Leclerc (Félix)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de lettres (dramaturge, nouvelliste, raconteur, poète, chansonnier) et artiste (comédien) né en 1914 (2 août) à La Tuque.

1931 Études à l'Université d'Ottawa (Belles Lettres et Rhétorique).
Compose sa première chanson «Notre sentier» en 1931 et la complète en 1934.
La crise économique lui fait abandinner ses études et vint travailler sur la ferme de Sainte-Marthe, près de Tropis-Rivières.
Annonceur au poste de radio CHRC de Québec (1934-1937), puis au poste CHLN de Trois-Rivières (1938-1939).
À partir de 1937, il écrit des scénarios pour Radio-Canada et fonde une compagnie théâtrale qui se produit à travers le Québec.
Joue dans les feuilletons radiophoniques québécois Rue Principale, Vie de famille d'Henri Deyglun, Un Homme et son péché de Claude-Henri Grignon
1942-1945, membre de la troupe de théâtre Les Compagnons de Saint-Laurent dirigée par le père Émile Legault.
Ses chansons sont inspirées du milieu rural, ce qui n'intéresse guerre les citoyens des villes dont l'ambition est d'être débarrassés de l'image du colon canadien (colon ayant acquis un sens dérisoire et péjoratif et étant alors souvent servi comme une insulte).
1950, l'impressario français Jacques Canetti le recrute pour l'ABC de Paris où il restera pendant 2 années aux cours desquelles il chante aux Trois Baudets, puis dans 40 villes françaises ; il y fait la rencontre des artistes Jacques Brel, Georges Brassens, Henri Salvador, Juliette Gréco, Boris Vian et Serge Gainsbourg.
À son retour au Québec, il est accueilli en roi, lui dont on se moquait peu avant son départ et avant qu'il soit consacré à Paris. De 1956 à 1966, il habite Vaudreuil-Dorion.
En 1966, il est dépité par la mauvaise réception de ses pièces de théâtre par la critique québécoise et il part pour la Suisse.
En décembre 1968, il acquiert une terre sur l'île d'Orléans où il construira la maison dans laquelle il s'installera en 1970 après une tournée en France et en Suisse.
En 1991, la maison que Félix Leclerc a habitée de 1956 à 1966 au 186 du chemin de l'Anse à Vaudreuil-Dorion est citée monument historique par la municipalité de Vaudreuil-Dorion ; en 2006, cette maison est déclarée site du patrimoine et, en 2009, elle est classée monument historique par le gouvernement du Québec en vertu de la Loi sur les biens culturels.
Fils de Léonidas Leclerc et de Fabiola Parrot. Beau-frère de Claude Morin. Père de Francis Leclerc.
Décès en 1988 (Lundi, 8 août 1988) ; funérailles dans l'église Saint-Pierre-de-l'Île-d'Orléans.

  • Publications - Liste partielle


Dialogues d'hommes et de bêtes (éditions Fides, 1949; réédité par Biblio-Fides, livres de poche, 2014)
Adagio (contes, Fides, 1943 ; réédité par la Bibliothèque québécoise ; réédité par Biblio-Fides, livres de poche, 2014)
Allegro (fables, Fides, 1944 ; réédité par la Bibliothèque québécoise ; réédité par Biblio-Fides, livres de poche, 2014)
Le hamac dans les voiles (extraits d'Adagio, Éditions Fides, 1952 ; réédité par Biblio Fides, livres de poche, 2014)
Andante (poèmes, 1944 ; réédité par la Bibliothèque québécoise, 1975)
Pieds nus dans l'aube (roman, Fides, 1946 ; réédité par la Bibliothèque québécoise)
Maluron (pièce de théâtre créée en 1947 par Les Compagnons de Saint-Laurent)
Le P'tit bonheur (pièce de théâtre créée en 1948 dans la salle paroissiale de Vaudreuil)
Dialogues d'hommes et de bêtes (théâtre, Fides, 1949 ; réédité par la Bibliothèque québécoise)
Les Chansons de Félix Leclerc. Le Canadien (chansons, Éditions Raoul Breton, 1950)
Théâtre du village (Fides, 1951),
Le Hamac dans les voiles (contes, Fides, 1952 ; réédité par la Bibliothèque québécoise)
Moi mes souliers...Journal d'un lièvre à deux pattes (Amiot-Dumont, Paris, 1955 ; Fides, 1960 ; réédité par la Bibliothèque québécoise ; réédité par Biblio-Fides, livres de poche, 2014)
Moi mes souliers (autobiographie, Fides, 1960 ; réédité par Biblio-Fides, 2014)
Le fou de l'île (roman, Fides, Éditions Denoël, Paris, 1958; Fides, 1974 ; réédité par la Bibliothèque québécoise)
12 Chansons (Éditions Archambault, 1958)
Félix Leclerc (Félix Leclerc chante ses derniers succès (Polydor, 1951)
Félix Leclerc chante (Polydor, 1957)
Le P'tit Bonheur. Sonnez les matines (théâtre, Beauchemin, 1959 ; réédité par la Bibliothèque québécoise)
Calepin d'un flâneur (maximes, Fides, 1961 ; réédité par la Bibliothèque québécoise ; réédité par Biblio-Fides, livres de poche, 2014)
L'Auberge des morts subites (théâtre, Beauchemin, 1964 ; réédité par Biblio-Fides, livres de poche, 2014)
Cent chansons (recueil, Fides, 1970)
Chansons pour tes yeux (poésie, Robert Laffont, Paris, 1968; Fides, 1976)
Cent chansons (Fides, 1970 ; réédité par la Bibliothèque québécoise)
Carcajou ou Le diable de bois (roman, Édition du Jour, Montréal, Éditions Robert Laffont, Paris, 1973 ; réédité par la Bibliothèque québécoise)
Qui est le père? (théâtre, Leméac, 1977)
Le Petit livre bleu de Félix ou Le Nouveau Calepin du même flâneur (maximes, Nouvelles, Éditions de l'Arc, 1978)
Rêve à vendre ou Troisième calepin du même flâneur (maximes, Nouvelles, Éditions de l'Arc, 1984).
Le dernier calepin (Nouvelles, Éditions de l'Arc, 1988)

Discographie partielle

Félix Leclerc chante ses derniers succès sur disques (album, Paris, 1950)
Le galérien (album, Succès de la grande revue Polydor, Paris, 1953)
Moi Mes souliers (Polydor, 1953 et 1977)
Félix Leclerc chante (livre-album, Philips Réalités V-5, 1957 ; réédition sous le titre La Drave, 1969)
Les Nouvelles chansons de Félix Leclerc (album, Paris, Philips, 1959)
Le Roi heureux (album, Paris, Philips, 1962)
Félix Leclerc (Philips, 1964)
La Drave (Polydor, 1959, Philips, 1969)
Leclerc chante pour les enfants (compilation, Philips, 1970)
Pleins feux sur Félix Leclerc (compilation, 1971)
L'Alouette en colère (Paris, 1972)
J'ai vu le loup, le renard, le lion avec Robert Charlebois et Gilles Vigneault, 1974
L'encan/Le tour de l'île (Philips, 1975)
Merci la France (1975)
Léveillé/Leclerc: le temps d'une saison (spectacle, 1976)
Chansons dans la mémoire longtemps (coffret de trois disques, 1979)
Heureux qui comme Félix (coffret de quatre disques, 1989),
Le P'tit bonheur, (Philips, Amplitude, 1989)
La Vie l'Amour la Mort (Philips, 1989)
L'alouette en colère (Philips, 1989)
Mon fils, (Philips, 1989)
L'Intégrale (coffret de six CD, 1989)
Félix Leclerc : 21 titres, chansons d'auteur (compilation, 1991 : Le P'tit bonheur (1951), Moi, mes souliers (1951), Complainte du phoque en Alaska
Félix Leclerc (compilation, double CD, Philips, 1992)
Anthologie de ses poèmes et autres écrits (1994)
Chansons perdues, chansons retrouvées (2004)
Anthologie ; 40 chansons (2008)

  • Distinctions -


Prix David de la Province de Québec (1946)
Grand Prix du disque de l'Académie Charles-Cros en France pour Moi, mes souliers (1951)
Officier de l'Ordre du Canada-OOC (1968)
Grand Prix du disque de l'Académie Charles-Cros en France pour le disque Félix Leclerc et sa guitare (1958)
Grand Prix du disque de l'Académie Charles-Cros en France pour l'ensemble de son oeuvre (1958)
Officier de l'Ordre du Canada-OOC (1968)
Grand Prix du disque de l'Académie Charles-Cros pour L'Alouette en colère (1973)
Médaille Bene Merenti de Patria de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal-SJBM (1975)
Prix Calixa-Lavallée de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal-SJBM (1975)
Prix du Québec Denise-Pelletier (1977)
Prix Félix Hommage décerné par L'ADISC (1979)
Doctorat honoris causa de l'Université du Québec à Montréal-UQÀM (1982)
Grand officier de l'Ordre national du Québec-GOONQ (1985)
Chevalier de la Légion d'honneur de France (1986)
Médaille de l'Académie canadienne-française-ACF devenue plus tardl'Académie des lettres du Québec (1987)
Prix Fleury-Mesplet du Salon du livre de Montréal (1988)
Intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (2003).
Ses chansons Moi, mes souliers et Le Tour de l'île sont intronisées au Panthéon des auteurs et compositeurs de chansons populaires canadiennes qui ont marqué leur époque (2006)
En 2008, l'album Félix Leclerc chante ses derniers succès sur disque est classé au 24e rang et l'album Charlebois, Vigneault, Leclerc - J'ai vu le loup... au 34e rang des 50 meilleurs disques québécois de l'histoire choisis par un jury de 50 personnalités de la musique à qui on avait demandé de soumettre dans l'ordre leurs 10 titres préférés.
En 2014, il est désigné personnage historique par le ministère de la Culture et des Communications du Québec.
Le nom du parc Félix-Leclerc de Montréal honore sa mémoire.


L'un de ses poèmes chantés les plus célèbres publié le 29 février 2016 dans le Quotidien Le Devoir, page A8

L'Hymne au printemps.

Les blés sont mûrs et la terre est mouillée
Les grands labours dorment sou la gelée
L'oiseau si beau, hier s'est envolé
La porte est close sur le jardin fané...

Comme un vieux râteau oublié
Sous la neige je vais hiverner
Photos d'enfants qui courent dans les champs
Seront mes seules joies pour passer le temps

Mes cabanes d'oiseaux sont vidées
Le vent pleure dans ma cheminée
Mais dans mon coeur je m'aaen vais composer
l'hymne au printemps pour celle qui m'a quitté

Quand mon amie viendra par la rivière
Au mois de mai, après le dur hiver
Je sortirai, bras nus, dans la lumière
Et lui dirai le salut de la terre...

Vois, les fleurs ont recommencé
Dans l'étable crient les nouveaux-nés
Viens voir la vieille barrière rouillée
Endimanchée de toiles d'araignée

Les bourgeons sortent de la mort
Papillons ont des manteaux d'or
Près du ruisseau sont alignées les fées
Et les crapauds chantent la liberté
Et les crapauds chantent la liberté...


  • Crédits :


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)
Félix Leclerc - Filou, le troubadour (biographie, Marguerite Paulin, XYZ éditeurs, 1998)
Félix Leclerc - Histoire d'une vie (Marcel Brouillard, Éditions Les Intouchables, 2005)
Félix Leclerc - La raison du futur (Éric Zimmermann et Gaétane Leclerc, Éditions Saint-Martin, 2005)
Félix Leclerc Un héritage en images (collectif, 2014).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)