Chapais (Thomas)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) et homme de lettres (journaliste et historien) né en 1858 à Saint-Denis (Kamouraska).

Études au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et à l'Université Laval à Québec-ULQ (doctorat ès lettres, 1898). Rédacteur en chef du journal Le Courrier du Canada (1882-1901).
A écrit sous le pseudonyme d'Archiloque.
Conseiller du Parti conservateur de la division des Laurentides (1892-1946) et président (1895-1897) du Conseil législatif de la province de Québec-CLPQ.
Ministre d'État (1893) dans le cabinet de Joseph-Olivier Taillon et ministre de la Colonisation (1897) dans le cabinet de Edmund James Flynn.
Sénateur du Parti conservateur de la division de Granville (1919-1946).
Professeur d'histoire du Canada à l'Université Laval à Québec-ULQ (1919-1934).
Titulaire de la chaire d'histoire du Canada à l'Université Lavalà Québec.
Ministre d'État (1936) dans le cabinet de Maurice Le Noblet Duplessis.
Fils de Jean-Charles Chapais. Petit-fils d'Amable Dionne. Gendre d'Hector-Louis Langevin. Beau-Frère d'Ernest Cimon.
Décès en 1946 à Saint-Denis (Kamouraska).

  • Publications - Liste partielle


Jean Talon, intendant de la Nouvelle-France 1665-1672 (1904)
Le marquis de Montcalm 1712-1759 (1911)
Cours d'histoire du Canada (huit volumes, 1919-1923 ; réédités, 1943-1945).

  • Distinctions -


Membre (1902) et président général (1923-1924) de la Société royale du Canada-SRC
Prix Thérouanne de l'Académie française (1904)
Prix Thiers de l'Académie française (1911)
La rue Chapais et le parc Thomas-Chapais de Montréal honorent sa mémoire.

  • Crédits :


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)