Denys de la Trinité (Simon)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Né en 1599 dans la paroisse Saint-Vincent de Tours (Indre-et-Loire, Touraine, France).

Arrive en Nouvelle-France en 1651.
S'établit à Québec.
Père de la lignée Denys/Dubreuil d'Amérique.
Épouse (premières noces) Jeanne Dubreuil à Tours en 1630 ; de cette union est issu Pierre Denys de La Ronde (marié à Catherine Leneuf).
Père de la lignée Denys/Dutartre d'Amérique.
Épouse (secondes noces) Françoise Dutartre à Tours vers 1640 ; de cette union sont issus Françoise Denys (mariée à Jacques Cailteau ou Cailleteau, puis, en secondes noces à Michel Leneuf de la Vallière), Charles Denys de Vitré (marié à Catherine de Lostelneau), Paul Denys (marié à Louise-Madeleine de Peiras), Marguerite Denys (mariée à Michel Cressé), Barbe Denys (mariée à Antoine Pécaudy de Contrecoeur, puis, en secondes noces, à Louis-François de Gannes de Falaise), Simon-Pierre Denys (marié à Geneviève Couillard), Charlotte Denys (mariée à Pierre Dupas de Brahé, puis, en secondes noces, à Pierre Boucher de Boucherville), et Marie-Françoise Denys (mariée à Jean Outlan). Conseiller au Conseil souverain de la Nouvelle-France (1664-1666).
En 1759, son arrière petit-fils, Théodore Mathieu Denys de Vitré, aurait été forcé, sous menace de mort (selon lui), de piloter vers Québec la flotte du général Wolfe.
Décès en 1678 à Saint-Barthélemi.
En 1729, il avait 229 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)