW 123 plus puissants
Q300 appareil Q200 allongé.
Q400 : appareils Q300 allongés ; soute largement de fretmus par deux moteurs Pure Power P&W100-150 fabriqués par Pratt and Whitney de Longueuil ; ils ont un rayon d'action de 2 500 km à une vitesse maximum de 667 km/h ; ces appareils sont construits à l'usine Bombardier de Toronto ; leurs trains d'atterrissage sont fabriqués par Goodrich.

Appareils CSeries : avions mus par des moteurs P&W1500G conçus spécialement pour ces appareils dont les caractéristiques seront les suivantes :

CS100 : capacité : 110 passagers. ; prix de détail 63 millions $; Amplitude des ailes : 35,1 m (115 pi). Longueur du fuselage en aluminium et composite : CS100 : 34,8 m (114,17 pi).
CS300 : version 135 passagers ou version 160 passagers ; Longueur du fuselage en aluminium et composite 38,7 m (126,96 pi)
Hauteur maximale de l'appareil à partir du sol : 11,5 m (38 pi)
Vitesse de croisière normale : 829 km/h

  • Altitude : 12 500 m

Distances franchissables :

 version CS100 : 108 à 133 passagers : mus par des moteurs Pratt and Whitney de 21 000 livres de poussée ; aire d'autonomie de 2 200 miles nautiques (4 074 km) ; décollage sur pistes de 1 500 à 1 900 m. Rayon d'action : 5 741 km
 version CS100ER : 110 passagers (extended range) : mus par des moteurs Pratt & Whitney turbo de 23 000 livres de poussée : aire d'autonomie de 2 900 miles nautiques ; décollage sur pistes de 1 500 m à 1 900 m.
 Version CS300 L 130 à 160 passagers ; prix de détail : 72 millions $. Longueur 38,7 m deux moteurs P&W1500G. Rayon d'action : 6 112 km
 version CS300ER : 130 passagers ER (extended range) : mus par des moteurs Pratt & Whitney turbo de 23 000 livres de poussée : aire d'autonomie de 2 900 miles nautiques ; décollage sur pistes de 1 500 m à 1 900 m.
 version CS300XT : 130 passagers : mus par des moteurs Pratt & Whitney turbo de 23 000 livres de poussée : aire d'autonomie de 2 900 miles nautiques ; décollage sur pistes de 1 650 m (5 450 pi).




Fabrication des appareils de la CSeries

1. cabine de pilotage : fabriquée par Bombardier à Saint-Laurent
2. fuselage central : fabriqué pat AVIC Shenyang Aircraft Corporation à Sheniang, Chine
3. ailes : fabriquées par la compagnie Sonaca, Belgique.
4. Bords d'attaque : fabriqués par la compagnie Sonaca, Belgique
5. moteurs : fabriqués par la compaagnie américaine ratt & Whitney et assemblés à Mirabel, Canada
6. Pylônes : fabriqués par l'entreprise américaine Spirit Aerosystems
7. Trains d'atterrissage : fabriqués par l'entreprise allemande Liebherr et assemblés à Laval, au Canada.
8. Pneus : fabriqués par la l'entreprise française Michelin
9. Intérieurs : fabriqués par l'entreprise américaine C & D Zodiac et assemblés à Kirkland, Canada
10. Fuselage arrière : fabriqué par Bombardier à Saunt-Laurent (Montréal, canada
11. Stabilisateurs horizontal et vertical : fabriqués par l'entreprise italienne Alenia Arronautica
12. Cône de queue : fabriqué par l'entreprise espagnole Aernnova


Participants au développement et à la fabrication :

Alenia Aeronautica : fourniture des dérives et stabilisateurs (Italie)
Altitude Aerospace de Montréal en remplacement de la chinoise Sheniang Aircraft de Chine pour la conception des portes des appareils de la C-Series qui perdent ensemble 220 livres (100 Kg).
Bombardier Aéronautique : cabine de pilotage, train arrière (Saint-Laurent)
Bombardier Aerospace : ailes en composite de fibres de carbone (Belfast, Irlande)
Bombardier Aéronautique : assemblée finale (Mirabel)
CAE : simulateur de vol complet et fourniture de services d'ingénierie et d'outil de simulation qui faciliteront le développement de l'appareil (Montréal)
C&D/Zodiac : finition de l'intérieur des avions (Huntingdon Beach, California, États-Unis)
Fokker Elmo : systèmes de câblage et d'interconnexions (Hollande)
Goodrich Acuation Systems : systèmes de commandes des volets et des becs de bord d'attaque des ailes (Grande Bretagne)
Liebherr-Aerospace Toulouse : systèmes de gestion aérienne (Toulouse, France)
Liebherr-Aerospace Allemagne : trains d'atterrissage (Allemagne)
Magnaghi and Salver : volets (Italie)
Parker Hannifin : systèmes d'alimentation en carburant et l'hydraulique.
Pratt and Whitney : moteurs (Mirabel)
Rockwell Collins : intégration complète du pont (Cedar Rapids, Iowa, États-Unis)
Senior Aerospace : conduites d'air (Angleterre)
Shenyang Aircraft Corp. - SAC : fuselage central, ancrage central des ailes, portes en composite aluminium-lithium (Shenyang, Chine).
Sonaca : bords d'attaque des ailes en matériau composite (Belgique)
Spirit AeroSystems, une ancienne filiale de Boeing : pylone, une composante qui relie le moteur à l'aile (Wichita, États-Unis)
Dans les pages affaires deLa Presse du 22 juin 2013Marie Tison énumère les étapes de la conception de la CSeries. Ces étapes sont inscrites dans les éphémérides de la compagnie Bombardier Aéronautique.

Appareils Global :

Global 7500 : jet privé à grande cabine et extra longue portée dont le premier a été livré le 20 décembre 2018 au Centre de finition de l'aéroport Montréal-Trudeau à Dorval.
L'avion le plus haute de gamme de sa catégorie.
Prix de vente : 100 millions $Can.
Distance franchissable sans escale : New York - Hong Kong.
Carnet de commandes complètement chargé jusqu'à 2022.
Équipage : 2
Caoacité : 17 passagers

  • Longueur : 33,9 m

Longueur de la cabine : 16,64 m
Envergure : 31,7 m

  • Hauteur : 8,2 m

Moteur : 2 turboréacteurs GE Passport, 73 kN chacun
Distance franchissable : 13 705 km
Vitesse de croisière : 09 mach
Plafond : 15 545 m (51 000 pieds)

  • Bibliographie -


Bombardier, Joseph-Armand - Le rêve d'un inventeur (Roger Lacasse, Libre Expression, 1988). Bombardier - L'internationalisation d'un rêve (Bombardier Inc., 1992).
Canadair - Cinquante ans d'histoire (Ron Pickler et Larry Milberry, traduit par Johanne Duchesne-Daoust , Canav Books, 1995).
Journal de Montréal

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)