Cayamant (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Superficie - 411,13 km2.


  • Éphémérides -


1880 L'industrie des pâtes et papiers met en exploitation dans le secteur Dépôt-de-l'Aigle. ; ce chantier est accessible par la rivière Picanoc.
1883 Louis Lachapelle construit sa maison.
1890 Arrivée des premiers colons qui installent leurs familles sur les rives du lac Cayamant.
1902 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Lake Cayamont dans la maison de Louis Lachapelle.
1906 (10 octobre) Constitution de la municipalité du canton de Dorion.
1918 (20 mai) Érection canonique, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Roch-du-Lac-Cayamant.
1920 (17 septembre) Proclamation du canton de Dorion. Proclamation du canton de Church.
1921 (8 août) Annexion du canton de Church à la municipalité du canton de Dorion.
1923 La population de la paroisse est de 435 âmes.
1942 (19 juillet) Fondation de la Caisse populaire de Lac-Cayamont.
1943 Le bureau de poste adopte le nom de Cayamant
1988 (3 décembre) La municipalité de Dorion adopte le nom de Cayamant.
1990 La population de Cayamant est de 545 habitants.
2000 La population de Cayamant est de 775 habitants.
2010 La population de Cayamant est de 807 habitants.
(9 septembre 2010, en fin d'après-midi) Gisèle Cousineau, qui fait sa promenade quotidienne sur la route à l'entrée de Cayamant, est happée par une automobile et projetée dans le fossé. Henri Jetté, le conducteur de l'automobile abandonne son véhicule sur place ; une heure plus tard, la police se rend chez-lui pour l'arrêter ; et, selon le policier venu l'arrêter, lorsqu'il ouvre la porte, «l'homme a les yeux injectés de sang et sa démarche est lente, il a une voix pâteuse et dégage une «forte odeur d'alcool». Au poste, Jetté échoue l'alcootest et il est alors accusé de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort et de délit de fuite, puis, il est remis en liberté sous conditions.

  • Toponymie -


Cayamant, emprunté au lac Cayamant, serait, selon certains, la déformation française de kandikagamaw, mot algique signifiant «lac du porc-épic»; selon d'autres, le mot algonquin serait kantuagama qui signifie «lac qui a une baie au fond».
Church rappelle le souvenir de Levi Ruggles Church, trésorier de la province de Québec (1876-1878).
Dorion rappelle le souvenir d'Antoine-Aimé Dorion.

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
Au sud-ouest de Maniwaki, au bord du lac Cayamant.
Diocèse de Pembroke.
Municipalité régionale de comté de La Vallée-de-la-Gatineau.
Région touristique de l' Outaouais .

  • Accès : Route 105.

Carte 13.

Carte 13 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)