Guerre des gangs - Éphémérides - 2016 (organisation criminelle)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)

2002
Le 7 janvier 2002, entrée en vigueur de la loi C-24 du Parlement du Canada amendant le code criminel en rendant le chef d'une organisation criminelle passible de l'emprisonnement à perpétuité pour cette seule raison, simplifie la définition d'organisation criminelle, faisant une preuve d'appartenance le simple fait de porter les couleurs d'une organisation criminelle ; les banques, bureaux de change, les casinos et autres institutions financières sont dorénavant obligés de rapporter à un bureau de contrôle civil toute transaction au comptant de plus de 10 000 dollars ; tous les professionnels sont soumis aux mêmes exigences que les banques.

Le 11 janvier 2002, le chapitre de Toronto des Hells-Angels célèbre le premier anniversaire de sa fondation ; plus de 400 membres se réunissent au Hollyday Inn ; le maire de Toronto, Mel Lastman se rend à l'hôtel et serre la main d'un motard devant les caméras ; Lastman jette aux ordures le T-shirt blanc qui lui avait été remis la veille et qui portait l'inscription Support your Local Big Red Machine East Toronto ; le rouge et le blanc étant les couleurs des Hells-Angels.

Le 15 janvier 2002, début, devant le juge Pierre Béliveau du second procès de Maurice «Mom» Boucher accusé des meurtres des gardiens de prison, Diane Lavigne et Pierre Rondeau.

Le 13 février 2002, vers 2 h, Darryl Maighan, 23 ans, est abattu de 4 balles dans l'appartement de Darlene Brading situé sur la Première avenue dans l'arrondissement de Lachine à Montréal ; Crozel Cobbler, un membre présumé du gang de rue Goodfellows est appréhendé le lendemain relativement à ce meurtre ; la police trouve un revolver dans les effets saisis à l'appartement de Maighan ; le 13 septembre 2001, ce revolver aurait servi à tuer Melissa Wiliski, 24 ans, une prostituée atteinte de 9 balles dans le dos tirées au moment où elle sortait de son appartement de la 24e Avenue à Lachine ; le 29 juin 2003, Cobbler est trouvé coupable de meurtre prémédité et condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; la Cour d'appel annule le jugement du premier tribunal et ordonne la tenue d'un nouveau procès ; le 28 mars 2007, alors que son nouveau procès pour meurtre prémédité est commencé, Cobbler reconnaît sa culpabilité à l'accusation réduite d'homicide involontaire.

Le 25 février 2002, Des membres de l'escouade d'intervention technique de la police de Montréal désamorcent une bombe composée d'une dizaine de bâtons de dynamite (Magnafrac) reliés à un dispositif de télécommande ; la bombe avait été placée sous la Jeep Cherokee stationnée en face du Club social Consenza dans l'arrondissement de Saint-Léonard ; la Jeep était louée au nom de Salvatore Gervasi pourtant décédé le 20 avril 2000.

Le 27 février 2002, Opération 4H. Après une enquête commencée en 2000 et visant Alain Harton, Magella «Magel» Houde, Pierre «Ti-Pierre» Hamilton et Daniel «Gros» Hudon (d'ou son nom d'Opération 4H), l'escouade régionale mixte de la région de Québec impliquant 610 policiers de la Gendarmerie royale du Canada, de la Sûreté du Québec, du Service de police de Québec, frappe un grand coup dans des municipalités du Québec, de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick ; une soixantaine d'individus sont arrêtés et accusés de trafic de drogues et de gangstérisme. Parmi les individus appréhendés, on trouve Alain Harton, Magella «Magel» Houde, Pierre «Ti-Pierre» Hamilton, Daniel «Gros» Hudon, Sylvain «Toc» Lord et Mario «Banane» Auger, 6 membres du chapitre de Québec des Hells-Angels.

Le 10 mars 2002, vers 10 h 30, Marc Bouffard, 27 ans, un membre de la section des Rockers des Hells-Angels, est apprèhendé par la Police de l'Ontario sur la route 401 à la sortie Morrisburg entre Cornwall et Brockville ; un patrouilleur ontarien immobilise l'automobile de marque Pontiac Sunfire conduite par Bouffard ; une discussion s'engage entre le policier et le conducteur ; le policier qui ne parle pas français demande l'aide d'un confrère bilingue ; deux autres policiers s'amènent sur les lieux ; une discussion s'engage entre le constable Dan Brisson et le conducteur ; le passager, Daniel Lamer, 37 ans, tire en direction de Brisson, le projectile ricoche sur sa veste pare-balles et le blesse à l'oreille ; les autres policiers tirent à leur tour sur Lamer qui est blessé mortellement.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)