Juchereau de Maur (Jean)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Colonisateur né en 1584 à La Ferté-Vidame (France).

Arrive en Nouvelle-France en 1634 avec ses enfants, en même temps que Robert Giffard.
S'établit à Saint-Nicolas (Lévis).
Père de la lignée Juchereau/Langlois d'Amérique.
Épouse Marie Langlois à La Lande-sur-Eure (France) en 1621 ; de cette union sont issus Jean Juchereau de La Ferté (marié à Marie-Françoise Giffard), Nicolas Juchereau de Saint-Denis (marié à Marie-Thérèse Giffard) et Geneviève Juchereau (mariée à Charles Legardeur de Tilly).
En 1635, la compagnie des Cent-Associés lui concède l'espace de terre compris entre le cap aux Diamants et le vallon du Cap-Rouge ; toutefois, en 1636, le gouverneur Montmagny échange le territoire de la seigneurie originale pour un territoire situé au-delà de Cap-Rouge.
Le 18 septembre 1647, Montmagny concède à Jean et Noël Juchereau une seigneurie qu'ils appelleront Saint-Augustin ou de Maur ; au décès de son frère Noël survenu en 1650, Jean Juchereau devient le seul seigneur de Saint-Augustin ou de Maures. En 1672, il cède sa seigneurie à son fils aîné, Jean Juchereau de La Ferté.
Grand-père d'Ignace Juchereau Duchesnay, seigneur de Beauport.
Décès en 1672 dans la seigneurie de Beauport (58).
En 1729, il avait 246 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)