Cliche (David)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)

Études à Saint-Joseph-de-Beauce, au Collège Jean-de-Brébeuf (Diplôme d'études collégiale en sciences pures) à l'Université de Montréal-UdeM (baccalauréat en géologie et maîtrise en aménagement).
Représentant du Secrétariat des activités gouvernementales en milieu amérindien et inuit du Québec au Nunavik (1978-1980). Négociateur pour le Grand conseil des Cris du Québec (1980-1984).
Candidat du Parti québécois-PQ de Vimont défait en 1989.
Négociateur et conseiller du gouvernement du Canada pour la mise en oeuvre de la Convention de la baie James (1986-1990)
Président du Forum Grande Baleine (1991-1993).
Député du Parti québécois-PQ de Vimont à l'Assemblée nationale du Québec-ANQ (1994-2002).
Ministre de l'Environnement et de la Faune et ministre responsable de la région de Laval (29 janvier 1996-25 août 1997), ministre d'état délégué au Tourisme (1997-1998), puis ministre délégué à l'Autoroute de l'information et aux Services gouvernementaux et ministre responsable de la région de Laval (15 décembre 1998-8 mars 2001) dans le cabinet de Lucien Bouchard.
Ministre d'état délégué à la Recherche, à la Science et à la Technologie (8 mars 2001-29 janvier 2002) dans le cabinet de Bernard Landry.
Le 30 janvier 2002, en même temps que Jacques Brassard, il démissionne de ses postes de ministre et de député à la veille d'un remaniement ministériel effectué par Bernard Landry qui l'avait fait aviser qu'il ne ferait plus partie de son cabinet.
Ne présente pas sa candidature aux élections provinciales de 2003.
Fils de Robert Cliche et de Madeleine Ferron.
Le 20 mars 2016, il est reconnu coupable de six infractions à la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme après que la Cour supérieure eut renversé une décision d'un tribunal inférieur dans le cadre d'un projet d'éolienne remontant en 2006-2007 ; La firme SM de Bernard Poulin, l'employeur de monsieur Cliche, agissait comme lobyiste auprès des municipalités de Stanbridge Station, de Saint-Pierre-de-Véronne-à-Pike River et de Bedford (Canton) ; Monsieur Cliche avait omis de s'inscrire au registre des lobbyistes.

Député et ministre du Parti québécois-PQ démissionnaire (2002).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)