Coaticook (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 218,89 km2.
  • Gentilé - Coaticookois, oise. Barnstonien, ienne.


  • Éphémérides -


1801 (18 avril) Proclamation du canton de Barnston.
1802 Proclamation du canton de Barford.
1825 Mise en exploitation d'une scierie dans le canton de Barnston par Ira Baldwin, père de Ozro Baldwin sur la rivière Koatikeku.
Les premiers colons s'appellent Buckland, Parkhurst, Cleveland, Ingraham, Page, Sleeper.
1828 Construction de la première école de rang.
1832 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Barnston.
1840 Construction du bureau de poste et du magasin général.
1852 Arrivée du chemin de fer de la St. Lawrence and Champlain Railroad.
1854 Mise en exploitation d'une forge. Arrivée du chemin de fer du Grand Trunk.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité du canton de Barford.
1858 Mise en exploitation d'une usine de transformation du bois.
1860 Construction d'un barrage sur la rivière Coaticook.
1863 Fondation d'une mission catholique à Barford.
1864 Constitution de la municipalité du village de Coaticook par détachement de celle du canton de Barnston.
1868 Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Edmond.
1870 Fondation du Collège Rivier (cette institution était privée secondaire, pour filles et garçons en 2010).
1872 (7 mars) Érection canonique de la paroisse Saint-Edmond ; son territoire couvre la partie nord de la ville de Coaticook.
1875 Ouverture des registres de la paroisse Sainte-Suzanne-de-Boundary-Line.
1879 Mise en exploitation de la Coaticook Mills, une manufacture de coton.
1880
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Baldwin's Mills.
Constitution de la Pioneer Sugar Co.
1883
La Pioneer Sugar Co. cesse la production de sucre de betterave.
(20 décembre) Constitution de la municipalité du village de Coaticook.
1888 (12 juillet) Le village de Coaticook devient ville.
1889 (21 décembre) Érection canonique de la paroisse Sainte-Suzanne-de-Boundary-Line ; son territoire couvre une partie des cantons de Barnston et Barford.
1900 Inauguration de la gare de Coaticook.
1903 (7 octobre) Érection canonique de la paroisse Saint-Wilfrid-de-Barnston ; son territoire couvre une partie des cantons de Barnston, Hatley, Stanstead et Compton.
1904 Ouverture des registres de la paroisse Saint-Wilfrid.
1912 Construction du château Norton par l'industriel Arthur Norton (1845-1919).
1913 Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Jean-l'Évangéliste.
1914 (28 août) Érection canonique de la paroisse Saint-Jean-l'Évangéliste par détachement de celle de Saint-Edmond ; son territoire couvre la partie sud de la ville de Coaticook.
1917 Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Marc.
1920 (28 janvier) Érection canonique de la paroisse Saint-Marc dans la partie nord de Coaticook.
1923 La population de la paroisse Saint-Edmond est de 2 248 âmes, celle de Sainte-Suzanne, 450, celle de Saint-Jean-l'Évangéliste, 1 475, celle de Saint-Wilfrid (Barnston), 475, celle de Saint-Marc, 829.
1933 (1 octobre) Fondation de la Caisse populaire de Coaticook.
1942 Le château Norton est cédé à The Church of England Female Orphelan Asylum qui en fait une résidence d'étudiants.
1946 Constitution de la municipalité de Barnston-Ouest par détachement de celle du canton de Barnston.
1947 Érection canonique de la paroisse Saint-Luc.
1969-1976 Le château Norton accueille des enfants et adultes handicapés.
1976 Le château Norton est vendu à la ville qui y loge le musée Beaulne.
1990 La population de Coaticook est de 6 440 habitants, celle de Barnston, 1 408, de Barnston-Ouest, 555, de Barford, 613.
1996 (15 novembre) à 1997 (24 février) Tragédie mortelle ; bilan : 5 morts ; 5 adolescents de la région, élèves de la polyvalente La Frontalière décèdent par suicide ; le coroner conclut en juillet 1997 qu'il n'existe aucun lien entre ces tragédies ; le film Tout est parfait (scénario de Guillaume Vigneault réalisé par Yves-Christian Fournier, 2008) est inspiré de cette série de suicides.
1998
(30 décembre 1998) Regroupement des municipalités de Barnston, Barnston-Ouest, Barford et Coaticook sous le nom de cette dernière.
2000 La population de Coaticook est de 9 029 habitants.
(Été 2000) Ouverture du labyrinthe végétal du Centre d'initiative agricole de la région de Coaticook.
2010 La population de Coaticook est de 9 138 habitants.
2015
(9 juin) Une pluie diluvienne s'abat sur Coaticook et Compton et entraîne le débordement de la rivière Coaticook et le déclenchement des mesures d'urgence dans les deux municipalités. Plusieurs voitures stationnées sur la route sont emportées par le courant et se retrouvent coincées sous le pont de Coaticook et obstruent la circulation d'eau provoquant ainsi une crue encore plus importantes dans certains secteurs ; au moins une trentaine de maisons de Coaticook sont évacuées.

Coaticookois cités dans La Mémoire du Québec -

Ozro Baldwin (Barnston), Mgr Louis-Prosper Durand (Coaticook), Ernest Gendreau (Coaticook), François Gérin (Coaticook), Henri Gérin (Coaticook), Marcel Gérin Boulay (Coaticook), Thomas Locke (Barnston), Henry Lovell (Barnston), Moody Brock Lovell (Barnston), Arthur Norton (Barnston), Jean-Louis Péloquin (Coaticook), Guy Savard (Coaticook), Frank Sleeper (Coaticook), Georges Vaillancourt (Coaticook).

  • Attraits :



Château Arthur-Osmore-Norton (1912) ; 96, rue Union ; loge le Musée Beaulne qui expose, entre autres, une collection de costumes et textiles anciens ; reconnu monument historique en 1986.
Église Baldwin Mills United (1888) ; 1904, chemin May ; plans du pasteur William Adams ; nef à un vaisseau.
Église Barnston Baptist Church (1837) ; 1169, chemin Baldwin-Barnston ; nef à un vaisseau.
Église Sisco Memorial (1923) ; loge le Pavillon des arts et de la culture.
Gare patrimoniale (1904).
Grange-étable circulaire de la Ferme du Plateau (1912) ; construite par Eugene O. Baldwin ; l'une des 11 de ce type encore en existence au Québec ; classée monument historique en 1992.
Labyrinthe végétal du Centre d'initiative en agriculture de la région de Coaticook (superficie de plus d'un hectare).
Parc de la Gorge de Coaticook ; le pont qui relie les deux rives de la rivière Coaticook est réputé le plus long pont suspendu du Canada (169 m) ; il est situé au-dessus d'une gorge de 70 m de profondeur créée par l'érosion ; sentiers pédestres (3 km) ; anciens barrages et usines évoquant l'histoire industrielle de la région dans les domaines du textile et du raffinage du sucre ; centrale hydroélectrique construite dans les années 1920.
Parc Harold-F. Baldwin ; sur le mont Pinacle (différent de celui du même nom à Frelighsburg) ; sentiers (7.9 km) ; la faune comprend la chouette rayée, la mésange à tête brune, le faucon pellerin etc. ; la flore comprend 179 espèces dont 19 variétés de fougères, des feuillus et des conifères.
Station piscicole de Baldwin Mills ; sur le côté nord du lac Lyster ; l'une des plus importantes au Québec, vouée à la reproduction de 7 espèces de poissons réparties dans des aquariums intérieurs et des bassins extérieurs accessibles au public.

  • Accueil -


Cabane à sucre de la ferme Martinette.

  • Sports -


Golf ; un parcours de 18 trous (Baldwin Mills) ; un parcours de 18 trous (Coaticook).
Plage publique du lac Lyster.

  • Services -


Centre hospitalier de Coaticook (115 lits).
Aéroport privé.

  • Toponymie -


Barford rappelle un village du comté de Dorset, Angleterre.
Barnston évoque un village de l'Essex, Angleterre.
Boundary-Line rappelle la proximité de la frontière des États-Unis.
Coaticook, emprunté à la rivière Coaticook, vient de koatikeku, mot abénaquis signifiant «rivière de la terre du pin» ; de nombreux pins poussaient, en effet, sur ses rives ; les Iroquois appelaient la rivière Kwaktakwich, mot signifiant «quelque chose qui est croche et qui se redresse».
Saint-Edmond rappelle le souvenir de l'oblat Edmond Gendreau qui y célébra la première messe.
Saint-Marc, Saint-Jean-l'Évangéliste et Saint-Luc ; l'évêque de Sherbrooke ayant décidé que les quatre évangélistes seraient les patrons des quatre premières paroisses qu'il érigerait, saint Marc, saint Jean-l'Évangéliste et saint Luc furent choisis comme patrons de 3 des paroisses de la région.
Saint-Wilfrid rappelle le souvenir de l'abbé Wilfrid Lussier, curé desservant de la paroisse avant l'arrivée du premier curé résidant.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Au sud de Sherbrooke, sur la rivière Coaticook.
Diocèse de Sherbrooke.
Municipalité régionale de comté de Coaticook (siège social).
Région touristique des Cantons-de-l'Est.

  • Accès : Route 141 x Route 147 x Route 206.

Carte 8.

Carte 8 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)