Longue-Rive (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Longue-Rive (municipalité). (G)
  • Superficie - 295,35 km2.
  • Gentilé - Saint-Paulois, oise.


  • Éphémérides -


1653
(15 novembre 1653) Concession d'une seigneurie (3 lieues de front sur le fleuve Saint-Laurent sur 4 lieues de profondeur) par le gouverneur Lauson à Robert Giffard de Moncel qui la nomme Mille-Vaches.
1668
La seigneurie passe à Marie Regnouard Giffard
1670
(2 juillet 1670) Donation de la seigneurie de Mille-Vaches (139) par Marie Renouard ou Regnouard, veuve de Robert Giffard, et Joseph Giffard, fils aîné de Robert Giffard, à François Aubert de La Chesnaye de Maur.
1725 La seigneurie passe à Ignace-François Aubert de Gaspé
1764
(23 février 1764) Vente de la seigneurie de Mille-Vaches (139) par Ignace Aubert de La Chesnaye et son épouse, Marie-Anne de l'Estringuant, à Thomas Dunn.
1766 La seigneurie de Mille-Vaches appartient à Thomas Dunn, (1/3), Peter Stuart (1/3) et William Grant ((1/3)
1767 Arrivée du premier colon à Saint-Paul-du-Nord.
(20 octobre 1767) Vente du tiers de la seigneurie de Mille-Vaches (139) par Thomas Dunn à William Grant.
1781
(28 mai 1781) La seigneurie de Mille-Vaches (139) appartient à Thomas Dunn et William Grant.
1785
(14 juin 1785) La seigneurie de Mille-Vaches (139) appartient à Thomas Dunn et Peter Stuart.
1804 La seigneurie de Milles-Vaches appartient à Thomas Dunn, aux héritiers de Peter Stuart et à William Grant
1805 La seigneurie de Milles-Vaches appartient à Thomas Dunn (1/3), aux héritiers de Peter Stuart (1/3) et aux héritiers de William Grant (1/3).
1808 La seigneurie de Mille-Vaches appartient aux héritiers de Thomas Dunn (1/3), aux héritiers de Peter Stuart (1/3), à Patrick Langan (1/6), et John Blackwood (1/6)
1818 La seigneurie de Mille-Vaches appartient aux héritiers de Thomas Dunn (1/3), aux héritiers de Peter Stuart (1/3), à Patrick Langan (1/6), et John Blackwood (1/6)
1837
(9 octobre 1837) La seigneurie de Mille-Vaches (139) appartient aux héritiers de Thomas Dunn (1/3), aux héritiers de Peter Stewart (1/3), à John B. Weir (4/6) et à une personne inconnue (2/6) .
1842
La seigneurie de Mille-Vaches (139) appartient aux héritiers de Thomas Dunn (1/3), aux héritiers de Peter Stewart (1/3), à John B. Weir (4/6), à John Greenshield (1/6), Thomas Brown Anderson ou ??? Richardson (1/6) .
1853
Arrivée à Saint-Paul-du-Nord d'un groupe de colons venus de la région de Charlevoix, de Kamouraska, de Sainte-Françoise, de Saint-Onésime et de Saint-Simon.
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Mille-Vaches.
William Tremblay venu de Charlevoix s'installe à la pointe de Mille-Vaches.
1854
(18 décembre 1854) Abolition du régime seigneurial.
Vers 1858
Mise en exploitation d'un moulin à scie à Sault-au-Mouton par la compagnie Têtu de Les Escoumins.
1870
Nomination du premier curé résidant (l'abbé Pierre Boily) et ouverture des registres de la paroisse Saint-Paul.
1871
Ouverture de la route entre Les Escoumins et Saint-Paul-de-Mille-Vaches.
1882
La seigneurie de Mille-Vaches (139) est acquise par les frères Stockwell de Londres (Angleterre).
1898
(2 juin 1898) Constitution de la municipalité du canton de Saint-Paul-de-Mille-Vaches par détachement de celle de Saint-Marcellin des Escoumins.
1901
Inauguration de l'église Saint-Paul-de-Mille-Vaches.
1902
(12 septembre 1902) Constitution de la municipalité de Sainte-Anne-de-Portneuf par détachement de celle de Saint-Paul-de-Mille-Vaches.
1906
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Sault-au-Mouton.
1923
La population de la paroisse Saint-Paul est de 1 100 âmes.
1931
Saint-Paul-de-Mille-Vaches abrège son nom en Saint-Paul-du-Nord.
1947
(1er janvier) Constitution de la municipalité du village de Sault-au-Mouton par détachement de celle de Saint-Paul-du-Nord.
1950
Érection canonique de la paroisse du Christ-Roi à Sault-au-Mouton.
1952
(9 février) Fondation de la Caisse populaire de Sault-au-Mouton.
1953
Les soeurs du Bon-Conseil ouvrent une école à Sault-au-Mouton.
1956
Début de la construction de l'église du Christ-Roi de Sault-au-Mouton.
1990
La population de Saint-Paul-du-Nord est de 896 habitants, celle de Sault-au-Mouton, 792.
1997
(28 mai 1997) Regroupement des municipalités de Saint-Paul-du-Nord et de Sault-au-Mouton sous le nom de Saint-Paul-du-Nord-Sault-au-Mouton.
1998
(10 octobre 1998) La municipalité de Saint-Paul-du-Nord-Sault-au-Mouton adopte le nom de Longue-Rive.
2000
La population de Longue-Rive est de 1 423 habitants.
2006
(15 août 2006) La compagnie Kruger annonce la suspension des activités de son usine de séchage et de planage.
2007
(30 mars 2007) La compagnie Kruger annonce que, le 29 juin suivant, elle cessera pour une durée indéterminée les activités de son atelier de séchage et de rabotage.
2010
La population de Longue-Rive est de 1 193 habitants.

  • Attraits :


Centre d'interprétation des marais salés de Pointe-au-Boisvert ; important site ornithologique.
Chute de 24 m ; au coeur du village du Sault-au-Mouton.
Église Saint-Paul (1899-1901) ; construite en pierres ramassées près du fleuve.
Festivent de Longue-Rive ; 21-23 août 2015

  • Économie -


Exploitation de la forêt (Kruger). Agriculture.
Zone d'exploitation contrôlée de Iberville (239 lacs, une rivière ; pêche à la truite mouchetée ; chasse à l'orignal, l'ours, le petit gibier et la sauvagine).

  • Toponymie -


Mille-Vaches s'expliquerait par la présence nombreux de morses ou marsouins qui, en raison de leurs défenses semblables à des cornes de vache, étaient appelés familièrement «vaches de mer».
Sault-au-Mouton est emprunté sà la rivière du Sault au Mouton; une chute de 24 m fait bouillonner ses eaux, leur donnant ainsi l'aspect d'un dos de mouton à leur entrée dans le fleuve Saint-Laurent.

  • Repères géographiques -


Sur la rive gauche du Saint-Laurent.
Au sud-ouest de Baie-Comeau, près de l'embouchure de la rivière du Sault-au-Mouton.
Diocèse de Baie-Comeau.
Municipalité régionale de comté de La Haute-Côte-Nord.
Région touristique de Manicouagan (Côte-Nord).

  • Accès : Route 138.

Carte 16.

Carte 16 sur Google Maps

  • Bibliographie :


Seigneuries et fiefs du Québec ; nomenclature et cartographie (Serge Courville et Serge Labrecque et Jacques Fortin (publications du Québec Dossiers toponymique, 18, 1988.

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)