Coursol ou Coursolles (Charles-Joseph)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) et policier (chef de police) né en 1819 (3 octobre 1819) à Amherstburgh, Ontario.

Études au Collège de Montréal.
À la suite du décès de ses parents, il est adopté par son oncle, Frédéric-Auguste Quesnel.
Coroner du district de Montréal (1848-1875).
Inspecteur et surintendant de la police du Dominion pour Montréal (1856-1869).
Commissaire de police pour le Canada (1869-1870).
Juge à la Cour des sessions de la paix-CSP à Montréal (1870-1878).
Maire de Montréal (1871-1873).
Président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal-SJBM (1872-1874).
Député du Parti conservateur du Canada-PCC (1878-1887), puis député conservateur indépendant (1887-1888) de Montréal-Est à la Chambre des communes-Cdesc.
Spéculateur foncier, il est à l'origine de la municipalité de Sainte-Cunégonde en 1875.
Seul Canadien français parmi les premiers membres du conseil d'administration de la Sun Life.
Après le décès de son père, sa mère, Mélanie Quesnel, se remaria en 1833 à Côme-Séraphin Cherrier.
Gendre de Étienne-Paschal Taché. Neveu de Jules-Maurice Quesnel et de Frédéric-Auguste Quesnel.
Décès en 1888 (4 août 1888) à Saint-Thomas-de-Montmagny.

  • Distinctions -


Le nom de la rue de Coursol de Montréal honore sa mémoire comme celui du canton de Coursol (non proclamé) situé au nord-ouest du réservoir Gouin dans la région de la Mauricie.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)