Champlain, mer de (lieu-dit)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Vaste étendue d'eau formée il y a 11 000 ans et réduite au fleuve et au golfe Saint-Laurent au cours des siècles. Les températures plus clémentes rongèrent peu à peu l'immense glacier nord-américain qui couvrait le Québec depuis 80 000 ans ; les glaces subsistaient néanmoins au nord de Saint-Gabriel-de-Brandon ; déformée par le poids des 1 500 m de glace qui la couvrait, la croûte terrestre des basses terres du Saint-Laurent avait formé une cuvette que les eaux froides et salées de l'Atlantique avait envahie au fur et à mesure de la fonte du glacier ; cette mer intérieure pénétra jusqu'au lac Ontario et ses eaux, d'une profondeur de 200 m réparties sur environ 70 000 km2, battaient le relief des Laurentides à l'ouest et les contreforts des Appalaches à l'est ; au fur et à mesure que la chaleur débarrassait le continent de son poids de glace, le sol se relevait chassant ainsi graduellement l'eau de mer vers l'Atlantique jusqu'à ce que ne subsiste que le cours du Saint-Laurent. Les phoques, baleines, morses et autres êtres aquatiques y vivaient et y mouraient. Depuis la découverte des premiers ossements en 1820, on a déterré du sous-sol des basses terres du Saint-Laurent les carcasses d'environ 24 baleines, dont 17 bélugas ; le dernier (4,5 m de longueur) a été découvert en août 2001 à Saint-Félix-de-Valois, présumément échoué à l'entrée d'une rivière qui se jetait dans la mer de Champlain à cet endroit.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)