Descaries, Décarie, Décary (Jean ; dit Le Houx)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de métier (charbonnier et tailleur de pierres) né vers 1621 en France.

Arrive en Nouvelle-France en 1643.
S'établit à Montréal. L'un des premiers concessionnaires de la seigneurie de L'Île-de-Montréal.
Père de la lignée Décarie/Artus d'Amérique.
Épouse Michelle Artus à Québec le 15 octobre 1654 ; de cette union sont issus Paul Descaries (marié à Marie Hurtubise), Michel Descaries (marié à Marie Cuillerier), Louis Descaries (marié à Marguerite Cuillerier) et Jeanne Descaries (mariée à Lambert Leduc).
En 1675, il achète une propriété située à l'est de ce qui constitue aujourd'hui les anciennes cours de triage Glen du Canadien Pacific, et une partie des municipalités de Westmount, Saint-Laurent (Montréal) et Notre-Dame-de-Grâce.
Le boulevard Décarie porte le nom de sa famille.
Décès en 1687 à Ville-Marie (Montréal).
En 1729, il avait 82 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)
Pour le Christ et le Roi. La vie au temps des premiers Montréalais (Fondation Lionel-Groulx, sous la direction d'Yves Landry, Libre Expression, Art Global, 1992)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)