L'Islet (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 119,44 km2.
  • Gentilé - L'Isletois, oise. L'Isletain, aine.


  • Éphémérides -


1677 (17 mai) Concession d'une seigneurie (1 lieue de front sur le fleuve x 2 lieues de profondeur comprenant un îlet de 4 à 5 arpents) par le gouverneur Frontenac et l'intendant Duchesneau à Geneviève Couillard (1660-1720), veuve de Denis Dutertre, qui la nomme L'Islet-Saint-Jean. (1 juillet) Concession d'une seigneurie (1 1/2 lieue de front x 2 lieues de profondeur) par le gouverneur Frontenac et l'intendant Duchesneau à François Bélanger qui la nomme L'Islet-de-Bonsecours.
1679 Fondation de la paroisse Notre-Dame-de-Bon-Secours par les prêtres du Séminaire de Québec et ouverture des registres paroissiaux par l'enregistrement de la naissance de Françoise Mailloux née dans la seigneurie de Beaumont (144), fille de Michel Mailloux et de Jeanne Miville.
1686 Au décès de François Bélanger, la seigneurie de L'Islet-de-Bonsecours (155) passe à son fils, Charles Bélanger (1/2) et à Marie Guyon, son épouse, pour elle-même et pour ses autres enfants (1/2).
1692 (14 cécembre) Au décès de Charles Bélanger, sa part de la seigneurie de L'Islet-de-Bonsecours (155) passe à son fils François Bélanger.
1702 (19 avril) La seigneurie de L'Islet-de-Bonsecours (155) appartient aux héritiers de François Bellanger.
1720 Au décès sans postérité de Geneviève Couillard, la seigneurie de l'Islet (156) passe à ses frères, Jean-Baptiste Couillard de Lespinay (1/3), Louis Couillard (1/3) et Jacques Couillard (1/3).
1721 Construction de la première église Notre-Dame-de-Bonsecours.
1723 (Avant 26 février) Par l'acquisition des parts de ses frères et soeurs, Louis Bélanger devient seigneur unique de la seigneurie de L'Islet-de-Bonsecours.
1745 Nomination du premier curé résidant qui prend la relève des récollets.
1768-1769 Construction d'une nouvelle église paroissiale.
1780 Arrivée de Guillaume et François Guyon, René Cloutier et son épouse, Marie-Élisabeth Leblanc, Philippe Destroismaisons et son épouse, Martine Crosnier, et Olivier Michel et son épouse, Marie-Madeleine Cauchon, les premiers colons de la seigneurie de L'Islet. Remplacement de l'église de 1721 par l'actuelle église Notre-Dame-de-Bonsecours.
1791 La seigneurie de L'Islet-Saint-Jean appartient à la famille de Charles Couillard de Beaumont.
1810 Ouverture d'une école royale sous la direction de V. Baron de Koenig.
1815 Vente d'une partie de la seigneurie de L'Islet-Saint-Jean à Pierre Casgrain.
1829 Au décès de Pierre Casgrain, sa partie de la seigneurie de L'Islet-Saint-Jean et sa partie de la seigneurie de L'Islet-de-Bonsecours sont léguées à son fils, Olivier-Eugène Casgrain.
1833 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de L'Islet.
1834 Construction de la chapelle processionnelle Saint-Joseph-Secours-des-Marins.
1837 Tenue des assises du mouvement patriote.
1840 Construction d'un moulin seigneurial dans la paroisse Saint-Eugène.
1842 Érection de la croix de tempérance.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Notre-Dame-de-Bon-Secours-de-L'Islet.
1859 (5 février) La seigneurie de L'Islet-Saint-Jean appartient à Olivier-Eugène Casgrain, Joseph-Édouard Couillard Després et Joseph-N. Martin, Angèle Caron, Joseph Caron, Noël-Rémi Couillard, Joseph-Marie Couillard, Chrysologue Couillard, Adelaïde Gagnon, épouse de Charles Bernier, et Jean-Marie Bélanger. La seigneurie de L'Islet-de-Bonsecours appartient à plusieurs propriétaires dont Olivier-Eugène Casgrain, la veuve de Jean-Marie Bélanger, Eucher Couillard, Joseph-Narcisse Martin, Jean-Baptiste Bélanger et Adelaïde Gagnon (épouse de Charles Bernier).
1861 Ouverture des registres de la paroisse Saint-Eugène.
1867 (28 décembre) Érection canonique de la paroisse Saint-Eugène par détachement de celle de Notre-Dame-de-Bonsecours ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de L'Islet et une partie de la seigneurie de L'Islet-de-Bonsecours (155).
1868 (23 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Eugène.
1877 Construction du couvent des Soeurs du Bon-Pasteur.
1878 Nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Eugène. Arrivée des Soeurs du Bon-Pasteur.
1911 (12 décembre) Constitution de la municipalité du village de Bon-Secours.
1923 La population de la paroisse Notre-Dame-de-Bon-Secours est de 2 405 âmes, celle de Saint-Eugène, 1 205.
1941 (24 novembre) Fondation de la Caisse populaire de L'Islet.
1950 (1 janvier) Constitution de la municipalité de L'Islet-Station par détachement de celle de la paroisse de Notre-Dame-de-Bon-Secours-de-L'Islet. (13 novembre) Tragédie mortelle ; accident aérien ; M. et Mme J.-Amédée Ménard sont tués dans l'écrasement d'un avion sur le mont Obiou (France).
1951 (14 juillet) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Eugène.
1954 La municipalité de L'Islet-Station adopte le nom de L'Isletville.
1965 Les Soeurs du Bon-Pasteur abandonnent leur couvent qui passe à la commission scolaire.
1966 La municipalité de L'Isletville adopte le nom de L'Islet.
1968 Fondation du Musée maritime du Québec par l'Association des marins de la vallée du Saint-Laurent.
1970 Ouverture du Musée maritime.
1968 La municipalité du village de Bon-Secours adopte le nom de L'Islet-sur-Mer.
1990 La population de L'Islet est de 987 habitants, celle de L'Islet-sur-Mer, 746, celle de Notre-Dame-de-Bon-Secours-de-L'Islet, 1 137, celle de Saint-Eugène, 1 230. (29 novembre) Regroupement des municipalités de Notre-Dame-de-Bon-Secours-de-L'Islet et de L'Islet-sur-Mer sous le nom de cette dernière.
1999 (29 décembre) Regroupement des municipalités de L'Islet-sur-Mer, L'Islet et Saint-Eugéne sous le nom de L'Islet-sur-Mer-Saint-Eugène-L'Islet.
2000 La population de L'Islet-sur-Mer-Saint-Eugène-L'Islet est de 3 885 habitants. (11 novembre) La municipalité abrège son nom en adoptant celui de L'Islet.
2010 La population de L'Islet est de 3 838 habitants.

L'Isletois cités dans La Mémoire du Québec -

Joseph-Elzéar Bernier, Prosper Boulanger, Ivanhoé Caron, Louis-Bonaventure Caron, Joseph-François Couillard Després, Jean-Baptiste Couillard Dupuis, J.-Fernand Fafard, Jean-Baptiste Fortin, Julien Giasson.

L'Islet a fourni près de 200 capitaines et pilotes à la marine marchande du Canada.

  • Attraits :


Chapelle processionnelle Saint-Joseph-Secours-des-Marins (1835) ; route 132 ; consacrée aux marins du village décédés en mer ; classée monument historique en 1981.
Croix de tempérance (1842).
Église Notre-Dame-de-Bonsecours (1768-1780) ; 15, route des Pionniers Est (132) ; style récollet ; rallongée de 9 m en 1830 ; façade et nouveaux clochers (1882) d'après des plans de David Ouellet ; décoration intérieure (1782-1787) d'après des plans de Jean Baillairgé et François Baillairgé ; le tabernacle du maître-autel (1728) provenant de la première église est une oeuvre de Pierre-Noël Levasseur ; retables des chapelles latérales (1805-1809) et 2 anges (1801 et 1805) de Pierre-Florent Baillairgé ; tableau au-dessus du maître-autel, L'Annonciation (1776) par l'abbé Jean-Antoine Créquy ; 2 tableaux (1807) au-dessus des autels latéraux intitulés Sacré-Coeur et le Christ prêchant, oeuvres de Louis Dulongpré, 6 tableaux (1871) de la nef intitulés La Vierge de douleur, le Christ en croix, le Christ mort, Saint Louis en adoration devant la couronne d'épine, l'Immaculée Conception et La Sainte Famille, Saint Jean-Baptiste et Sainte Élisabeth, oeuvres d'Antoine Plamondon ; 2 sculptures (1786) oeuvres de François Baillairgé ; 2 anges (1812 et 1816), oeuvres de Amable Charron ; voûte à caissons (1865) selon des plans de François-Xavier Berlinguet ; orgue Casavant (1938) ; classée monument historique en 1957.
Maison ancestrale Dion ; 38, chemin des pionniers Est ; toujours habitée en 2010 par les descendants des familles Bélanger et Dion ; aucune modification destructive 200 ans après sa construction.
Moulin transformé en auberge appelée Auberge du Glacis.
Musée maritime du Québec de L'Islet (Musée Maritime Bernier) ; 55, chemin des Pionniers Est ; logé dans l'ancien couvent des Soeurs du Bon-Pasteur (1877) ; le nom du pavillon principal «Pavillon J.-E. Bernier» rend hommage au capitaine Joseph-Elzéar Bernier ; les trois étages de ce pavillon offrent une variété fascinante d'expositions portant sur la culture maritime du Québec et du Canada ; histoire de la navigation sur le Saint-Laurent, du XVIIe siècle à nos jours ; conserve la cloche de l'Empress of Ireland naufragé au large de Pointe-au-Père le 23 mai 1914 (voir Empress of Ireland et Rimouski (municipalité de ville) ; comprend également le brise-glace Ernest-Lapointe et l'hydroptère le Bras-d'Or 400.
Salle paroissiale (1820).
Salle des habitants (vers 1827) ; 18, chemin des Pionniers Est, au bord du fleuve ; lieu de réunions civiles déménagé au village en 1956 ; classée monument historique en 1957.

  • Sports -


Pistes de motoneige ; 80 km.
Ski de fond ; 75 km.

  • Accueil -


Auberge des Glacis ; 46, route de la Tortue (Saint-Eugène). www.aubergedesglacis.com
Auberge La Paysanne (L'Islet-sur-Mer).
Auberge La Marguerite (6 chambres) ; 88, chemin des Pionniers Est (L'Islet) ; aménagée dans une manoir de 1754.
La Salicorne café ; 16, chemin des Pionniers Ouest, L'Islet ; aménagé dans une maison centenaire.

  • Économie -


Pomoculture.
Fonderie Poitras (production de moules en fer ductile).
Umano Medical (90 employés en 2016 : conception, fabrication et distribution d'équipements médicaux, principalement de lits d'hôpitaux de classe mondiale) en 2016, l'entreprise dest choisie fournisseur exclusif des lits des hôpitaux de la province de Québec Christian Cariou, président, Ghislain Demers, vice-président Recherche et au Développement, Denis Bourgault, vice-président Opérations et Robert Dion, vice-président Finance et Administration).

  • Toponymie -


L'Islet rappelle un rocher large de 45,6 m et long de 233,4 m qui était autrefois entouré d'eau, formant ainsi une petite île appelée l'Islet par les premiers habitants.
Saint-Eugène rappelle le souvenir de Olivier-Eugène Casgrain (1812-1864), propriétaire de la seigneurie de L'Islet (156) et de la seigneurie de L'Islet-de-Bonsecours (155).

  • Repères géographiques -


Sur la rive droite du Saint-Laurent.
Au nord-est de Montmagny.
Diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière.
Division administrative seigneuriale de Québec-DASQ.
Municipalité régionale de comté de L'Islet.
Région touristique de la Chaudière-Appalaches.

  • Accès : Route 132 ou Autoroute 20 x Route 285.

Carte 6.

Carte 6 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)