Lauzon (Estelle)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 13 août 2007, Estelle Lauzon, 81 ans, une religieuse de la communauté des Soeurs de la Providence est battue à mort dans le couloir du 2e étage du couvent de la communauté situé au 1431, rue Fullum à Montréal ; elle travaillait auprès de personnes en processus de réinsertion sociale dans un immeuble connexe au couvent situé au 2350, boulevard De Maisonneuve ; Martin Rondeau, 31 ans, un pensionnaire de la maison souffrant de troubles psychiatriques et un ancien drogué en voie de désintoxication, est accusé de meurtre non prémédité relativement à ce décès ; le 8 février 2010, le juge Guy Cournoyer le déclare non criminellement responsable parce que 2 psychiatres et 2 neurologues ont expliqué qu'il souffrait d'épilepsie nocturne au moment du tragique événement ; chez Rondeau, ce problème neurologique se traduit par des crises violentes qui surviennent occasionnellement pendant son sommeil ; il devient alors confus, désorienté, craintif et très agressif ; depuis son arrestation en 2007, il a fait une douzaine de crises du genre en prison ou à l'hôpital où il a fallu se mettre à plusieurs gardiens ou infirmiers pour le maîtriser ; après ses crises, il ne se souvient de rien, mais a de forts maux de tête. Le 16 février 2010, Martin Rondeau est remis en liberté par le juge Guy Cournoyer qui l'oblige cependant à demeurer au chalet de ses parents à Rawdon, à être soumis à un couvre-feu de 23 h à 6h, à dormir seul et, avant d'aller se coucher, armer un système d'alarme relié à une entreprise de sécurité qui se déclenchera s'il sort de la maison ; dans cette éventualité, l'entreprise de sécurité devra aviser la police si l'alarme se déclenche ou si le système est neutralisé avec le code de Rondeau pendant la nuit ; il devra voir ses médecins, prendre ses médicaments, ne consommer ni drogue ni alcool et il devra passer, sur demande, tous les tests pour prouver qu'il se conforme à ces conditions et il devra se présenter à la police une fois par semaine.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)