Lac-Simon (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Superficie - 96,83 km2.
  • Gentilé - Simonet, ette.


  • Éphémérides -


1845 Arrivée de Marie-Louise Cimon, une Iroquoise accompagnée de son mari, Amable Leblanc, et de huit autres familles venues de Kanehsatake (Oka) ; ils s'établissent au bord du lac qui sera alors appelé lac Simon.
1857 Ouverture de la mission Saint-Félix-de-Valois.
1867-1870 Constitution de la municipalité des cantons-unis de Hartwell-et-Suffolk
1880 Érection canonique de la paroisse Saint-Félix-de-Valois.
1881 (1 janvier) Morcellement de la municipalité des cantons-unis de Hartwell-et-Suffolk en deux municipalités : la municipalité du canton de Hartwell et la municipalité du canton de Suffolk.
1884 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Chénéville.
(Fin des années 1800) La famille Groulx, une famille de travailleurs forestiers s'installe sur le bord du lac Simon
1893 La municipalité de Hartwell annexe du territoire non organisé et devient Hartwell-et-Preston.
1903 Morcellement de la municipalité de Hartwell-et-Preston qui perd le territoire de la municipalité du village de Chénéville.
1920 Morcellement de la municipalité de Hartwell-et-Preston en deux municipalités : la municipalité du canton de Hartwell et la municipalité du canton de Montpellier.
1932 La famille Groulx vend un vaste terrain au bord du lac Simon à la Congrégation des pères de Sainte-Croix qui y feront construire une résidence d'été pour leurs membres ; la résidence (style Art-Déco) sera construite en selon des plans de l'architecte Lucien Parent, l'un des architectes de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont Royal ; le bâtiment principal du Domaine ressemble à un navire dont la proue s'avance dans le lac.
1936 Morcellement de la municipalité de Hartwell-et-Preston qui perd le territoire de la municipalité de Chénéville.
1956 La municipalité du canton de Hartwell devient la municipalité de la paroisse de Chénéville.
1957 (21 novembre) Tragédie mortelle ; un hydravion Sea Bee RC 3 construit en aluminium disparaît dans le lac Simon à l'amerrissage ; bilan : disparition des 4 occupants de l'hydravion soit Gaétan Deshaies, le pilote, et de ses passagers Philippe Ouimet, Louis-Philippe Hamel et Tony Chiavazza.
1958 La municipalité du canton de Hartwell devient celle de la paroisse de Chénéville.
1965 La municipalité de la paroisse de Chénéville adopte le nom de Lac-Simon.
1990 La population de Lac-Simon est de 471 habitants.
2000 La population de Lac-Simon est de 732 habitants.
2007 (Octobre) L'épave de l'hydravion englouti à une profondeur de 50 m dans le lac Simon en 1957 est repéré à l'aide d'un robot avec caméra et sonar utilisée par Guy Morin et son équipe.
Les conseils des municipalités de Lac-Simon et de Chénéville proposent la fusion de leur s municipalités. Des référendums tenus dans les deux municipalités enregistrent un vote négatif des deux populations. les deux municipalités demeurent donc séparées.
2008 (13 mai) Une équipe de plongeurs de la Sûreté du Québec repêche les cadavres de 2 personnes à l'extérieur de l'épave de l'hydravion, puis remonte la carlingue à la surface afin de vérifier si les 2 autres personnes qui étaient à bord de l'appareil en 1957 sont demeurés dans la cabine.
2009
(Janvier 2009) Un homme répondant au nom de Johnny Junior Michel Dumont, 19 ans, est abattu par les agents alors qu'il brandit un couteau.
2009 (22 mai) Des test d'ADN permettent d'identifier les corps de 3 personnes décédées lors de l'écrasement de l'hydravion Sea Bee RC 3 le 21 novembre 1957 ; il s'agit de Gaétan Deshaies, le pilote, de Philippe Ouimet et de Louis-Philippe Hamel ; le cadavre de Tony Chiavazza n'a pas été retrouvé.
2010 La population de Lac-Simon est de 861 habitants.
2011 La population de Lac-Simon est de 984 âmes
La population apprend que la Congrégation des pères de Sainte-Croix veut vendre son domaine (48 acres) qui domine le lac.
2014
(Mars) Le domaine de la Congrégation des pères de Sainte-Croix est vendu au prix de 2,5 millions $ à une compagnie à numéro qui veut y faire du développement.
Le tour du lac comprend cinq parcs de maisons-remorques, 4 terrains de camping, une douzaine de cottages et plusieurs marinas privées. Les plans de développement des lots vacants voient s'opposer, les propriétaires de cottages contre les résidents des parcs de maisons-roulottes et les environnementalistes contre les entrepreneurs. la situation oppose également des résidents d'été venus de la ville qui ne veulent aucun développement contre des résidents permanents qui veulent sortir Lac-Simon du marasme
2016
La population de Lac-Simon est de 944 âmes
(13 février 2016) Alors qu'il se trouve au sous-sol de la résidence d'Anthony Raymond Papatie dans la réserve de Lac-Simon, Thierry Leroux, 26 ans, un agent de la police du Lac-Simon est abattu de deux balles dans le dos tirées par Papatie qui se suicide après avoir tué Leroux.
(7 avril 2016) Sandy Tarzan Michel, 25 ans, est renversé par une automobile de la police, puis atteint de plusieurs balles au cours d'une altercation sur la réserve de Lac-Simon. Le sergent Benoît Coutu de la Sûreté du Québec-SQ dit que, vers 19 h 30 des agents de la police de la réserve répondaient à un rapport indiquant qu'un homme marchait en public en brandissant un couteau ; Sandy Tarzan Michel était le frère de Johnny Junior Michel Dumont abattu par la police en janvier 2009..

  • Toponymie -


Chénéville rappelle le souvenir de Hercule Chéné, maître de poste du canton de Hartwell et maire de la municipalité (1871-1898).
Lac-Simon rappellerait le patronyme de Marie-Louise Cimon, une Iroquoise venue de Kanehsatake (Oka) s'établir sur une île du centre du lac ; on ne sait pas pourquoi la lettre c de Cimon est devenue s dans Lac-Simon.

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
Au nord de Papineauville, au bord du lac Simon.
Municipalité régionale de comté de Papineau.
Région touristique de l' Outaouais .

  • Accès : Route 321 via Route 148.

Carte 13.

Carte 13 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)