Konowal (Filip)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Militaire né en Ukraine.

Émigre au Canada.
Service actif outre-mer au cours de la Première guerre mondiale - 1914-1918.
En août 1917, au cours de la bataille de Lens (France) il tue au moins une douzaine de soldats allemands et s'empare d'une mitrailleuse.
Récipiendaire de la Victoria Cross-VC (1917).
Il est blessé après avoir tué 16 soldats allemands lors de la Bataille de la Colline 70 en France.
Le 20 juillet 1919, à Hull, il assassine Wasyl Artich, un petit criminel qui avait attaqué son ami, Leonti Diedek ; sur avis de son avocat il plaide non coupable en raison de maladie mentale ; ce plaidoyer est accepté par la cour, puis il est interné à l'Hôpital Saint-Jean-de-Dieu de Montréal à l'époque où Émile Nelligan s'y trouvait.
Abandonné par tous, il épouse une veuve canadienne française, Juliette Leduc-Auger, après sa libération.
Sa décoration, gardée au Musée militaire d'Ottawa disparaît en 1973 de son réceptacle ; elle est retrouvée en 2004lors d'une vente aux enchères à London, Ontario, et retournée au Musée par la Gendarmerie royale du Canada-GRC.
Décès en 1959 à Ottawa, Ontario.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)