Kaeble (Joseph)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Militaire tombé au champ d'honneur.

Né en 1893 à Saint-Moïse.
Membre des Fusiliers du Saint-Laurent.
Caporal du 189th-Battalion ; affecté au 22e-Bataillon du Canadian Infantry, Quebec Regiment, au cours de la Première Guerre mondiale - 1914-1918.
Blessé mortellement au combat le 9 juin 1918 dans les tranchées de Neuville-Vitasse-Mercatel (Pas-de-Calais, France) ; lui et son compagnon refusent de se rendre après que tous les autres membres de leur peloton aient été tués lors d'une attaque ennemie ; il monte sur un parapet et continue de décharger son fusil Lewis sur l'ennemi ; atteint, il crie en mourant «Tenez bon, mes vieux, (ou ne lachez pas les gars) ne les laissez pas passer, il faut les arrêter.»
Inhumé dans l'Annexe du Cimetière communal de Wanquetin (France).

  • Distinctions -


Croix Victoria (posthume, 1918), il est l'un des trois seuls francophones et l'un des neuf Québécois récipiendaires de la Victoria Cross-VC (les deux autres francophones sont le lieutenant Jean Brillant (22e bataillon, Meharicourt, France, 1918) et le brigadier général Paul Triquet (Royal 22e régiment, Casa berardi, Italie, 1943) ; les autres Québécois sont Le lance-caporal Fred «Bud» Fischer (13th battalion, Canadian Expeditionary Force, Saint-Julien, Belgique, 1915) William Clark-Kennedy (24th Battalion, Canadian Expeditionary Force, Fresnes, France, 1918), le soldat Thomas Holmes (end Battalion, 1917), le major, Okill Learmonth (2nd Battallion, Canadian expeditionary Force, Loos, France, 1917), le capitaine Thain MacDowell (1917, le capitaine Francis A.C. Scrimger (Canadian Army Medical Corps, Saint-Julien, Belgique, 1915), le lieutenant Richard Turner (Royal Canadian Dragoons, Komati River, Afrique-du-Sud).
Croix militaire de l'Empire britannique.
Médaille militaire.
Le nom du mont Kaeble situé sur le territoire de la base militaire de Valcartier honore sa mémoire.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)