Lebel-sur-Quévillon (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 44,74 km2.
  • Gentilé - Quévillonnais, aise.


  • Éphémérides -


1948
Arrivée de l'entrepreneur forestier, Jean-Baptiste Lebel, venu y exploiter une scierie.
1965
Proclamation du canton de Quévillon.
(6 août) Constitution de la municipalité de Lebel-sur-Quévillon par la compagnie papetière Domtar.
1966
Arrivée des premiers colons venus principalement de Chapais et de Chibougamau.
Arrivée des Filles de la charité du Sacré-Coeur de Jésus. Ouverture des registres de la paroisse Sainte-Famille.
1967
Mise en exploitation de pâte kraft de résineux blanchie de la compagnie Domtar.
Fondation de Centre de santé Lebel.
1968
Érection canonique de la paroisse Sainte-Famille et inauguration de la chapelle.
(21 septembre) Fondation de la Caisse populaire de Quévillon.
1973
Bénédiction du lieu de culte oecuménique du Centre communautaire.
1984-1985
Importante grève (11 mois) des syndiqués de l'usine de pâte kraft de la compagnie Domtar ; une quinzaine de personnes se suicident pendant cette arrêt de travail.
1993-1995
La compagnie Domtar investit 250 M $ pour moderniser son usine de pâte kraft.
1990
La population de Lebel-sur-Quévillon est de 3 465 habitants.
2000
La population de Lebel-sur-Quévillon est de 3 337 habitants.
(Décembre) Fermeture de la mine Gonzague-Langlois.
2005
(24 novembre) Domtar Inc. ferme son usine de pâte kraft et sa scierie de Lebel-sur-Quévillon et met à pied ses 425 employés de production (les coûts de main-d'oeuvre et des matières ligneuses, la baisse du prix de la pâte sur les marchés, et l'augmentation de la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain sont les facteurs invoqués par la compagnie pour expliquer cette décision ; la valeur de l'action de Domtar est passée de 19 $ à l'été 2004 à 6,50 $ le 24 novembre 2005 ; les salariés se considèrent en lock-out.
2006
(11 octobre) Domtar annonce que sa scierie de Lebel-sur-Quévillon restera fermée pour une période indéterminée.
2007
(Milieu de l'année) Mise en exploitation de la mine de zinc Langlois par Ressources Breakwater.
2008
(1 mai) Domtar reçoit du gouvernement la permission de divertir 665 000 m3 de ses droits de coupe vers sa scierie de Val-d'Or et 540 000 m3 vers sa scierie de Matagami, soit le tiers de ses droits de coupe associés à sa scierie de Lebel-sur-Quévillon ; les 2 autres tiers sont octroyés à AbitibiBowater.
(26 septembre) En raison de la baisse des prix des colombages et de la chute des mises en chantier aux États-Unis, AbitibiBowater annonce qu'elle suspend les activités pendant au moins 4 semaines à ses scieries de Lebel-sur-Quévillon, Saint-Félicien et La Tuque et pendant 2 semaines à celle de Senneterre ; les activités forestières liées aux 4 scieries sont également suspendues.
(18 décembre) Domtar annonce que son moulin à papier et sa scierie de Lebel-sur-Quévillon sont définitivement et irrémédiablement fermés.
(Fin de l'année) À cause du faible prix du zinc, Ressources Breakwater annonce la cessation de l'exploitation de la mine Langlois.
2009
(30 octobre, vers 23 h 30) Bruno Goulet, 36 ans, de LaSarre, Dominico Bollini, 44 ans, et Marc Guay, 31 ans, tous deux d'Amos, sont portés disparus alors qu'ils descendaient dans l'ascenseur vers le fonds de la mine d'or de Bachelor Lake dans le secteur Desmaraisville de la Baie-James, sur la route 113, entre Chibougamau-Chapais et Lebel-sur-Quévillon ; leur dernière communication avec l'opérateur de l'ascenseur provenait du niveau 6 ; personne ne s'était rendu compte que les niveaux 11 (505 m de la surface) et 12 (550 m de la surface) étaient inondés ; la cage de l'ascenseur aurait été envahi par l'eau ; lorsque l'opérateur s'est rendu compte qu'il n'avait plus de communications avec les travailleurs, il a remonté la cage de l'ascenseur, la porte était ouverte, mais il n'y avait personne à l'intérieur ; la mine avait été fermée en 1993 ; au moment de l'accident, la compagnie Métanor Resources Inc. était à la préparer pour en reprendre l'exploitation à cause de la montée du prix de l'or ; les cadavres complètement gelés des 3 hommes ont été remontés à la surface le 2 novembre suivant.
2010
La population de Lebel-sur-Quévillon est de 2 642 habitants.
(21 juillet) Domtar met en vente ses installations de Lebel-sur-Quévillon.
2011
(Été) La compagnie Ressources Breakwater, propriétaire de la mine Langlois, est vendue au groupe belge Nyrstar.
(Octobre) Signature d'une entente entre le Grand Conseil des Cris et la nation crie de Waswanipi avec l'entreprise Géoméga pour les travaux d'exploration et d'exploitation d'un important gisement de terres rares au nord de Lebel-sur-Quévillon, à une trentaine de km de Waswanipi.

Terres rares - Groupe de 17 métaux indispensables à la fabrication de produits à haute technologie. Oxydes métalliques à propriété très voisines, existant en proportion variable dans des minerais disséminés, chacun d'entre eux pris séparément étant rarement en quantité suffisante pour être exploitables. Le lanthane (neodyme), l'europium, le terbium, l'holmium, l'yttrium sont des terres rares. Des gisements de terres rares se trouvent au Québec à Kipawa (Matamec Exploration et Toyota), à Grande-Vallée (Orbite Aluminae), au nord-est de Schefferville (Quest Minerals), à Saint-Honoré (Iamgold), au nord de Lebel-sur-Quévillon (Ressources Geomega) à une trentaine de km de Waswanipi, et à 130 km au sud de Kuujjuaq (Commerce Resources). La Presse Affaires, 19 novembre 2012, page 9)

(2 novembre) Le groupe Nyrstar anonce la remise en production de la mine Langlois au début de 2012 ; 154 millions de livre de zinc, entre 10 000 et 15 000 livres de cuivre, un peu d'or et un peu d'argent.
2012 (31 janvier) La compagnie Fortress Paper de Colombie-Britannique achète l'ancienne usine de Domtar de Lebel-sur-Quévillon et annonce sa conversion pour la production de la pâte de rayonne qui sera vendue aux usines de textile de la Chine ; pour ce faire la compagnie investira 232,7 M $ et Investissements Québec lui prêtera 132,4 M $ remboursables sur une période de 10 ans. Cet investissement permettra la création de 300 emplois à l'usine et près de 400 emplois dans le secteur forestier et le transport ; l'usine devrait rentrer en production au 2e trimestre de 2012.
2014 La population de Lebel-sur-Quévillon est de 2 159 habitants.
2016
(24 juin 2016) Le Journal de Montréal rapporte que le gouvernement du Québec n'a pas versé les 132,4 millions $ «car l'entreprise a eu plusieurs difficultés financières et l'usine n'a jamais été relancée.

  • Économie -


Papeterie de la compagnie Domtar. Usine de bois de sciage de la compagnie Domtar.
Usine de bois de sciage des Produits forestiers Saucier ltée (la plus importante entreprise de sciage à l'est des Rocheuses).
Mine d'or ; projet Lac Bachelor (Resources Metanor)

  • Services -


Aéroport municipal.
Centre de santé Lebel (14 lits).

  • Toponymie -


Lebel rappelle le souvenir de l'entrepreneur forestier, Jean-Baptiste Lebel (1887-1966) qui vint y exploiter une scierie en 1948.
Quévillon rappelle le souvenir du décorateur d'église, Louis-Amable Quévillon.

  • Repères géographiques -


Sur le versant sud du bassin de la baie James.
À environ 175 km au nord-est de Rouyn-Noranda, près de la rivière Bell, au bord du lac Quévillon.
Diocèse de Amos.
Région touristique d'Eeyou-Istchee Baie-James.
Carte 18 et Carte 22.

Carte 18 sur Google Maps
Carte 22 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)