Ferron Hamelin (Marcelle)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Artiste (peintre, peintre-verrier et sculpteure) née en 1924 (29 janvier 1924) à Louiseville.

Études à l'École des beaux-arts de Québec (1942-1944).
L'une des signataires du Refus global (1948).
Commence à exposer en 1949.
De 1953 à 1966, à la suite du ressac causé au Québec par la publication du Refus Global, elle réside à Paris avec ses trois filles.
En 1957, le Conseil des arts du Canada lui octroie une bourse et elle représente le Canada à la biennale de Sao Paulo.
En 1964, elle étudie l'art du verre avec le verrier Michel Blum.
En 1966, elle est expulsée de l'École des beaux-arts de Québec et s'installe à Montréal.
1966-1988, elle enseigne à l'Université Laval à Québec-ULQ
Fille d'Adrienne Caron et du notaire Joseph-Alphonse Ferron. Soeur de Jacques Ferron et de Madeleine Ferron. Belle-soeur de Robert Cliche.
Décès en 2001 (19 novembre 2001) à Montréal.

  • Oeuvres -


Les verrières des stations de métro Champ-de-Mars et Vendôme (1967)
Les verrières de l'édifice de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), à Montréal
Les verrières de la Place du Portage de Hull
Les verrières des Palais de justice de Granby (1979), d'Amos et de Val-d'Or
Les verrières de l'hôpital Sainte-Justine de Montréal (1990)
Vitrail dans la John Bassett Memorial Library de l'Université Bishop's à Lennoxville commémorant les victimes de la tuerie du 6 décembre 1989 à l'École polytechnique de Montréal (1991)
Le Monument permanent à la mémoire des victimes juives de l'Holocauste / The permanent Memorial for the Six Million Jewish Martyrs of the Nazi Holocauste (vitrail de 548,64 cm x 213,36 cm) dans le hall d'entrée du pavillon Samuel-Bronfman du campus Sir-George-Williams de la Concordia University, 1590 Avenue du Docteur Penfield, un don du Congrès juif canadien.

  • Publications - Liste partielle


L'Esquisse d'une mémoire (Marcelle Hamelin Ferron, Édidion des Intouchables, 1996)
Le droit d'être rebelle (correspondance de Marcelle Ferron avec Jacques, Madeleine, Paul et Thérèse Ferron, Éditions du Boréal, octobre 2016)

  • Distinctions -


Médaille d'argent à la biennale de Sao Paulo (Brésil, 1961).
Prix Louis-Philippe-Hébert de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal-SJBM (1976).
Prix Paul-Émile-Borduas du Gouvernement du Québec (1983).
Chevalier (1985), puis Grand Officier (2000) de l'Ordre national du Québec.
En 2000, l'une de ses verrières à 5 panneaux est donnée au Musée des beaux-arts de Montréal-MBAN par Raymond et Alicia Lévesque ; elle avait été réalisée en 1972 pour la résidence du docteur Jacques Tardif de Candiac.
En 2000, une rétrospective de ses peintures lui est consacrée par le Musée d'art contemporain de Montréal-MACM.

  • Crédits :


Québécoises d'hier et d'auhourd'hui (Robert Prévos, Stanké, 1985)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)