Bourgchemin (seigneurie)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1695 (22 juin) Concession d'une seigneurie (3 lieue de front , dont 1 1/2 lieue en haut et 1 1/2 lieue en bas de la rivière Yamaska, sur 1 1/2 lieue de profondeur y compris avec les îles, îlets et prairies adjacentes) par le gouverneur Frontenac et l'intendant Champigny à Jacques-François Hamelin de Bourgchemin et de L'Hermitière ; la seigneurie est bornée par la seigneurie de Saint-Hyacinthe (117) et la seigneurie de Saint-Ours (80) au sud-ouest, la seigneurie de Saint-Charles-d'Yamaska (116), la seigneurie de Yamaska (85) et la seigneurie de Ramezay (133) au nord-est et la seigneurie de Saurel (81) au nord-ouest.
1724 (4 mai) Vente de 3/4 de la seigneurie de Bourgchemin par Marie-Anne du Bourgchemin, fille de Jacques-François Hamelin de Bougchemin, au gouverneur Philippe Rigaud de Vaudreuil.
1731 (19 septembre) Vente de sa partie de la seigneurie par René Guay, héritier de sa mère, Élisabeth Dizy, veuve de Jacques-François Hamelin de Bourgchemin à Pierre de Rigaud de Vaudreuil. (19 octobre) Vente de sa partie de la seigneurie par Pierre de Rigaud de Vaudreuil à Mgr Herman Dosquet, évêque coadjuteur de Québec.
1735 Concession d'un arrière-fief (9 arpents de front sur la rivière Yamaska par Mgr Pierre-Herman Dosquet à l'abbé Jean-Baptiste Gosselin qui le nomme Gosselin. (19 octobre) Donation de sa partie de la seigneurie par Mgr Herman Dosquet au Séminaire de Saint-Sulpice.
1746 (3 novembre) Donation de la moitié ouest de la seigneurie par le Séminaire de Saint-Sulpice à mademoiselle Louise de Ramezay.
1748 (12 octobre) Donation de l'arrière-fief Gosselin par l'abbé Jean-Baptiste Gosselin à François Lemaître.
1772 (18 août) Saisie sur les biens de George Jackson, sa partie de la seigneurie est adjugée à Thomas Barlow.
1774 (25 août) Vente de la moitié ouest de la seigneurie de Bourgchemin par Louise de Ramezay à Thomas Barlow.
1781 (3 février) La moitié est de la seigneurie de Bourgchemin appartient au Séminaire de Montréal.
1784 (17 mai) La moitié ouest de la seigneurie de Bourgchemin appartient à Thomas Barlow (fils).
1797 (16 novembre) Vente de la moitié est de la seigneurie par Patrick Langan à Gilbert Jenkins.
1818 (3 août) Cession de la moitié est de la seigneurie par Gilbert Jenkins à Hugues LeMoyne de Martigny.
1835 (13 janvier) Vente de la moitié ouest de la seigneurie par Jane-Ann Barlow, fille de Thomas Barlow (fils) à Aignan-Aimé Massue.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1860 La seigneurie, divisée en 4 cadastres distincts, appartient respectivement à Aignan-Aimé Massue (Bourgchemin-Ouest), H.G. Forsyth (partie de Bourgchemin-Est), G.G. Forsyght (partie de Bourgchemin-Est) et James Leslie (partie de Bourgchemin-Est).

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Au sud-est de la seigneurie de Saint-Ours (80) ; traversée par la rivière Yamaska.
Division administrative seigneuriale de Montréal-DASM.


  • Crédits -


Seigneuries et fiefs du Québec Dossiers toponymiques (Serge Courville et Serge Labrecque , CELAT Université Laval à Québec-ULQ, 1988

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)