Joly de Lotbinière (Henri-Gustave)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) né en 1829 à Épernay (France).

Devient seigneur de Lotbinière en 1860 lorsque sa mère, lui cède la seigneurie.
Député de Lotbinière à la Chambre d'assemblée du Canada-Uni-CACU (1861-1867).
Député du Parti libéral du Québec-PLQ de Lotbinière à l'Assemblée législative du Québec-ALQ (1867-1885).
Député du Parti libéral du Canada-PLC de Lotbinière à la Chambre des communes-Cdesc (1867-1874).
Élu chef du Parti libéral du Québec-PLQ en 1869.
Premier ministre du Québec (8 mars 1878-31 octobre 1879).
Les démissions d'Ernest Racicot, Louis-Napoléon Fortin, Étienne-Théodore Paquet, Edmund James Flynn et Alexandre Chauveau du Parti libéral pour se joindre au Parti conservateur du Québec-PCQ provoquent la chute de son gouvernement le 29 octobre 1879, et son remplacement par le parti conservateur de Joseph-Adolphe Chapleau.
Jusque-là appelé Joly, son patronyme devient Joly de Lotbinière en 1888 au décès de sa mère, Julie-Christine Chartier de Lotbinière.
Député du Parti libéral du Canada-PLC de Portneuf (1896-1900) à la Chambre des communes-Cdesc.
Ministre du Revenu (1896-1900) dans le cabinet de Wilfrid Laurier.
Lieutenant-gouverneur de la Colombie-Britannique (1900-1906).
Petit-fils de Michel-Eustache-Gaspard-Alain Chartier de Lotbinière.
Décès en 1908 Québec.

  • Distinctions -


Le nom du canton de Joly proclamé en 1885 et situé au nord-est de Saint-Jovite dans la région des Laurentides honore sa mémoire.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)