Lavaltrie (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Superficie - 68,61 km2.
  • Gentilé - Lavaltrois, oise.


  • Éphémérides -


1672
(29 octobre 1672) Concession d'une seigneurie (1 1/2 lieue de front sur le fleuve Saint-Laurent x 1 1/2 lieue de profondeur) par l'intendant Talon à Séraphin Margane, officier du Régiment de Carignan-Salières, qui lui donne le nom de seigneurie de Lavaltrie ; traversée par la rivière L'Assomption et la petite rivière de LaValtrie, la seigneurie est bornée par la seigneurie de Saint-Sulpice (6) au sud-ouest, et la seigneurie de LaNoraye (8) au nord-est.
1675
Arrivée des premiers colons (Claude Bourgeois, Jean Casavant dit Ladébauche, François Cottu, Gabriel Gibault dit Poitevin, Pierre Guinet dit d'Olonne, Jacques Lafontaine, Nicolas Prunier dit Le Grand Picard).
1699
(16 mai 1699) Au décès de Séraphin Margane, la seigneurie de Lavaltrie (7) passe à sa femme, Louise Bissot (1/2) et à ses enfants (1/2).
1716
Ouverture des registres de la paroisse Saint-Antoine et assignation de récollets comme desservants.
1725
(2 août 1725) La seigneurie de Lavaltrie (7) appartient à Louise Bissot (1/2), à Pierre Margane de Lavaltrie (1/4) et aux autres enfants de Séraphin Margane (1/4).
1733
(3 novembre 1733) Vente de sa part de la seigneurie de Lavaltrie (7) par François Margane de Lavaltrie à Pierre Margane de Lavaltrie.
1734
(21 avril 1734) La seigneurie de Lavaltrie est augmentée à l'arrière par 1 1/2 lieue de front sur 2 1/2 lieues de profondeur en faveur de Pierre Margane de Lavaltrie.
1766
Au décès de Pierre Margane, la seigneurie passe à ses enfants, Pierre-Paul Margane et Louise Margane.
1775
Le village est envahi par les troupes américaines.
1790
(3 décembre 1790) Louise Margane donne sa part de la seigneurie à son frère Pierre-Paul Margane de Lavaltrie.
1810
(8 juin 1810) Pierre-Paul Margane lègue la seigneurie par testament à sa femme, Marie-Angélique de La Corne, et à sa fille unique, Suzanne-Antoinette Margane de Lavaltrie, épouse de Charles-Gaspard Tarieu Taillant de Lanaudière.
1812
Au décès de Pierre-Paul Margane de Lavaltrie, son épouse et sa mère confient la gestion de la seigneurie au notaire Joseph-Édouard Faribault.
1827
Nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Antoine.
1829
(30 mai 1829) La seigneurie appartient aux enfants de Charles-Gaspard Tarieu de Lanaudière, Pierre-Paul Tarieu (1/2), Charlotte Tarieu (épouse de Barthélemy Jolliette) 1/4, et Marie-Antoinette Tarieu (épouse de Peter Charles Loedel) 1/4.
1831
(22 juin 1831) Érection canonique de la paroisse Saint-Antoine ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Lavaltrie (7).
1845
(8 juin 1845) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Antoine-de-Lavaltrie.
1847
(1er septembre 1847) Abolition de la municipalité de Saint-Antoine-de-Lavaltrie.
1854
(18 décembre 1854) Abolition du régime seigneurial.
1855 (1 juillet 1855) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Antoine-de-Lavaltrie ; le premier maire est Jean-Baptiste Hétu.
1861
(24 janvier 1861) La seigneurie de Lavaltrie (7) appartient à la succession Tarieu Taillant de Lanaudière ; fief Tarieu à C.B.G. Tarieu Taillant de Lanaudière, fief Joliette à Charlotte Tarieu Taillant de Lanaudière, veuve de Barthélemy Joliette, fief Lavaltrie à Marie-Antoinette Tarieu Taillant de Lanaudière, épouse de Peter Charles Leodel et fief Taillant à Marie-Angélique Tarieu Taillant de Lanaudière, épouse de Zail Chaput.
1865
Les crues printanières causent des dommages considérables aux bâtiments situés sur les basses terres.
1869
Inauguration de l'église Saint-Antoine.
1923
La population de la paroisse Saint-Antoine est de 944 âmes.
1926
(30 novembre 1926) Constitution de la municipalité du village de Lavaltrie par détachement de celle de la paroisse Saint-Antoine-de-Lavaltrie.
1944
(16 octobre 1944) Fondation de la Caisse populaire de Lavaltrie.
1990
La population de Lavaltrie est de 2 690 habitants, celle de Saint-Antoine-de-Lavaltrie, 2 630.
2000
La population de Lavaltrie est de 6 659 habitants, celle de Saint-Antoine-de-Lavaltrie, 4 936.
2001
(16 mai 2001) Regroupement des municipalités de la paroisse Saint-Antoine-de-Lavaltrie et du village de Lavaltrie sous le nom de cette dernière.
(29 décembre 2001) Tragédie mortelle ; actes criminels ; bilan: 4 morts ; Magloire Poissant, 56 ans, tue à l'aide d'un revolver Magnum .357, Colette Harnois, 51 ans, deux des enfants de cette dernière, Michael MacDonald, 15 ans, et Mathieu MacDonald, 17 ans, ainsi qu'un ami de ceux-ci, Francis Mongrain, 17 ans, et blesse gravement un autre enfant de Colette Harnois, David, 16 ans, puis met le feu à la maison ; le suspect appréhendé par la Sûreté du Québec au cours de la même journée, lui-même père de 5 enfants, vivait une grave dépression causée par sa séparation de Colette Harnois.
2010
La population de Lavaltrie est de 12 936 habitants.

Lavaltrois cités dans La Mémoire du Québec -

Victor Bourgeau, Marie-Rosalie Cadron (Mère de la Nativité), Georges-Albini Lacombe, Onésime Pelletier, Clément Robillard.

  • Attraits :


Église Saint-Antoine (1869) ; plans de Victor Bourgeau ; trois autels de Lucien-Anaclet Benoît ; en été, au cours du Festival international de Lanaudière, des concerts de musique classique sont donnés dans l'église paroissiale.
Maison (1830) ; loge l'antiquaire Robert Picard, spécialiste des antiquités québécoises du XVIIIe et du XIXe siècles.

  • Toponymie -


Lavaltrie rappelle le souvenir de Séraphin Margane de Lavaltrie, premier seigneur de Lavaltrie dans lequel le territoire de la municipalité est situé.
Saint-Antoine rappelle saint Antoine de Padoue et rappelle que ce sont des récollets qui furent les premiers desservants de la mission.

  • Repères géographiques -


Sur la rive gauche du Saint-Laurent.
Au sud-est de Joliette.
Diocèse de Joliette.
Municipalité régionale de comté D'Autray.
Région touristique de Lanaudière.

  • Accès : Route 138 x Route 131.

Carte 10.

Carte 10 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)