Janelle (Normand)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 25 août 1979, les cadavres en état de décomposition avancée de William «Bill» Thériault, 34 ans, et de Diane Verret, 28 ans, sont découverts dans l'appartement de cette dernière au 1845, rue Dollard, à Longueuil ; les deux corps avaient été atteints de plusieurs balles à la tête ; Diane Verret était une danseuse et Thériault, connu de la police pour des offenses au Code criminel, avait admis quelque temps auparavant avoir vendu une arme à feu à un pégrard ; la police croyait qu'il s'agissait d'un règlement de compte entre Thériault et la pègre et que Diane Vermette s'était trouvée au mauvais endroit au mauvais moment ; cependant, le 26 mars 2008, Claudette Verret, 60 ans, la soeur de Diane, et son conjoint de l'époque, Normand Janelle, 64 ans, sont appréhendés et accusés de meurtre prémédité et de complot pour meurtre relativement à ces décès ; le mobile du crime serait le produit d'une police d'assurance de 30 000 $ sur la vie de Diane dont la principale bénéficiaire était sa soeur Claudette ; celle-ci est également accusée de menace de mort à l'endroit de Marie-Perle Lapalme, une femme à qui elle avait confié son implication dans ces meurtres et qui fut à l'origine de la réouverture du dossier en 2008 ; la preuve a démontré que dans la nuit du 18 août 1979, Claudette Verret, qui voulait se réconcilier avec sa soeur, s'était rendue chez les victimes en compagnie de Janelle à qui elle avait donné 200 $ pour qu'il achète une arme à feu pour le cas où la visite dégénérerait ; l'arme du crime n'a pas été retrouvée ; le 9 novembre 2009, Claudette Verret est reconnue coupable de meurtres prémédités et condamnée à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 1 décembre 2009, Janelle, qui a été détenu pendant 20 mois en attendant le début et la fin de son procès, est acquitté par un jury qui avait délibéré pendant 5 jours avant d'en arriver à ce verdict ; la preuve de la Couronne contre Janelle reposait essentiellement sur le témoignage pas très solide de Claudette Verret ; en 1980, Janelle avait été condamné à 6 ans de prison pour vol à main armée commis à Montréal.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)