Guerre des gangs - Éphémérides - 1989-1994. (organisation criminelle)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • 1991


Deuxième Guerres des gangs.

Au cours de la Guerres des gangs de motards (14 juillet 1994-26 mars 2001), 165 personnes ont été tuées, 181 ont été l'objet de tentative de meurtre et l'on croit que 16 autres ont été assassinées, bien que leurs cadavres n'aient pas été trouvés.

1991
Le 20 février 1991, Darquis Leblanc, un ancien membre du Outlaws Motorcycle Club devenu associé des Hells-Angels, est assassiné en même temps que son bras droit et beau-frère, Yvan Martel ; leurs cadavres sont découverts dans une ruelle près du boulevard Taschereau à Longueuil.
Le 18 mars 1991, Richard McGurnaghan est assassiné à Montréal ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué McGurnaghan.
Le 1er mai 1991, fondation des Joker's Wild Card de Lavaltrie parrainés par Maurice «Mom» Boucher comme club-école des Hells-Angels.
Le 13 mai 1991, l'avocat Sydney Leithman, est assassiné par un ou des tueurs à gages alors qu'il est au volant de son automobile Saab 900/Turbo sports décapotable ; le ou les tueurs circulant dans une Jeep ont intercepté sa voiture à un feu rouge à l'angle de l'avenue Rockland et de la rue Jean-Talon dans Ville Mont-Royal et ont tiré plusieurs balles de calibre .45 en sa direction dont 4 l'ont atteint au cou et à la tête. Leithman avait été le procureur dont de pégrards de Montréal dont Frank Cotroni et des trafiquants colombiens, et d'un membre du gang des Hells-Angels devant les tribunaux du Québec. Il avait fait un voyage en Colombie quelques semaines avant sa mort. On croit qu'Inès Barbosa, la marraine (The Godmother) du cartel de Cali à Montréal aurait fomenté l'assassinat de Leithman.
Le 14 juin 1991, les Missiles Saguenay et les Satan's Guards Chicoutimi s'établissent à Trois-Rivières et y fondent le chapitre de Trois-Rivières du gang des Hells-Angels ; leur chef est Richard «Crow» Émond.

1992
Le cadavre de Philippe Lebel, un membre de la petite pègre sévissant dans le quartier Rosemont de Montréal, est trouvé dans un fossé la tête transpercée d'une balle ; Pierre Roberge, un membre des Rockers, est appréhendé relativement à ce décès et reconnaît sa culpabilité à une accusation dréduite à homicide involontaire en échange de son témoignage contre deux autres individus impliqués dans ce meurtre.
Le 19 mars 1992, Cosimo Matera, un prêteur d'argent, est assassiné par balles à Laval.
Le 26 mars 1992, fondation des Rockers de Montréal, un club-école des Hells-Angels parrainé par Maurice «Mom» Boucher (distinguer ces Rockers de ceux qui étaient devenus les Outlaws en 1978). Le 24 juin 1995, fondation officielle du chapitre des Nomads, escouade spéciale chargée d'assurer la suprématie des Hells-Angels sur le commerce de la drogue au Québec ; ses premiers membres sont Maurice «Mom» Boucher, président du chapitre de Montréal, son bras droit Normand «Biff» Hamel, Wolodumyr «Walter» Stadnick, ancien président national canadien originaire des Wild Ones de Hamilton, Donald «Pup» Stockford du chapitre de Hamilton, Louis «Melou» Roy, ex-président du chapitre de Trois-Rivières et son bras-droit Richard «Rick» Vallée, Denis «Pas-Fiable» Houle, Gilles «Trooper» Mathieu et David «Wolf» Carrol le nouveau chapitre est incorporé sous le nom H. A. N. Québec inc pour Hells Angels Nomads Québec Inc. Le 17 octobre 1995, Michel Boyer, une relation des Rock-Machine est assassiné ; il avait été arrêté par la police en 1994 lors d'une tentative d'assassinat de Maurice «Mom» Boucher. Le 5 mai 2002, après 11 jours de délibération, un jury trouve Maurice «Mom» Boucher coupable des meurtres des gardiens de prison Diane Lavigne et Pierre Rondeau et d'une tentative de Le 23 mai 2002, Maurice «Mom» Boucher quitte le Service correctionnels du Québec pour être confié aux Services correctionnels du Canada comme tous les condamnés pour meurtre au Canada ; il passe de la prison Tanguay au Centre de réception régional fédéral de Sainte-Anne-des-Plaines. Le 3 juin 2002, Me Jacques Larochelle soumet sa requête à la Cour d'appel du Québec pour permission d'en appeler du jugement et de la sentence imposés à Maurice «Mom» Boucher le 5 mai 2002 ; Me Larochelle invoque une vingtaine de raisons pour faire annuler le deuxième procès de son client.
Le 29 avril 1992, le cadavre enveloppé de Giuseppe LoPresti, 44 ans, est découvert le long du chemin de fer qui passe à Rivière-des-Prairies à Montréal ; la victime avait été abattue par balle à la tête ; à la fin des années 1980, LoPresti, né à Cattolica Eraclea (Sicile) comme Vic Rizzuto, faisait partie d'un groupe chargé par la mafia de Montréal d'importer 30 kg d'héroïne aux États-Unis ; arrêtés aux États-Unis, LoPresti subit un procès retentissant impliquant John Gotti de la famille Gambino ; lui et Guerlando (George) Sciascia avaient été acquittés par un jury le 10 février 1990. Il était le père de Lorenzo (Larry) LoPresti
Le 9 novembre 1992, Roger Provençal est assassiné en pleine rue.
Le 17 novembre 1992, un avion Convair piloté par Raymond Boulanger est suivi par un avion de la Drug Enforcement Agency Le DEA) américaine, puis par deux F-18 des Forces armées canadiennes jusqu'à son atterrissage sur un aéroport désaffecté de Casey en Haute Mauricie ; l'avion transportait 4 323 kilos de cocaïne en provenance de Columbia ; le pilote est appréhendé à sa descente de l'avion ; en février 1993, Boulanger avoue sa culpabilité, puis est condamné à 23 ans de pénitencier ; en février 2000, Boulanger qui s'était évadé alors qu'il était dans une maison de transition du quartier Hochelaga-Maisonneuve, est retrouvé en Colombie où il pilote des avions ; le 6 août 2002, Boulanger est arrêté à Montréal alors qu'il tente d'encaisser des chèques sous une fausse identité ; il s'était évadé le 7 juillet 2001 alors qu'il effectuait des travaux communautaires au presbytère Saint-Hermas à Mirabel.

1993
La section des Rockers du gang des Hells-Angels établit son repaire sur la rue Gilford, près des anciennes usines Angus dans le quartier Rosemont, à Montréal.
Martin Naud, un garagiste, est assassiné par Serge Quesnel, un tueur à gages à la solde du chapitre de Montréal des Hells-Angels.
(29 janvier 1993, Jean-Claude «La Couette» Maltais, un trafiquant de drogues indépendant est assassiné à Jonquière.
(8 février 1993, Pierre Langlois est assassiné à Charlesbourg ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Langlois.
(Printemps 1993, Sabordage des Joker's Wild Card de Lavaltrie qui, à cause de leurs activités, attirent la police et jettent le discrédit sur les Hells-Angels.
(27 juillet 1993, Dany Paquet est assassiné à Québec ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Paquet.
(28 juillet 1993, la Porshe de Lee Carter, un agent-source de la police de l'État de New York, explose à Rouses Point ; Carter devait témoigné contre un certain Richard Vallée, 45 ans, l'un des fondateurs du chapitre des Nomads et ancien président du chapitre de Trois-Rivières du gang des Hells-Angels ; arrêté en 1997, Vallée s'échappe de ses gardiens alors qu'il recevait des soins à l'Hôpital Saint-Luc, et se réfugie au Costa Rica pendant 6 ans ; la nostalgie le ramène à Montréal où, affublant une barbe et les cheveux teints, il assume l'identité d'un homme d'affaires Costa Ricain ; Vallée est appréhendé le 17 avril 2003 pour conduite avec facultés affaiblies à sa sortie d'un salon de massage du Centre-ville de Montréal, puis libéré le même jour sur promesse de comparaître ; le lendemain de sa libération, en comparant les empreintes digitales, la police découvrait sa véritable identité et l'arrêtait ; objet d'une demande d'extradition vers les Etats-Unis pour y répondre à l'accusation du meurtre de Lee Carter, il demeure détenu à Montréal ; cette accusation repose sur le témoignage d'un témoin repenti, Serge Quesnel, qui affirme que Vallée lui avait dit avoir tué Lee ; le 12 décembre 2003, le juge Yves Mayrand de la Cour supérieure du Québec, rend possible son extradition ; le 9 novembre 2006, la Cour suprême du Canada refuse d'entendre son appel et il est extradé à Albany, New York, pour y subir son procès pour le meurtre de Lee Carter.
(Automne 1993, fondation par les Rock-Machine et les anciens Devil's Disciples de l'Alliance des trafiquants de drogues indépendants ; ces derniers adoptent le nom de Dark Circle.

1994
Après avoir passé 4 ans à exploiter un bureau de change sur la rue Peel à Montréal et avoir vu passer plus de 90 M $ de produits de la drogue, la Gendarmerie royale du Canada arrête une trentaine de mafiosi et leurs proches colaborateurs impliqués dans le trafic de 558 kg de cocaïne en provenance de Colombie.
1994
Pierino Di Vito, d'origine sicilienne, et son fils Michael Di Vito sont arrêtés au Nouveau-Brunswick pour avoir tenté d'importer par bateau 5 420 kg de cocaïne provenant de la Colombie et évalués à 500 millions $. Il a alors été condamné à 18 ans de prison en 1995. Il était considéré comme l'un des leaders du clan Rizzuto et le plus importanttrafiquant de drogues de la mafia montréalaise. En 2005, Pierino Divito, est condamné à 5 ans de prison aux États-Unis pour des accusations de possession et de distribution de 300 kg de cocaïne en Floride ; il revient au Canada en décembre 2012 et est pris en charge par la GRC dès son arrivée à l'aéroport de Dorval ; il semble que le Gouvernement du Canada ait accepté que l'homme de 75 ans finisse de purger sa peine au Canada. Il avait fait sa demande de transfert en 2010, les États-Unis avaient accepté, mais le gouvernement du Canada avait refusé estimant que Di Vito représentait une menace à la sécurité du Canada.
(Janvier 1994, Sylvain Bujold, un trafiquant de drogues, est tué par Jean-Claude Bergeron.
(Février 1994, grâce à un prêt de la Banque fédérale de développement négocié par Guy Lepage, un local est acquis par les Rockers Montréal sur la rue Gilford à Montréal officiellement dans le but d'y établir un atelier de réparation de machines distributrices.
(22 janvier 1994, Roger Arbic est assassiné dans le parc de stationnement de l'aéroport de Dorval par l'explosion d'une bombe qu'il tentait de poser sous une automobile ; selon la police, il aurait reçu le contrat dans le cadre de la lutte entre groupes de motards criminels.
(10 mars 1994, le local de la rue Gilford et l'objet d'une attaque à la bombe ; c'est André Toots Tousignant qui découvre une bombe le long du mur de la bâtisse ; c'était une bombe télécommandée que Tousignant a désamorcée et lancée dans le terrain vague des usines Angus.
(14 avril 1994, Dominic Paliotti, 24 ans, atteint par 5 balles dont 2 à la tête, décède sur le coup dans l'arrondissement de LaSalle à Montréal ; en 1996, Giuseppe Colangelo, une relation du gang de l'Ouest, qui avait été arrêté pour trafic de drogues en 1994, reconnaît sa culpabilité à l'accusation de meurtre non prémédité relativement au décès de Paliotti et est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 12 ans de sa peine derrière les barreaux ; en avril 2005, Colangelo est libéré sous conditions.
(Juillet 1994, les membres des Hells-Angels du Québec votent démocratiquement en faveur d'une guerre à finir contre les les membres de L'Alliance ; à cause de cette décision révélée en 2009 par Sylvain Boulanger, les membres actuels et anciens du gang des Hells-Angels seront accusés de complot de meurtre de 22 personnes.
(14 juillet 1994, le cadavre de Pierre Daoust, une relation de la section des Death Riders du gang des Hells-Angels de Montréal, est trouvé dans son commerce de pièces de moto du boulevard Henri-Bourassa à Rivières-des-Prairies ; il aurait été abattu à bout portant par des tueurs à gagesque l'on suppose être à la solde des Rock-Machine ; les armes du crime ont été trouvées dans la rue non loin du crime et le véhicule de fuite est trouvé incendié à quelques kilomètres plus loin.
Normand Robitaille, est victime d'une tentative de meurtre alors qu'il se trouve dans une station-service de Montréal
(2 août 1994, Guy Laflamme est assassiné à Beauport, Québec ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Laflamme.
(25 septembre 1994, Louis «Ti-Wee» Lapierre, l'un des membres fondateurs du chapitre de Montréal des Hells-Angels se suicide dans un chalet des îles de Sorel ; les Hells-Angels lui font des funérailles grandioses le 29 septembre suivant.
(19 octobre 1994, Maurice Lavoie, un associé des Hells-Angels, est abattu par Patrick Call lorsqu'il arrive à sa résidence de Repentigny ; Call, un tueur à gages à la solde de l'Alliance, est arrêté peu après dans la région.
(28 octobre 1994, Sylvain «Le Blond» Pelletier, un membre des Rock-Machine, est assassiné par l'explosion d'une bombe télécommandée placée sous le siège du conducteur de sa Jeep Cherokee dans le stationnement de son logement de la rue Notre-Dame Est à Repentigny.
(4 novembre 1994, Daniel Bertrand, un associé des Rock-Machine, est abattu par mitraillette au Saint-4 Bar de la rue Sainte-Catherine à Montréal.
(5 décembre 1994, Bruno Bandiera, membre de la section des Rockers des Hells-Angels de Montréal, est assassiné par l'explosion d'une bombe posée dans son automobile de marque Plymouth Voyageur ; il était à 500 m du repaire des Rockers à Longueuil.

  • Bibliographie -


Hell's Angels-Le Clan de la terreur (Yves Lavigne, Les Éditions de l'Homme, 1988).
Hells-Angels at War (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers Ltd, 1999).
Hells-Angels-Into the Abyss (Yves Lavigne, Harper-Collins Publishers Ltd, 1996),
Hell's Angels*-Taking Care of Business (Yves Lavigne (Random House, 1987, Seal Books, 2000),
Gangster and Men of Honour : Cracking The Mafia Code (Pierre de Champlain).
La Filière canadienne (Jean-Pierre Charbonneau, Les Éditions de l'homme, 1975).
The Road to Hell ; How the Biker Gangs Are Conquering Canada - La Route des Hells (William Marsden et Julian Sher, Les Éditions de l'Homme, 2003),
Mom Boucher (Guy Ouellette et Normand Lester, Éditions Les Intouchables, 2005),
The Biker Trials, Bringing Down the Hells-Angels (Paul Cherry, 2006),
Angels of Death : Inside the Bikers' Global Crime Empire (William Marsden et Juilan Sher, Knopf, 2006),
La Face cachée des gangs de rue (Maria Mourani, Éditions de l'Homme, 2006).
A History of Organized Crime in Canada (Stephen Schneider).
The Sixth Family - the Collapse of the New York Mafia and the Rise of Vito Rizzuto (Lee Lamothe et Adrian Humphreys, 2005).
Mafia Inc. (André Cédilot et André Noël, Éditions de l'Homme, 2010).
Montreal's Irish Mafia (D'Arcy et Miranda O'Connor, John Wiley & Sons Canada Ltd, 2011)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)