Bronstein (Naomi)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Philanthrope née en 1946 à Outremont (Montréal).

Prend la cause des enfants malades du monde entier, elle organise des convois de nourriture et de vêtements pour les enfants vietnamiens, puis part pour le Viêt Nam en 1969 où elle fonde Families for Children, un organisme qui emmène des orphelins en Amérique du Nord pour y être adoptés.
En 1972, elle fonde un orphelinat appelé la Maison du Canada, à Phnom Penh (Cambodge).
En 1974, un avion qui transportait 140 de ces orphelins s'écrase en bout de piste à l'aéroport de Saïgon tuant les 208 personnes à bord.
Elle quitte le Viêt Nam en 1975 pour le Guatemala où elle fonde en 1976 un orphelinat qu'elle dirige jusqu'en 1981.
Lorsque les enfants de son orphelinat sont menacés de mort, elle est obligée de rentrer au Canada.
À Ottawa, elle fonde le mouvement Healing the children qui avait contribué à sauver 46 000 enfants ; cet organisme qui faisait venir des enfants au Canada a été fermé en 1990 faute de fonds.
Elle retourne au Cambodge ouvrir un autre orphelinat.
En 2000, elle va au Guatemala pour fonder un autre organisme consacré aux enfants,
Mère de 12 enfants dont 7 adoptés.
Décès en 2010 (23 décembre) au Guatemala.

  • Distinctions -


Membre de l'Ordre du Canada-MOC (1983).
Prix d'excellence de La Presse (1985).
Médaille de la Confédération (1992).
Prix de la Banque Royale du Canada-RBC (1997).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)