La Sarre (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 148,21 km2.
  • Gentilé - Lasarrois, oise.


  • Éphémérides -


Fin du XIXe siècle Installation de squatters.
1906 Construction d'un campement, «Goodwin Hospital», sur la rive ouest de la rivière La Sarre par les équipes de construction du chemin de fer.
1912 Arrivée du premier colon, Louis Ayotte, venu de Saint-Adelphe avec sa famille.
1915 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de La Sarre.
1916 (9 décembre) Proclamation du canton de La Sarre.
1917 (25 juillet) Érection canonique, nomination du premier curé résidant, ouverture des registres, inauguration de la première église de la paroisse Saint-André ; son territoire couvre le canton de La Sarre. (1 août) Constitution de la municipalité du canton de La Sarre.
1920 Arrivée des Soeurs de l'Assomption de la Sainte-Vierge qui prennent charge de l'éducation des enfants.
1923 La population de la paroisse est de 2 058 âmes.
1926 (13 avril) Incendie de la première église et construction de l'actuelle église Saint-André de La Sarre.
1928 Construction d'un barrage hydroélectrique.
1935 Arrivée des Clercs de Saint-Viateur.
1937 Constitution de la municipalité du village de La Sarre par détachement de celle du canton du même nom.
1939 (24 mai) Fondation de la Caisse populaire de La Sarre.
1949 Le village de La Sarre devient ville.
1958 Construction de l'hôpital Saint-François-d'Assise confié aux Oblates franciscaines de Saint-Joseph-o.f.s.j.* .
1961 La population est de 5 483 habitants.
1980 (19 avril) Regroupement des municipalités de La Sarre (canton) et de La Sarre (ville).
1989 La municipalité est désignée Capitale forestière du Canada.
1990 La population de La Sarre est de 8 622 habitants.
2000 La population de La Sarre est de 8 346 habitants.
2003 La compagnie Tembec acquiert la scierie de la compagnie Norbord.
2005 (18 avril) La compagnie Tembec annonce la fermeture de l'une de ses scieries (150 employés).
2006 (3 octobre) La compagnie Tembec annonce la fermeture de sa scierie pour une période indéterminée.
2007 (15 novembre) La compagnie Norbord annonce que le 25 novembre suivant elle suspendra les activités de son usine de Val-d'Or et que le 16 décembre suivant elle suspendra les activités de son usine de La Sarre ; la durée de ces suspensions sera d'environ 6 semaines et 230 employés seront mis à pied.
2010 La population de La Sarre est de 7 400 habitants.

Lasarrois cités dans La Mémoire du Québec -

Aurèle Audet, Yvan Bordeleau, Gilles Gendron, Gérard Laprise.

  • Attraits :


L'un des trois premiers centres de colonisation agricole en Abitibi ; considérée comme la capitale forestière du Canada depuis 1989.
Barrages hauts de 6 m, construits en 1928 pour alimenter des centrales hydroélectriques aujourd'hui désaffectées.

Bureau d'information touristique de La Sarre ; 1 866 660 3318 ; abitibiouest.net
Centre d'interprétation de la foresterie ; 600, rue Principale ; reconstitution intérieure d'un camp de bûcherons dans les années 1930 et exposition d'outils forestiers d'époque et maquette d'un moulin à scie de 1940.
Église Saint-André (1926).
Maison de la culture ; 195, rue Principale ; loge la bibliothèque municipale, un petit théâtre et le Centre d'art Rotary où sont exposées des oeuvres d'artistes.
Rendez-vous des arts ; 169, 2e Rue Est ; logé dans la maison ancestrale de Henri Perron.
Société d'histoire et du patrimoine de la région de La Sarre ; 187, rue Principale ; photos anciennes, maquettes.

  • Accueil -


Motel Le Bivouac ; 637, 2ième Rue Est.
Motel Villa Mon Repos ; 32, Route 111 Est.

  • Économie -


Les industries Norbord (Tembec) exploitent la première usine de panneaux gaufrés construite au Québec.
Usines de bois de sciage de la compagnie Tembec.

  • Services -


Aéroport municipal.
Centre hospitalier Saint-François-d'Assise (74 lits).

  • Toponymie -


La Sarre rappelle le souvenir du régiment de la Sarre envoyé en Nouvelle-France en 1755 et qui servit dans l'armée de Montcalm lors de la Bataille des Plaines-d'Abraham (13 septembre 1759).
Saint André, l'un des 12 apôtres de Jésus, a été choisi comme patron de la paroisse parce que Mgr Élie-Anicet Latulipe, évêque de Haileybury (1915-1922), avait décidé qu'il choisirait l'un des apôtres comme patron de chacune des douze premières paroisses qu'il érigerait en Abitibi.

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
À environ 65 km au nord de Rouyn-Noranda.
Diocèse de Amos.
Siège social de la municipalité régionale de comté d' Abitibi-Ouest.
Région touristique d' Abitibi-Témiscamingue.

  • Accès : Route 111 x Route 393 via Route 117.

Carte 14.

Carte 14 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)