Filles de la Charité du Sacré-Coeur de Jésus f.c.s.c.j. (communauté religieuse de soeurs)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Fondée en 1823 à LaSalle-De Vihiers (France) par l'abbé Jean-Maurice Catroux et Rose Giet.

En 1900, la France adopte la loi Combes qui dissout les communautés religieuses les acculant ainsi à la disparition ou à l'exil.
Les religieuses choisissent l'exil. La communauté s'établit à Magog (1907), à Sherbrooke, à Sainte-Sophie-de-Lévrard (1958) et à Sainte-Cécile-de-Lévrard (1959).
En 2009, la communauté construit une nouvelle infirmerie adjacente à son couvent d'une valeur d'une dizaine de millions $.
En 2015, les religieuses mettent en vente leur couvent de la rue Bowen à Sherbrooke ; elles font enlever les pierres tombales et déménager les dépouilles des religieuses décédées qui avaient été inhumées dans le cimetière adjacent à la maison centrale de la communauté.
En mai 2015, les ossements des 378 défuntes et les cendres de 44 autres sont récupérés et mis dans des urnes communes déposées au cimetière Saint-Michel ; la première inhumation dans le cimetière des soeurs avait eu lieu en 1916 ; certaines dépouilles sont celles de religieuses françaises. (La Tribune, 19 octobre 2015).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)