Guerre des gangs - Éphémérides - 2009 (organisation criminelle)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • 2009
  • Éphémérides -


Au cours de 2009, il y a eu 5 meurtres reliés aux activités de gang de rue.

Le 16 janvier 2009, en après-midi, Sam Fasulo, 37 ans, est atteint à la tête et au corps de plusieurs balles tirées à travers le pare-brise de sa camionnette Jeep Cherokee rouge immobilisée à un feu de circulation sur boulevard Henri-Bourassa à l'angle du boulevard Langelier ; deux hommes portant cagoule et conduisant un véhicule utilitaire de couleur pâle serait les auteurs des 21 tirs dirigés sur la victime ; celle-ci décède à l'hôpital le 18 janvier suivant ; Fasulo était le neveu du mafioso Francesco Arcadi, l'un des principaux lieutenants du clan Rizzuto et membre influent de la mafia italienne ; il avait été condamné à 4 ans de prison en 2004 pour son rôle de leader dans un important trafic de drogues (crack, cocaïne et héroïne) à partir de cafés italiens dans les secteurs Saint-Léonard et Saint-Michel de Montréal ; il avait obtenu sa libération conditionnelle en 2005 ; on croit à un règlement de compte façon mafia montréalaise.

Le 12 février 2009) Voir Opération Axe.

Le 20 février 2009, l'Escouade régionale mixte «gangs de rue» de la couronne nord fondée en novembre 2007, appréhende Romuald Crèvecoeur, 28 ans, qu'elle soupçonne d'être relié aux gangs de rue ; il est accusé de port d'arme à feu prohibée et de possession de drogues en vue d'en faire le trafic ; sous le coup d'une interdiction de posséder une arme lorsqu'il a été intercepté au volant de sa voiture, il avait une arme de poing prohibée et chargée à la ceinture ; à sa résidence de Laval, les policiers ont trouvé 18 onces de cocaïne, un gilet pare-balles, des munitions et des milliers de dollars en argent comptant.

Le 5 mars 2009, le journal La Presse révèle que la Sûreté du Québec-SQ, qui enquêtait sur le blanchiment d'argent, a découvert que Jocelyn Dupuis, directeur général de la FTQ-Construction, entretenait des relations avec Normand «Casper» Ouimet, l'un des leaders du chapitre de Trois-Rivières du gang des Hells-Angels, et Raynald Desjardins ; Jocelyn Dupuis et Raynald Desjardins seraient associés avec Domenico Arcuri dans une entreprise de décontamination des sols appelée Carboneutre ; Desjardins avait été condamné en 1994 à 15 ans de prison pour importation de 740 kg de cocaïne en association avec les Hells Angels de Maurice Mom Boucher ; libéré sous conditions en 2004, Desjardins se lance dans la construction résidentielle.

(12 mars Voir Opération Château

Le 12 mars 2009, un groupe de policiers dirigés par la GRC muni de 22 mandats d'arrestation et appréhende 19 personnes dont Gilles «Le Vieux» Dumas, 58 ans, et Marc Roberge, 45 ans, tous deux membres du chapitre de Québec des Hells-Angels, ainsi que deux hommes de la réserve de Kahnawake. Le même jour, munis de mandats de perquisition, les policiers de la GRC, de la Sûreté du Québec, de la ville de Québec, de Wendake et de Saint-Jean-sur Richelieu saisissent 300 boîtes de tabac de contrebande et 20 000 pilules de méthamphétamine en plus de découvrir un laboratoire clandestin de drogue à Waterloo dans les Cantons-de-l'Est ; toutes les personnes appréhendées sont accusées de gangstérisme relativement au trafic de cigarettes de contrebande, trafic de drogues, possession de drogues en vue d'en faire le trafic et complot de trafic de drogues. Les cigarettes étaient achetées par le groupe à Kahnawake et revendues dans la région de la ville de Québec ; l'argent généré par cette vente était réinvesti dans la production de stupéfiants vendus dans la région de la ville de Québec.

Le 21 mars 2009, des hommes de race noire lancent des briques dans les vitrines du Café Ferrari de Rivière-des-Prairies.

Le 14 ou 15 avril 2009, Kevin Walter est assassiné dans un logement de la rue Saguenay à Rouyn-Noranda ; le 13 juillet 2009, Johnny Coutu est assassiné par balles lors d'une fusillade à Laval ; Daniel Savard, 30 ans, aurait comploté ces meurtres avec Yves Denis, Denis Lefebvre et Benoît Denis ; le 13 mai 2010, Benoît Denis est à son tour assassiné à Saint-Alphonse-Rodriguez ; le 2 mars 2011, Daniel Savard, un résidant de Saint-Eustache arrêté en octobre 2010 lors de l'Opération Écrevisse, est accusé de ces 3 meurtres. L'Opération Écrevisse visait à démanteler 3 réseaux de trafic de stupéfiants opérant en Abitibi, armés et parrainés par un chapitre des Hells Angels.

Voir Opération SharQc du 15 avril 2009 (opération de police). (J)

Le 15 avril 2009, à 5 h, environ 1 200 policiers visent 156 personnes dont 111 membres du gang des Hells Angels, 4 prospects, un hang around, 11 retraités et 29 relations du gang. 5 individus du Nouveau-Brunswickm, dont Martin Emery, qui facilitaient le transport de la drogue des Maritimes aux Québec et aux Éats-Unis. Des perquisitions ont également été exécutées aux repaires de Trois-Rivières, Sherbrooke et Longueuil et à Cabarete, République dominicaine et en France (Éric Bouffard).

Opération Cerro

Le 19 mai 2009, vers 4 h 55, plus de 300 policiers de la Gendarmerie royale, de la Sureté du Québec et 7 policiers enquêteurs amérindiens faisant partie de l'Aboriginal Combined Forces Special Enforcement Unit, envahissent 13 endroits de Kahnesatake et saisissent 1 200 plants de marijuana cultivés dans 8 serres hydroponiques, un véhicule blindé M-35, un buldozer, des armes de poing de calibre .357, divers armes de chasse et des munitions pour mitraillette AK-47 (Kalashnikov) ; ils arrêtent 13 personnes dont Gary Gabriel, Barry Simon, Nancy Gabriel, 35 ans, Janice Gabriel, 35 ans, Vincent Daoust, 46 ans ; Jason Gabriel réussit à s'évader ; des coups de feu ont été tirés, mais pas par les policiers ; malgré le nombre d'arrestations, la Gendarmerie n'a porté des accusations que contre Nancy Gabriel, Janice Gabriel et Vincent Daoust, tous trois pour avoir le ou vers le 19 août 2009 produit illégalement du cannabis à Kanehsatake.

Opération Dictature

Le 20 mai 2009, plus de 150 policiers de la Sûreté du Québec effectuent 18 perquisitions dans la couronne nord de Montréal, à Trois-Rivières et à Québec, saisissent 20 000 plants de marijuana, 60 armes à feu, environ 70 000 $ en espèces, saisissent 9 véhicules et procèdent à l'arrestation de 27 personnes.

Le 25 mai 2009, la Régie des alcools, des courses et des jeux refuse d'accorder un permis d'exploitation à Michel Rivest exploitant du bar de danseuses nues G String de Saint-Robert-de-Sorel ; la Régie croit que le réel propriétaire de l'établissement serait Serge Lebrasseur, un Hells Angel du chapitre de Montréal (Sorel) passé au chapitre de Trois-Rivières ; les 3 portes de l'établissement sont contrôlées de l'intérieur par un bouton dont seul Rivest peut l'actionner ; celui-ci ne veut pas de membres des gangs de rue dans l'établissement, mais les Hells-Angels sont les bienvenus ; la police craint que Rivest pourrait faire mettre fin aux activités illicites qui s'y passeraient lorsqu'elle voudrait y pénétrer par surprise.

Opération Machine du 3 juin 2009,

Le 3 juin 2009, à la suite d'une enquête débutée en 2007, près de 600 policiers du Service de police de Montréal, de la Sûreté du Québec, de la Gendarmerie royale du Canada et des Peace Keepers mohawks de Kahnawake munis de mandats d'arrêt et de perquisition arrêtent 46 personnes, saisissent 1 kg de cocaïne, 860 roches de crack, 900 grammes de marijuana, 4 000 comprimés de méthamphétamine, 34 000 livres de tabac, 12 armes à feu, 13 coffres-forts, 160 000 $ en espèces, les documents de comptabilité du gang, un dispositif à impulsion de type Taser et des vêtements marqués à l'effigie des Hells-Angels Nomads ; cette opération paralyse 3 cellules par lesquelles l'organisation dirigée par les Hells-Angels Daniel «Poutine» Leclerc et Salvatore Cazzetta distribuait sa drogue à Montréal, dans les couronnes nord et sud ainsi que dans les régions du Mont-Tremblant et de Québec. 14 personnes sont toujours recherchées en vertu des mêmes mandats ; parmi les suspects appréhendés, on trouve les Hells-Angels Salvatore Cazetta du chapitre de Montréal et Daniel «Poutine» Leclerc du chapitre de l'Ontario, l'homme d'affaires mohawk, Peter Rice, 52 ans, propriétaire de Rice Mohawk Industries et de Mustang Distribution Ltd, et ses 2 fils, Peter Francis Rice, 31 ans, et Burton Rice, 34 ans ; Salvatore Cazzetta est inscrit comme vice-président de Mustang Industries ; Peter Rice s'est associé à 4 entrepreneurs de Kahnawake pour former le consortium Mohawk Bridge Consortium qui a obtenu le contrat de réfection du pont Mercier au prix de 80 M $ ; les différentes drogues étaient entreposées dans l'entrepôt de Peter Rice entouré d'un mur haut de 6 mètres situé sur la réserve de Kahnawake ; c'est dans cet entrepôt que l'argent était conservé dans 11 des 13 coffres-forts saisis. Projet Machine est ainsi appelé en référence à l'ancien gang de Cazzetta, les Rock-Machine ; le 11 juin 2009, la police révèle qu'elle a trouvé plus de 3 M $ dans les coffres-forts qu'elle a saisis à Kahnawake.

En juin 2009, Jonathan Klor, chef du gang des Diplomats de l'Ouest de l'île de Montréal est libéré de prison sous conditions. Le 22 juin 2009, il frappe à la porte de l'appartement d'Eric Rosiclair, chef du gang des Streetgangsters, qui referme la porte aussitôt qu'il se rend compte que celui qui avait frappé était Jonathan Klor ; Rosiclair reçoit alors à l'abdomen une balle tirée par Klor à travers la porte. En juin 2009, Danny De Gregorio échappe à une tentative de meurtre. Le 19 juillet 2009, une autre tentative de meurtre échoue quand la personne attaquée, Dominique Joseph, réussit à s'échapper après avoir reçu plusieurs balles ; Stéphanie Chicoine, une fille du gang des Diplomats, avait invité Joseph à coucher avec elle le 19 juillet 2009 ; c'était un traquenard et le gang de Klor a tenté de l'abattre. Le 30 juillet 2009, Klor tire une balle en direction de Jama Mahad près du domicile de ce dernier à Pierrefonds ; Mahad se sauve et reçoit une autre balle dans le dos. Le 15 juillet 2009, Klor avoue avoir déchargé une AK-47 sur une maison en pleine nuit. Le 20 août 2009, Klor et Christopher Gingras sont arrêtés ; Klor reconnaît sa culpabilité à 3 accusations de tentative de meurtre. et est condamné à 93 mois de prison ; Gingras est condamné à 39 mois et 15 jours de prison.

À la fin d'août 2009, le groupe tactique d'intervention arrête des membres du gang des Diplomats dont leur chef Jonathan Klor, Xavier Lajoie, Stéphanie Chicoine et Christopher Gingras. En 2010, Xavier Lajoie reconnaît sa culpabilité, est condamné à 10 ans de prison et signe un contrat de délateur. Le 22 juin 2012, Jonathan Klor reconnaît sa culpabilité aux 3 accusations de tentatives de meurtre sur des membres du gang des Streetgangsters, d'avoir déchargé une arme à feu, de possession d'arme prohibée et de bris de condition. Le 22 juin 2012, Stéphanie Chicoine, 23 ans, reconnaît sa culpabilité aux accusations de complot pour séquestration, possession d'héroïne et de cocaïne pour fins de trafic. Le 22 juin 2012, Christopher Gingras, 22 ans, reconnaît sa culpabilité à l'accusation de tentative de meurtre sur Dominique Joseph et à une accusation de possession d'une arme à feu chargée. (La Presse, 23/06/2012 et 11/11/2014, page A10)

Opération Sable

Le 4 juin 2009, près de 80 policiers de l'escouade régionale mixte de la Mauricie (Service de police de Montréal, Sûreté du Québec et Gendarmerie royale du Canada) arrêtent 15 personnes liées au Devil's Child, un club école des Hells-Angels qui tentaient de prendre le contrôle du trafic des stupéfiants à Drummondville et Victoriaville ; ces personnes sont accusées de gangstérisme, de complot et de trafic de stupéfiants au palais de justice de Victoriaville.


Opération Borax

Le 9 juin 2009, près de 800 policiers de la Sûreté du Québec, de la Gendarmerie royale du Canada et des corps policiers municipaux munis de 196 mandats d'arrêt et de perquisition arrêtent 106 des 196 personnes visées par les mandats, saisissent 18 000 plants de marijuana, 345 kg en vrac et 400 000 $ en cash. Plusieurs des prévenus étaient d'origine asiatique (Thi Duong Le, 51 ans, Kevin Mai, 34 ans, et sa conjointe Thuy Huong Nguyen, 31 ans, agente immobilière à l'emploi de Remax) et certains venaient de l'ouest du Canada ; les réseaux gravitaient autour d'une douzaine de commerces d'équipement de serres éparpillées en bordure de l'autoroute Métropolitaine ; ces commerces racolaient des cultivateurs par le truchement de publicité dans les journaux vietnamiens de Montréal, fournissaient de l'engrais, l'équipement nécessaire à la culture du canabis et son installation et prodiguaient des conseils sur la façon de faire pousser le cannabis ; à maturité, le cannabis était acheminé vers les 12 commerces qui les expédiaient vers les marchés canadiens et américains (Halifax et Boston).

Opération Absent

Le 9 juin 2009, la police de la région de Québec arrête 11 personnes qui seront accusées d'avoir cultivé de la marijuana dans des maisons autour de la ville de Québec.

Opération Norté

2009
Le 11 juin 2009, une centaine de policiers du poste 38, de la section moralité, alcool et stupéfiants région nord et du module gangs de rue participent à l'Opération Norte qui vise les K-Crew, un groupe d'une dizaine de membres du gang des Hells Angels qui se distinguent en arborant les armoiries du gang, une tête de mort au-dessus de 2 sabres ; les policiers appréhendent 11 des 20 personnes visées par les mandats et saisissent 15 000 $ en espèces, 220 grammes de cocaïne, quelques kg de marijuana, 1 140 pilules d'ecstasy, 950 plants de marijuana, 1 830 comprimés de speed, des armes blanches et des imitations d'armes ; le cerveau du gang est Jean-Philippe Célestin qui entretient des liens avec des proches des Hells-Angels dont Claude Wagner et Normand Pearson, son adjoint Lewis Arismendy Santana, les frères Patrick et Jason Andrade, leurs fournisseurs de marijuana, sont aussi arrêtés lors de cette opération ; les K-Crew avaient la permission d'opérer sur le territoire des Hells-Angels et de la mafia italienne ; ils opéraient sur la rue Saint-Laurent au nord de la rue Sherbrooke.

Le 14 juin 2009, peu après 19 h, Louino Jeune, 20 ans, un jeune homme de race noire est abattu alors qu'il flannait avec une quinzaine de ses ami dans le stationnement extérieur d'un parc de HLM, à l'angle de l'Allée des Pruches et de la rue Duquesne, dans le quartier Mercier à Montréal ; un homme portant une arme de poing s'est approché du groupe et a tiré presqu'à bout portant à la tête de la victime ; profitant de la confusion créée par l'événement, un groupe de 4 personnes s'est enfui en courant dans les ruelles du parc de HLM ; la police obtient un mandat d'arrêt contre Frank Antoine, 18 ans, relativement à ce décès.

Le 14 juin 2009, vers 1 h 15, Mohamed Abokor Abddullah, 25 ans, est atteint de plusieurs balles sur la rue Quesnel près de la rue Dominion, dans le quartier de La Petite-Bourgogne de Montréal ; la victime était connue comme associée aux gangs de rue

Le 15 juin 2009, vers 11 h 15, Dany ou Danny De Gregorio, 39 ans, est atteint de 3 balles au thorax à sa sortie d'un gymnase de la rue Jarry Est, entre les rues Champs-d'Eau et Pascal-Gagnon, dans le quartier Saint-Léonard de Montréal ; De Gregorio, qui est connu comme un jeune mafioso, survit miraculeusement à cette tentative de meurtre ; la police recherche un homme de race noir relativement à cet attentat

Opération Producto

Le 26 juin 2009, près de 300 policiers de la Sûreté du Québec, de la Gendarmerie royale du Canada, des Services de police de Montréal, de Longueuil, et de Blainville exécutent des mandats d'arrestation contre 22 suspects et 26 mandats de perquisition qui permettent le démantèlement d'un laboratoire de drogues de synthèse à Brossard, la saisie de 400 000 $ en espèces, de 100 000 comprimés de speed et d'une trentaine de kilos de cocaïne ; ces drogues étaient écoulées dans les rues de Montréal.

Opération Ondée

2009
Le 29 juillet 2009, le module gang de rue du Service de police de la ville de Montréal-SPVM lance l'Opération Ondée à la suite de 2 tentatives de meurtre perpétrées en juin et juillet à Dollard-des-Ormeaux et à Pierrefonds.

Le 29 juillet, et les 5, 11 et 21 août 2009, le Service de police de la ville de Montréal-SPVM arrête 18 personnes dont 13 hommes et 5 femmes affiliés aux Bloods et aux Crips et saisissent plusieurs armes, des gilets pare-balles, de la drogue et une somme de 100 000 $.

Le 21 août 2009, Frederico Del Peschio, 59 ans, l'un des copropriétaires du restaurant La Cantina au 9090 boulevard Saint-Laurent est abattu de plusieurs coups de feu dans le dos dans le stationnement du restaurant où il venait tout juste de garer sa voiture Mercedez ; 2 hommes de race noire sont recherchés en rapport avec ce décès ; la victime était connue de la police pour ses relations dans le milieu du trafic de stupéfiants ; en 1979, il est arrêté avec Sydney Lallouz (voir Affaire du Marché Central Métropolitain-MCM).
En 1981, iDel Peschio avait été condamné à 30 mois de prison après avoir plaidé coupable de participation à une tentative d'importation de 16 kg de hashish ; en 1988, il avait purgé une sentence d'emprisonnement avec Nicolo Rizzuto après la saisie de 1,5 kg de cocaïne saisi par la police de Caracas, Venezuela ; son restaurant était connu comme un lieu de rendez-vous de la mafia montréalaise.
Deux incendies survenus en novembre 2014, puis en décembre 2014 détruisent complètement l'édifice du restaurant la Cantina.

Le 31 août 2009, la Gendarmerie royale du Canada-GRC appréhende 9 résidents de Kahnawake et de Akwesasne et saisit 1 600 kg de tabac de contrebande, 4 véhicules, une remorque et 2 bateaux près de Saint-Anicet sur le bord du lac Saint-François ; parmi les personnes appréhendées, on trouve Karlie Goodleaf, 36 ans, qui avait été appréhendée auparavant parmi un groupe de 30 personnes lors de l'Opération Cancun en mars 2008 à l'occasion d'une enquête à grande échelle sur le trafic et l'exportation de marijuana aux États-Unis.

En 2009, Ducarme Joseph, Osborne Anthony et une douzaine de leurs associés se voient refuser l'entrée d'un bar du square Victoria. et menacent de saccager la place.

Le 19 septembre, vers 1 h 30, Ducarme Joseph , Osborn Anthony et une douzaine d'hommes se présentent au bar Buena Notte du Boulevard Saint-Laurent, commencent à saccager la place et attaquent le portier. Anthony plaidera coupable d'assaut causant des blessures et sera condamné à 6 mois de prison pour cet événement.

Le 22 septembre 2009, le Bistro Solaris du 5484, rue Décarie est victime d'un attentat.

Le 27 septembre 2009, le Café Baccio du 8760, boulevard Gouin est victime d'un attentat.


Le 13 octobre 2009, le Café Buen Jiorno du 5055, avenue Couture et la salle de réception Château Classique sont victimes d'attentats.

Le 17 octobre 2009, le Bar Peach du 8974, boulevard Langelier, est victime d'un attentat.

Le 28 octobre 2009, Le Peaches Bar (italien) du boulevard Saint-Michel dans l'arrondissement Saint-Michel de Montréal est l'objet d'un attentat au cocktail Molotov.

Le 28 octobre 2009, le Café Pirandello (italien) situé sur le boulevard Saint-Michel est l'objet d'un attentat au cocktail Molotov ; le 14 janvier 2010, Jean-Sébastien Jacques, 25 ans, reconnaît sa culpabilité à l'accusation d'avoir participé à la tentative d'incendie et est condamné à 5 ans de prison. Sébastien Calixte et Luckenson Desgraves seront condamnés à 2 ans de prison pour cet incendie et pour celui du Peaches Bar.

Le 29 octobre 2009, le Café Bistro Charland (italien) situé sur l'avenue Charland, près du boulevard Saint-Michel dans l'arrondissement Saint-Michel de Montréal est victime d'un attentat au cocktail Molotov lancé dans la vitrine.

Le 5 novembre 2009, le Café Aviano (italien) situé à l'angle de la rue Legendre et du boulevard Saint-Michel dans l'arrondissement Saint-Michel de Montréal est victime d'un attentat au cocktail Molotov lancé dans la vitrine.

Le 15 novembre 2009, le Café Nouba situé sur la rue Saint-Laurent entre les boulevard Saint-Joseph et Rosemont est victime d'un attentat au cocktail Molotov.

Le 19 novembre, vers 4 h 2009, la vitrine du Café Krystèle (italien) est fracassée par des malfaiteurs qui y déversent un bidon d'essence et y mettent le feu ; le Café Krystèle est situé à l'angle de la 17e Avenue et de la rue Villeray dans l'arrondissement Saint-Michel de Montréal.

Le 23 novembre 2009, le Café Nouba est de nouveau l'objet d'une attaque au cocktail Molotov.

Le 23 novembre 2009, le Café Vegas du 2670, rue Jean-Talon Est près de la 6e Avenue dans l'arrondissement Rosemont-Petite-Patrie à Montréal est victime d'un attentat au cocktail Molotov.

Le 24 novembre, vers 3 h 55 2009, le Café-bar Ferrari du 8061, avenue André-Ampère et près du boulevard Armand-Bombardier dans le quartier Rivière-des-Prairies à Montréal est victime d'un attentat au cocktail Molotov. Mickendy Demosthene, 18 ans, de race noire, est recherché en rapport avec l'attaque au cocktail Molotov du Café Ferrari ; Demosthene est connu de la police, notamment à cause de ses liens avec les gangs de rue. Le 8 décembre 2009, Mickendy Demosthene se livre à la police de Montréal.

Le 26 novembre 2009, le Café-bistro Larosa situé au 3943, rue Fleury Est, dans l'arrondissement Montréal-Nord de Montréal est l'objet d'un attentat au cocktail Molotov.

En décembre 2009, Osborn Anthony est victime d'une fusillade lorsqu'il sortait d'un restaurant près du Centre Bell ; la blessure le laissera paraplégique, nais aucune arrestation n'a été effectuée en relation avec cette fusillade.

Le 28 décembre 2009, vers 12 h 10, Nick Rizzuto jr, 42 ans, fils de Vito Rizzuto et petit-fils de Nicolo Rizzuto, est abattu de plusieurs balles au haut du corps près de l'angle du Upper Lachine Road et de l'avenue Wilson, non loin des bureaux de la Compagnie FTM Construction d'Antonio Magi dans l'arrondissement Notre-Dame-de-Grâce de Montréal ; des témoins affirment que l'auteur du meurtre était de race noire et qu'il était vêtu d'un paletot de couleur sombre, de jeans et d'un chaperon ; plus tard dans la journée, la police trouve une arme à feu dans les environs de l'incident ; Nick Rizzuto était un associé de Magi dans un projet de construction de résidences.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)