Côté (Cyrille-Hector-Octave)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de sciences (médecin) né en 1809 à Québec.

Études au Séminaire de Québec, au Séminaire de Montréal, à la McGill University et à la University of Vermont.
Député du Parti patriote-PP de L'Acadie à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada-CABC (1834-1838).
Patriote.
L'un des Fils de la liberté et l'un des fondateurs de l'Association des Frères Chasseurs dont il est le premier vice-président et trésorier.
L'un des chefs de file des Patriotes de 1837 avec les docteurs Jean-Olivier Chénier et Michel François Valois.
Écrivait dans La Minerve sous le pseudonyme d'Agricola.
L'un des chefs de l'Insurrection de 1838,
Participe à la Bataille de Lacolle le 7 novembre 1838, puis à la bataille d'Odelltown le 9 novembre 1838.
Il se réfugie au Vermont (États-Unis) après la Bataille d'Odelltown.
Sa longue querelle avec l'abbé Noël-Laurent Amyot, curé de la paroisse de Saint-Cyprien-de-Napierville, fait de ce dernier un ennemi qui entreprend de détruire tout ce qu'il fait ; en conséquence, le curé épie tous ses mouvements et ceux de ses amis, puis exerçant son autorité sacerdotale, il convainc certains de ses paroissiens de devenir délateurs contre Côté ; parmi eux, Michel Moisan et son fils du même nom qui, par leurs déclarations vont jouer un rôle important dans l'échec de l'insurrection de 1838.
Patriote interdit de séjour en 1838 (28 juin) par proclamation du gouverneur Durham, pour implication dans l'insurrection de 1837.
Rentre au Canada en 1843.
Converti au protestantisme alors qu'il est en exil, il est ministre baptiste à Saint-Pie (1844), puis à Sainte-Marie-de-Monnoir (1849).
Décès en 1850 à Hinesburg, Vermont, États-Unis.
Voir Québec (province). Crises. Émeutes de 1837 et de 1838.

  • Crédits -


Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (Les Presses de l'Université Laval à Québec, 1993)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)