Chartrand (Réginald «Reggie»)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Athlète (boxeur) né en 1932 à Clarence Creek, près d'Ottawa). Élevé à Timmins, Ontario où son père est bûcheron. Quitte l'école avant d'avoir terminé la 8e année scolaire.

Au cours des années 1950, il livre 34 combats professionnels, puis devient videur dans les bars de Montréal son dossier est alors de 24 victoires, dont 13 KO, 3 nulles et 7 défaites.
En 1960, il est l'un des fondateurs, avec Marcel Chaput, du Rassemblement pour l'indépendance nationale- RIN
En 1964, il fonde les Chevaliers de l'indépendance voués à la souveraineté du Québec ainsi qu'Mune école de boxe sur la rue Visitation à Montréal ; ses boxeurs portent des chandails arborant le slogan «Vive le Québec libre».
et candidat de ce parti dans le comté de Verdun en 1966.
Lors des émeutes de la Saint-Jean-Baptiste en 1968, il est blessé et hospitalisé à l'Hôpital Saint-Luc
Décès en 2014 (8 mars 2014) à Montréal.

  • Publications -


La dernière bataille (1972)

  • Filmographie -


Reggie Chartrand, patriote québécois (documentaire réalisè par Jules Falardeau, 2010)

  • Distinctions -


Médaille Bene Merenti de Patria de la Société Saint-Jean-Baptiste (2011)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)