Guernon (François ; dit Belleville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Militaire et artiste (sculpteur) né en 1740 à Paris (France). Grenadier du régiment de Berry. Arrive en Nouvelle-France en 1757. Après la défaite des troupes françaises en 1759, il est démobilisé et décide de s'installer à Saint-Pierre-du-Portage. Père de sa lignée Guernon Delpech d'Amérique.

Épouse Marie Delpech dit Bélair dans la seigneurie de Saint-Sulpice en 1761 ; de cette union sont issus 8 enfants.
On lui doit un ouvrage pour l'église Saint-Pierre-du-Portage que Philippe Liébert est à décorer. S'installe dans la seigneurie du Lac-des-Deux-Montagnes vers 1776. Le curé de la paroisse d'Oka lui commande 7 bas-reliefs pour remplacer les tableaux achetés en France en 1742 pour orner les 4 oratoires et 3 chapelles qui composent le Calvaire sur la montagne d'Oka ; Guernon doit reproduire sur bois les peintures dont le missionnaire se servait pour enseigner aux autochtones. En 1774, les sulpiciens lui concède deux terres à Saint-Jacques-de-la-Nouvelle-Acadie (Saint-Jacques de Montcalm) ; vers 1777, il s'installe sur l'une de ces terres. On lui doit des tabernacles dans l'église Sainte-Anne de Varennes (1784), des travaux dans l'église Saint-Sulpice (1790). Son tableau intitulé Saint Martin partageant son manteau avec un pauvre sculpté vers 1792 pour l'église Saint-Martin de Laval est conservé au Musée du Québec à Québec. Décès en 1817 à Saint-Jacques.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)