Duguay (Tony).

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Gangster.

Le 14 mars 2000, Pierre Leclerc est tué par balles tirées d'une automobile sur l'autoroute 440 à Laval.
Le 17 avril 2000, Normand «Biff» Hamel, 44 ans, est assassiné par balles dans le stationnement du Centre pédiatrique Val-des-Arbres, au 1600, boulevard Saint-Martin, à Laval.
En 2001, il devient membre du gang des Bandidos.
Le 14 février 2001, le cadavre de l'aspirant membre du gang des Bandidos, Michel Gauthier, 40 ans, est trouvé au volant de la voiture de son père sur le chemin de La Minerve à Labelle ; son crâne est transpercé de 3 balles.
En 2002, Duguay est arrêté dans le cadre de l'Opération Amigo
Condamné en 2004 à 8 ans de prison pour tentative de meurtre perpétrée le 24 août 2001 contre Gaétan Bradette, il est arrêté en prison et accusé du meurtre prémédité de Normand «Biff» Hamel.
En septembre 2006 le procès de Duguay pour le meurtre de Normand Biff Hamel commence; la preuve repose en partie sur le témoignage de Sylvain Beaudry, un allié des Rock-Machine condamné en 2001 à 15 ans de prison pour des crimes commis pour le compte de l'Alliance contre les Hells-Angels et devenu délateur après avoir admis sa participation au meurtre du trafiquant de drogues Steve Belley en décembre 1999 dont Tony Duguay serait l'auteur.
Le 16 décembre 2006, Duguay, 33 ans, est reconnu coupable de meurtre prémédité par un jury et est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; Tony Marault, arrêté à Laval le 30 octobre 2005 est accusé du même meurtre, mais le 4 avril 2007, la Couronne retire l'accusation en invoquant le manque de crédibilité de son témoin principal, Christian Dumont Lambert.
En décembre 2016, la Cour d'appel annule le verdict de culpabilité prononcé par le jury contre Tony Duguay en août 2006, et alors, Duguay est remis en liberté.
Le 29 juin 2017, Duguay Intente une poursuite de 6 557 millions $ contre la Ville de Montréal, le service de police de Montréal, et les enquêteurs Benoît Roberge et Jean-Pierre Pelletier.
Voir également Guerres des gangs.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)