Chouinard (André)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • En 2000, il était importateur de cocaïne, numéro 3 du club des Nomads du gang des Hells Angels en 2000.

En mars 1995, il est condamné à 700 $ d'amende pour avoir menacé le journaliste Gaétan Girouard et son caméraman de TVA après un attentat à la bombe au local des Rockers dont il était membre.
De 1999 à 2001, il est l'un des 6 membres des Nomads qui prenaient les décisions pour le club et il contrôlait une cache d'argent située sur la rue Beaubien à Montréal.
Craignant pour sa vie, il se procure une arme pour se protéger, mais se tire accidentellement dans un pied.
Grâce à ses contacts en Colombie, Chouinard aurait empoché 3/4 de million par année du trafic de drogues. Une partie de son argent aurait servi à financer la guerre meurtrière des Hells Angels contre les membres des Rock Machine.
En 2000, à son retour d'un voyage en Afrique, un membre du club des Nomads lui annonce qu'il peut quitter le club.
En septembre 2000, il s'est enfui au Mexique avec 600 000 $ en poche, puis il est revenu incognito au Québec, changeant de logement cinq fois ;
En 2001, il était sur la liste des criminels objets de mandats d'arrestation lors de l'opération Printemps 2001 de la Sûreté du Québec-SQ
En Mars 2003, il a été capturé par la police en mars de 2003 dans un chalet des Cantons-de-l'Est.
En 2004, il a été condamné à 20 ans de prison pour complot pour meurtre, ganstérisme et trafic de stupéfiants.
En avril 2016, la Commission des libérations conditionnelles du Canada-CLCC refuse à Chouinard de jouir de sorties de 72 heures par mois sans escortes pour voir sa famille.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)