Joachim (Otto)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Musicien (violiste, compositeur et pédagogue musical) et artiste (peintre) né en 1910 à Dusseldorf (Allemagne).

Arrive à Montréal en 1949 après avoir travaillé comme musicien pendant plus de 15 ans à Singapour et à Shanghai.
Membre de l'Orchestre symphonique de Montréal-OSM.
Fondateur du Quatuor de Montréal avec son frère Walter Joachim, Hyman Bress et Mildred Goodman.
L'un des premiers à s'intéresser à la musique électronique et à explorer l'interaction possible entre l'exécutant d'une partition et divers phénomènes tels que les sons électroniques en direct et la lumière.
Professeur de musique de chambre au Conservatoire de musique du Québec à Montréal et à la Faculté de musique de la McGill University.
Frère de Walter Joachim.
Décès en 2010 à Montréal.

Compositions -

Musique pour violon et alto, Sonate pour violoncelle et piano et Illumination II ; cette dernière composition lui a valu le prix Paul-Gilson (1969) de la Communauté radiophonique des programmes de langue française.
Stacheldraht - Fils barbelés (1993), une commande de la Société de musique contemporaine du Québec-SMCQ.
Métamorphose (1994) créée par l'Orchestre Métropolitain de Montréal dirigée par Joseph Rescigno et reprise en 2006 par l'Orchestre symphonique de Montréal dirigé par Jacques Lacombe.

  • Distinctions -


Prix Calixa-Lavallée de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal-SJBM (1990).
Chevalier de l'Ordre national du Québec-CONQ (1993).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)