Danville (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Danville (municipalité de ville). (G)
  • Superficie - 149,51 km2.
  • Gentilé - Danvillois, oise.


  • Éphémérides -


1797 (7 juillet 1797) Trouvé coupable de haute trahison par le juge William Osgoode, à Québec, David McLane est condamné à la pendaison, à être éviscéré pendant qu'il est encore vivant, puis dépecé en quartier et, enfin, décapité. Il avait été accusé d'avoir été un agent d'une organisation qui fomentait aux États-Unis la reprise du Canada par la France et qui espérait l'aide de Thomas Jefferson dans son entreprise. Ayant raconté cette histoire à un certain Elmer Cushing propriétaire de l'American Coffee house à Montréal, ce dernier en fit part à Stephen Sewell qui la raconta à son frère Jonathan, le procureur général du Bas-Canada. William Barnard et John Black se présentèrent comme témoin. Black affirma que McLane lui avait dit qu'il voulait faire la promotion de la révolte au Canada et qu'il lui avait demandé de se joindre à lui ; Black fit arrêter McLane. En reconnaissance pour services rendus, Black obtint une concession de 53 000 acres dans le canton de Dorset, Barnard en reçut 40 200 acres dans le canton de Brompton alors que Cushing en reçut 58 692 acres dans le canton de Shipton.
1801
Concession du canton de Shipton à Elmer Cushing et à ses associés.
Arrivée des premiers colons, des Loyalistes venus de Danville (Vermont).
(4 décembre) Proclamation du canton de Shipton.
1817 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Shipton.
1832 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Danville. Fondation de la mission Sainte-Anne-de-Danville.
1845 Ouverture de la mission Sainte-Anne.
1855 Mise en exploitation d'un moulin par Simeon Minor Denison.
(1er juillet 1855) Constitution de la municipalité du canton de Shipton.
1860
(1 janvier 1860) Constitution de la municipalité du village de Danville par détachement de celle du canton de Shipton.
1865
Nomination du premier curé résidant de Sainte-Anne-de-Danville. Fondation de la mission Saint-Aimé.
1866
Ouverture des registres de la paroisse Saint-Aimé. Ouverture des registres de la paroisse Sainte-Anne.
(9 juin 1866) Le wagon d'un train de la Grand Trunk Railway Company, transportant une cargaison de 95 barils de poudre à canon destinée à l'armée qui se bat en Ontario contre les Féniens, est mis en feu par des tisons provenant de la locomotive ; le wagon en feu met en danger la vie de plusieurs passagers et de résidants de Danville ; le soldat Timothy O'Hea, qui fait partie du détachement de l'armée britannique affecté à la garde de la cargaison, fait acte de bravoure en éteignant l'incendie évitant ainsi la catastrophe ; il est pour cela décoré de la Victoria Cross.
1867
(20 décembre 1867) Érection canonique de la paroisse Sainte-Anne-de-Danville ; son territoire couvre le canton de Shipton et une partie du canton de Cleveland.
1884
Inauguration de l'église Sainte-Anne.
1897
Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Aimé-de-Shipton.
1899
(27 janvier 1899) Constitution de la municipalité du village de Asbestos par détachement de celle du canton de Shipton.
1909
(11 juillet 1909) Fondation de la Caisse populaire de Danville.
1921
(13 mai) Érection canonique de la paroisse Saint-Aimé-de-Shipton par détachement de celle de Sainte-Anne-de-Danville.
1923
La population de la paroisse Sainte-Anne est de 2 000 âmes, celle de Saint-Aimé, 2 900.
1937 ?
Liquidation de la Caisse populaire de Danville.
1944
(7 mai) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Anne-de-Danville.
1960
Importants travaux de rénovation de l'église Sainte-Anne.
1963
Cessation des activités du moulin Denison.
1958
Le village de Danville devient ville.
1986
La compagnie Noranda (84%) et la compagnie japonaise Aisin (16%) fondent la compagnie Magnola qui amorce un programme de recherche consacré au développement de l'extraction du magnésium à partir de la serpentine contenue dans les résidus des mines d'amiante.
1990
La population de Danville est de 1 931 habitants, celle de Shipton, 3 089.
1993
(18 décembre) La municipalité de Shipton abandonne son statut de canton.
1996
La compagnie Magnola construit à Salaberry-de-Valleyfield une usine pilote pour expérimenter les méthodes d'extraction du magnésium de la serpentine.
1997
Un premier lingot de magnésium est coulé à l'usine pilote de Salaberry-de-Valleyfield. La compagnie Noranda approuve le projet de construction à Danville d'une usine de magnésium au coût de 720 M $ pour une capacité de production annuelle de 58 000 tonnes.
1998
Annexion d'une partie de la municipalité de Shipton par celle de Asbestos.
(Mars 1998) Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement juge le projet de Magnola inacceptable ; la compagnie japonaise Aisin se retire du projet.
(Avril 1998) Le gouvernement du Québec approuve la construction de l'usine de magnésium. La Société générale de financement investit 253 M $ et devient partenaire (20%) de la société Noranda (80 %) dans la compagnie Magnola.
1999
(17 mars 1999) Regroupement de la municipalité de Shipton avec celle de Danville sous le nom de cette dernière.
2000
La population de Danville est de 4 520 habitants.
(Septembre 2000) Sortie du premier lingot de magnésium de l'usine de la compagnie Magnola.
2001
(Nuit du 21 au 22 juin 2001) Incendie de l'église Sainte-Anne (1884) ; seule une statue de sainte Thérèse est sauvée des flammes.
2003
(27 janvier 2003) La compagnie Noranda (Falconbridge) annonce la suspension des activités de l'usine Magnola jusqu'à ce que le prix du magnésium atteigne 1,43 $US ; le principal concurrent de l'usine est en Chine ; les coûts de production de l'usine Magnolia ne permettent pas de rencontrer le prix du magnésium chinois.
(24 mars 2003) La compagnie Noranda annonce qu'à compter de la fin d'avril, elle ne gardera que 10 employés à son usine Magnola et que les 370 autres seront mis à pied pour une période indéterminée.
2006
La compagnie européenne Xstrata acquiert la compagnie Noranda-Falconbridge et devient propriétaire majoritaire de la compagnie Magnola.
2007
(27 août 2007) Invoquant des coûts d'entretien annuel de 9 M $, la compagnie Xstrata annonce que si l'usine Magnola n'est pas vendue au mois de décembre 2007, elle procédera à la vente de l'équipement et à la démolition des bâtiments.
2008 à 2010
Les unités de cogénération de l'usine Magnola sont vendues et expédiées au Mexique et les équipement de production sont vendus et expédiés en Chine dont les faibles coûts de production de magnésium avaient été responsables de la fermeture de l'usine de Danville ; l'usine est démantelée.
2010
La population de Danville est de 4 071 habitants.
2012
(8 février) La compagnie Xstrata fusionne avec la compagnie Glencore sous le nom de Glencore Xstrata



Danvillois cités dans La Mémoire du Québec -

Frederick Thomas Enright, Francis Edmund Gilman, Robert Alfred Ernest Greenshield, Daniel Johnson père, Maurice Johnson, Émilien Lafrance, Seth Ben Leet, Jacques Miquelon, Ralph Frederick Stockwell, Mgr Joseph-Clovis Thibault, Yvon Vallières.

  • Attraits :


Centre d'interprétation de la nature de l'étang Burbank ; sentiers pédestres (3,6 km), 2 tours d'observation pour les oiseaux et une passerelle de 290 m ; la faune comprend plus de 100 espèces d'oiseaux dont le grèbe à bec bigarré, le grand héron, le butor d'Amérique, le moucherolle des saules, le balbuzard pêcheur, plusieurs espèces de canards, le rat-musqué commun, le vison d'Amérique, l'hermine, la loutre de rivière, la grenouille, la tortue, la couleuvre d'eau et la couleuvre rayée ; insectarium et vivarium.
Chapelle anglicane Holy Trinity ; style néogothique.
Église advantiste du Septième-Jour (1902-1903) ; vitraux (1903)plans du pasteur Charles W. Shattuck ; voûte en arc polygonal sur base en losange ; achetée en 2012 par Nathalie Marcotte et sa famille qui la transforment en résidence et s'y installent.
Gare ferroviaire (1856) ; à Danville.
Moulin Denison (1850-1855) ; 504, chemin Denison à Shipton ; construit par le meunier Simeon Minor Denison, un loyaliste anglais venu des États-Unis au Canada en 1822 ; en activité de 1855 à 1963 ; en 1858, un moulin à scie est ajouté ; a conservé son mécanisme originel de transformation du grain ; classé monument historique en 1973.
Le restaurant Le Temps des cerises, 79, rue du Carmel, logé dans une ancienne église protestante acquise par la famille Satre d'origine belge en 1987.
Symposium des arts de Danville ; septembre 2015 ; symposiumdedanville.com

  • Toponymie -


Cleveland rappelle le souvenir de Georges-Nelson Cleveland, premier maire de la municipalité du canton de Cleveland.
Danville est emprunté à Danville (Vermont, États-Unis) d'où venaient les premiers colons loyalistes de la localité ; il rappelle le souvenir du géographe français, Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville (1697-1782).
Saint-Aimé rappelle le souvenir de l'abbé Louis-Aimé Masson (1841-1904), fondateur et curé de la mission (1865-1904).
Sainte-Anne rappelle le souvenir de Anne Logan, épouse de Peter McGovern, l'une des bienfaitrices de la paroisse.
Shipton rappelle un comté d'Angleterre.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Au nord-nord-ouest de Sherbrooke.
Diocèse de Sherbrooke.
Municipalité régionale de comté des Sources.
Région touristique des Cantons-de-l'Est.

  • Accès : Route 255 x Route 116.

Carte 8.

Carte 8 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)