Dadgar (Mohammad Reza)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 28 octobre 2000, à Saint-Léonard (Montréal), Mohammad Reza Dadgar, 33 ans, assassine Maria Giuseppina Siracusa, 32 ans, son ex-épouse, de 60 coups de couteau en présence de leur enfant de 6 ans ; ce dernier est blessé d'un coup de couteau en tentant de défendre sa mère ; accusé de meurtre prémédité, il est reconnu coupable, le 1er juillet 2002, d'homicide involontaire par un jury présidé par le juge Fraser Martin.

Le 30 mai 2003, il est condamné à 16 ans de prison en plus des 2 ans et demi comptant pour 4 ans passés en détention préventive ; il ne sera éligible à une libération conditionnelle qu'après avoir purgé la moitié de sa peine ; déclaré schizophrène paranoïaque, il est de plus déclaré délinquant à contrôler ; en 2004, la Cour d'appel confirme la condamnation et en 2005, la Cour suprême refuse d'entendre sa cause.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)