Houde (Camillien)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de métier (agent d'assurances) né en 1889 (13 août 1889) à Montréal (quartier Saint-Henri).

Fils de'Azade Houde et de Joséphine Frenette.
Études à l'école paroissiale Saint-Joseph de Montréal, à l'école Sarsfield, à l'École du Plateau, à l'école Saint-Louis, au Collège LaSalle à Longueuil (cours commercial).
Caissier 1912-1916), inspecteur adjoint et gérant de succursale (1916-1919) de la Banque d'Hochelaga.
Représentant commercial de la biscuiterie Dufresne de Joliette, puis agent d'assurances de la Sauvegarde, Compagnie d'assurance-vie.
Député du Parti conservateur du Québec-PCQ (1923-1927 et 1928-1931), puis député indépendant (1939-1944) de Sainte-Marie à l'Assemblée législative du Québec-ALQ.
Chef du Parti conservateur de la province de Québec-PCQ (1929-1932).
Chef de l'Opposition officielle à l'Assemblée législative du Québec-ALQ (1929-1931).
Député indépendant de Papineau à la Chambre des communes-Cdesc (1949-1953).
Maire de Montréal (1928-1932, 1934-1936, 1938-1940 et 1944-1954).
Directeur (1930-1936) de L'Illustration qui devient L'Illustration Nouvelle en 1936, puis Montréal-Matin en 1941.
Démissionne en 1936 parce que Maurice Le Noblet Duplessis élu par la majorité des Montréalais avait promis d'abolir la taxe de vente que monsieur Houde avait imposée pour aider Montréal à supporter les dépenses de chômage et d'administration.
Appréhendé le 5 août 1940 pour avoir incité les Canadiens à ne pas se plier à la Loi de l'enregistrement national en vue de la conscription, il est incarcéré sans procès, d'abord à Petawawa, Ontario, puis à Minto, Nouveau-Brunswick ; parmi ses compagnons de détention, on trouve Guido Nincheri qui a dessiné son portrait.
Libéré le 16 août 1944, il est accueilli triomphalement comme un héros à son arrivée à la gare Bonaventure de Montréal, le 18 août suivant.
Décès en 1958 (11 septembre 1958) à Montréal ; inhumé dans le cimetière de la Côte-des-Neiges ; sa tombe est une réplique en marbre de la tombe de Napoléon.

Député démissionnaire du Parti conservateur du Canada-PCC .

Maire de Montréal démissionnaire (1936).

  • Distinctions -


Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique-COBE (1935).
Chevalier de la Légion d'honneur de France.
Décoré de la Croix d'Italie.
Le nom de la voie Camillien-Houde, sur le mont Royal, honore sa mémoire.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)