Léger (Claude)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de sciences (ingénieur), homme de loi (juriste) et gestionnaire.

Directeur général de la ville de Montréal-Est (1988-1998).
Directeur général de la Communauté urbaine de Montréal-CUM (1998-2001).
Directeur général de la ville de Longueuil (2001-2005).
Vice-recteur à l'administration et aux finances de l'Université de Montréal-UdeM (2005-2006).
Directeur général de la ville de Montréal (Juillet 2006-septembre 2009).
Son contrat est résilié le 22 septembre 2009 en même temps que celui de Robert Cassius de Linval à la suite du rapport du vérificateur général de la ville de Montréal sur la gestion du processus visant à accorder le contrat d'installation des compteurs d'eau et autres au consortium GeniEau ; cette résiliation a entraîneéune pénalité de 244 494 $ à être payée à cette firme par la ville.
Le 14 décembre 2017, Monsieur Léger est condamné à une amende de 11 000 $ par la corporation des Ingénieurs du Québec ; selon la Corporation, Monsieur Léger aurait été l'objet de pressions de la part de Frank Zampino et Monsieur Léger n'aurait pas cédé ; Monsieur Claude Dauphin, qui a succédé à Monsieur Zampino aurait aussi fait des pressions sur Monsieur Léger pour les mêmes motifs que Monsieur Zampino c'est-à-dire : intervenir auprès du comité de sélection chargé des sélections de firmes d'ingénieurs de manière à décider à l'avance quelle firme remporterait l'appel d'offres. Selon l'Ordre, la passivité de Monsieur Léger aurait contribué à l'octroi illégal de contrats et est condamnable.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)