Champlain (Samuel de)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Militaire, explorateur géographe et cartographe né entre 1567 et 1580 à Brouage (Saintonge, France). Les registres ont disparu au cours d'un incendie.

On croit qu'il était né calviniste (huguenot), mais converti au catholicisme à l'âge adulte.
Il vient pour la première fois au Canada avec François Gravé Du Pont comme passager à bord de La Bonne-Renommée qui part de Honfleur le 15 mars 1603 et arrive à Tadoussac le 26 mai 1603; il remonte la rivière Saguenay sur quelque 12 lieues puis remonte la rivière des Iroquois (Richelieu) jusqu'aux rapides de Saint-Ours, puis il remonte le Saint-Laurent ; il nomme Saint-Pierre le lac Angoulême. puis se rend jusqu'aux îles montérégiennes où il est bloqué par les rapides d'Hochelaga (Montréal). Il séjourne à Gaspé du 15 au 19 juillet 1603.
En mars 1604, il s'embarque avec du Gua de Monts, il explore la baie Française (baie de Fundy) et une baie qu'il nomme Port-Royal (Annapolis Royal) et l'île Sainte-Croix à l'embouchure de la rivière Sainte-Croix.
Le 13 avril 1608, il part de nouveau vers la Nouvelle-France cette fois à titre de lieutenant du sieur de Monts et se rend cette fois à Tadoussac où il part dans une barque pour remonter le fleuve jusqu'à Québec où il arrive le 3 juillet 1608 ; il fait construire une habitation et trois corps de logis le tout entouré de fossés de 15 pieds de profondeur et d'une palissade de pieux.
Au cours de ses voyages, Champlain débarquait et cherchait le chemin des Indes et des mines.
Il quitte Québec le 16 août 1610 et y laisse 16 hommes sous la direction de Jean Godbout du Parc.
Le 27 décembre 1610, il signe un contrat de mariage avec une jeune fille de 12 ans, Hélène Boulé ; la bénédiction nuptiale est donnée le 30 décembre 1610 en l'église Saint-Germain-de-l'Auxerrois ; cependant, le mariage ne pourra être consommé que 2 ans plus tard. Champlain reçoit une dot de 6 000 # dont il touche immédiatement 4 500 # qui lui permettent de financer son prochain voyage.
Le 1er mars 1611, Champlain part pour la Nouvelle-France où il se rend jusqu'au Sault Saint-Louis (Lachine). Il s'arrête à Pointe-à-Callières. Il rentre à La Rochelle le 10 septembre 1611.
En novembre 1612, Champlain est nommé lieutenant du prince de Condé, le vice-roi.
Le 27 mai 1612, il remonte la rivière des Outaouais jusqu'au lac aux Allumettes.
Attaqué par les frères Kirke, il doit livrer Québec aux Anglais en 1629 ; les Français ayant repris le contrôle, il y revient en 1633.
On lui reconnaît le titre de père de la Nouvelle-France.
Il a traversé l'Atlantique 21 fois.
Décès en 1635 à Québec ; sans postérité.

  • Publications - Liste partielle


Des sauvages (relation, 1603)
Voyages de la Nouvelle-France de 1604 à (1632)
Le brief discours des choses plus remarquables que Samuel Champlain de Brouage a reconnues aux Indes occidentales (oeuvre non publiée par Champlain dont certains doutent de l'authenticité)

  • Distinctions -


Le nom de la rue de Champlain de Montréal honore sa mémoire comme ceux du lac Champlain, du pont Champlain sur le Saint-Laurent entre Montréal et Brossard et le pont Champlain sur la rivière des Outaouais entre Aylmer et Ottawa, Ontario.

  • Bibliographie -


Champlain et les fondateurs oubliés - Les figures du père et le mythe de la fondation (Mathieu d' Avignon, Presses de l'Université Laval, 2008).
Voyages - Samuel de Champlain (L'École des loisirs, classiques, 2008).
Champlain's Dream (biographie, David Hackett Fischer, Alfred A. Knopf Canada, 2008).
Champlain, l'entrepreneur et le rêveur (Maurice K. Séguin, Septentrion, 2008).
Premiers récits de voyages en Nouvelle-France*- 1603-1619 (Mathieu d' Avignon, réédition intégrale en français moderne, Les Presses de l'Université Laval-PUL).
Le Rêve américain de Champlain (Christian Morisonneau, Éditions Hurtubise).
Le Rêve de Champlain (essai, David Hackett Fischer, Éditions du Boréal, 2011).

  • Crédits :


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)