Desjardins (Louis-Joseph ; dit Laplante)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Prêtre catholique né en 1766 à Messas (France).

Ordonné prêtre en 1790, il est fait prisonnier en même temps que son frère, Philippe-Jean-Louis Desjardins et menacé de mort pour avoir refusé de prêter serment à la Constitution civile du clergé qu'exigeait l'Assemblée nationale constituante française à partir du 1er octobre 1791 ; il parvient à s'échapper et passe en Angleterre à la fin de l'été 1792 ; en 1794, il rejoint son frère émigré au Bas-Canada.
Sert comme vicaire à Québec, puis dessert les paroisses de la baie des Chaleurs dont celle de Carleton.
Curé de la paroisse Notre-Dame de Québec (1801-1807).
Aumonier de l'Hôtel-Dieu de Québec, puis supérieur des ursulines de Québec (1825-1833).
Lors de voyages en France en 1802 et en 1817, il expédie à son frère près de 200 tableaux religieux saisis pendant la Révolution française ; ces tableaux, qui composent la collection Desjardins, sont vendus ou donnés à des églises du Bas-Canada et servent de modèles aux peintres québécois Joseph Légaré et Antoine Plamondon.
Décès en 1848 à Québec.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)