Julien (Pauline)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Musicienne (chanteuse populaire, auteure-compositeure ou ??? autrice-compositrice) et femme de théâtre (actrice) née en 1928 à Cap-de-la-Madeleine (Trois-Rivières).

Études chez les Filles de Jésus du Cap-de-la-Madeleine, puis à Paris (Art dramatique).
Épouse Jacques Galipeau en 1950.
Commence sa carrière de chanteuse à Paris vers 1953.
Appréhendée le 16 octobre 1970, en même temps que 450 personnes dont Gérald Godin, détenue pendant une semaine en vertu de la Loi sur les mesures de guerre, puis relâchée sans qu'aucune accusation ne soit portée contre elle ; elle faisait partie du mouvement indépendantiste du Québec.
Épouse Gérald Godin en 1990.
Décès en 1998 (1er octobre 1998) à Montréal à 70 ans ; suicide par absorption d'une dose massive de médicaments) ; elle souffrait d'aphasie dégénérative (démence frontotemporale ??? ou aphasie primaire progressive ; une maladie neurodégénérative qui affecte les fonctions cognitives (mémoire, jugement, organisation, orientation, langage et qui entraîne une altération du fonctionnement au quotidien).
En octobre 2018, 20 ans après son décès, un documentaire biographique est lancé par Pascale Ferland et l'Office national du Film-ONF sous le titre Pauline Julien intime et politique. réalisation par Pierre Harel,
Voir Québec (province). Crises. Crise d'octobre 1970.

  • Discographie - Liste partielle


Enfin Pauline Julien (album, Columbia, 1962)
Pauline Julien (album, Columbia, 1963)
Solidad et Barbarie : le yen magique et Chasatonga (histoires pour enfants, et chansons par Pauline Julien et André Cailloux, Harmonie HFL, 1963)
Pauline Julien à la Comédie canadienne (1965)
Pauline Julien chante Raymond Lévesque (Gamma, 1965)
Pauline Julien chante Boris Vian (1966)
Suite québécoise (Gamma, 1967)
Comme je crie, comme je chante (album, textes de Gilbert Langevin, Gamma, 1969)
Pauline Julien (album, Radio Canada, 1969)
Pauline Julien fragile (album, Zodiaque, 1971)
Poèmes et chants de la résistance 2 (spectacle au Gésu, 1971)
Au milieu de ma vie, peut-être à la veille de... (album, Zodiac, 1972)
Les Grands succès Gamma, volume I (compilation, Gamma, 1972)
Les Grands succès Gamma, volume 2 (compilation, Gamma, 1973)
Poèmes et chants de la résistance 3. Lettre de ti-cul Lachance à son premier sous-ministre (1973)
Pour mon plaisir : Gilles Vigneault (album, Zodiaque, 1974)
L'Automne chaud. La litanie des gens gentils (spectacle, 1974)
Qui êtes-vous, Pauline Julien ? (CBC/Radio-Canada, 1975)
Pauline Julien en scène (spectacle au Théâtre du Nouveau Monde (1975)
Tout ou rien : récital Brecht (spectacle au Théâtre Gérard-Philippe de Paris, 1976)
Les Sept péchés capitaux (spectacle Centre national des arts d'Ottawa, 1978)
Le disque souvenir (compilation Nuage, 1981)
Où peut-on vous toucher ? (Paris, 1984)
Gémeaux croisés (Paris, Sylvestre, 1988)
Collection souvenir (1989)

  • Filmographie - Liste partielle


Pleure donc pas Germaine (actrice, réalisation par Pascale Ferland, 1972)
Bulldozer (actrice, réalisation par Pierre Harel, 1973)
La Mort d'un bûcheron (actrice ; réalisation par Gilles Carle, 1973)
Pauline Julien... intime et politique (documentaire, réalisation par Pascale Ferland, 2018)

Théâtre :

Je cherche une maison qui vous ressemble (réalisation par Catherine Allard)

  • Publications - Liste partielle


La Renarde et le mal peigné (Pascale Galipeau, correspondance entre Pauline Julien et Gérald Godin, Leméac, 2009).
N.B. Pascale Galipeau est la fille de Pauline Julien par son mariage avec Jacques Galipeau.

  • Distinctions -


Prix Calixa-Lavallée de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal-SJBM (1974).
Chevalier de l'Ordre national du Québec-CONQ (1997).
Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres de France. Deuxième prix au Festival de la chanson de Sopot pour son interprétation de la chanson Jack Monoloy de Gilles Vigneault (1964).
Grand prix du disque de l'Académie Charles-Cros de Paris (1970 pour Suite québécoise, et 1985 pour Où peut-on vous toucher ?).
En 2019, sa chanson L'âme à la tendresse (composée par elle-même et François Dompierre) est intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens.

  • Crédits :


Québécoises d'hier et d'aujourd'hui (Robert Prévost, Stanké, 1985)
Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)
La Vie à mort (biographie, Louise Desjardins, Leméac, 2005).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)