Brodeur (Louis-Philippe)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) né en 1862 (21 août) à Beloeil.

Études au Séminaire de Saint-Hyacinthe et à l'Université Laval à Montréal-ULM.
Député du Parti libéral du Canada-PLC de Rouville à la Chambre des communes-Cdesc (1891-1911).
Ministre du Revenu intérieur (1904-1906), ministre de la Marine et des Pêcheries (1906-1911) et ministre du Service naval (1910-1911) dans le cabinet de Wilfrid Laurier.
Orateur (président) de la Chambre des communes (1904).
Juge à la Cour suprême du Canada-CSC (1911-1923).
Lieutenant-gouverneur de la province de Québec (1923-1924).
Petit-fils de Pierre Hébert Lambert. Beau-frère de Cyrille-Améric Bernard.
Décès en 1924 (2 février) à Spencerwood (Sillery).

  • Distinctions -


Officier de la Légion d'honneur de France.
Le nom du canton Brodeur proclamé en 1909 et situé dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue.

  • Crédits -


Les Cours de justice et la magistrature du Québec (volume 1, Ignace Deslauriers, juge retraité de la Cour supérieure du Québec, Direction des communications du ministère de la justice du Québec, Bibliothèque nationale du Québec, 1991)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)