Caicedo (Humberto)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 28 août 2007, vers 21 h, Isafio Ferreras, 85 ans, qui vient d'entrer dans un autobus de la Société de transport de Montréal qui circulait sur la rue Bélanger dans l'arrondissement de Rosemont-Petite-Patrie, se dirige vers la porte arrière du véhicule et heurte Humberto Caicedo, 26 ans ; Caicedo engueule le vieillard en espagnol alors que sa conjointe l'implore d'arrêter puisque la collision était un accident ; malgré l'intervention de sa conjointe, Caicedo poursuit le vieillard qui tente de se défendre ; l'autobus s'arrête et Calceido ouvre la porte arrière, puis d'un coup de pied, projette Ferrera à l'extérieur ; ce dernier tombe et sa tête heurte le trottoir ; il perd conscience et ne la reprendra jamais ; Caicedo descend de l'autobus et dit à un cycliste qui passait par là que le vieillard l'a frappé en premier et continue sa course à pied ; le cycliste le suit jusqu'à une résidence qui se trouve être celle de la soeur de Caicedo, puis il appelle la police ; Ferrera, qui venait de subir 4 heures de tests cardiaques à un hôpital des environs, est transporté au Montreal General Hospital-MGH où l'on diagnostique des contusions au cerveau et une hémorragie interne ; rapidement repéré chez sa soeur par la police, Caicedo est d'abord accusé de tentative de meurtre et d'assaut avec une arme, puis cette accusation est transformée en celle d'homicide involontaire lorsque Ferreras décède à l'hôpital le 22 décembre 2007 ; le 27 juin 2008, Caicedo reconnaît sa culpabilité à l'accusation d'homicide involontaire.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)