LaCorne Saint-Luc (Luc de)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Militaire (officier des troupes de la Marine), homme d'affaires (commerçant), interprète et mémorialiste né en 1711 dans la seigneurie de Contrecoeur (79). Aussi appelé Chaptes de La Corne. Conseiller au Conseil législatif de Québec (1775-1784). Parlait 4 ou 5 idiomes amérindiens avec facilité. L'un des hommes les plus riches lors de la conquête en 1760, il possédait plus de 10 esclaves panis. Comme officier de marine, il participa activement à la défense de la Nouvelle-France. Après la conquête, il s'embarque sur un bateau qui fait naufrage sur l'île du Cap-Breton ; il revient à Montréal. Il participe à la défense du Canada lors de l'invasion américaine de 1775-1776, mais certains gestes qu'il a posés avec les Américains et les Anglais jettent un doute sur ses intentions véritables. Fils de Jean-Louis de La Corne de Chaptes. Petit-fils d'Antoine Pécaudy de Contrecoeur. Frére de Louis de La Corne de Chaptes. Gendre (troisième noces) de Pierre Boucher de Boucherville. Beau-père de Jacques Viger et de Georges-Hippolyte Le Comte Dupré. Grand-père de Jacques Viger, premier maire de Montréal. Décès en 1784 à Montréal.


  • Distinctions -


Le nom de la municipalité de Côte-Saint-Luc (Montréal) honore sa mémoire.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)